Accueil

Créé en 2011, le programme d’études DiplomaticA sur l’art de la diplomatie et les rapports des arts et de la littérature avec la diplomatie réunit des chercheurs de tous horizons disciplinaires (littérature, histoire, histoire de l’art, relations internationales, droit) et de toutes langues. Il a pour objectif de comprendre l’évolution de la diplomatie à la Renaissance et l’époque moderne, ainsi que d’examiner les possibilités d’innovation tactiques et stratégiques permises par le rapport diplomatie / littérature / art.

Après un premier volet intitulé Formes et théories de la diplomatie de la première modernité (2012-2016), le programme se consacre désormais à l’étude des mécanismes de négociation et d’entente dans le cadre du programme interuniversitaire régional Créer l’entente : formes et agents de résolution du conflit dans l’Europe de Shakespeare (2017-2019), labélisé ESOF 2018.

Contact: diplofab@gmail.com

PRESENTATION DES PROGRAMMES

  • Programme Créer l’entente (2017-2018): Programme interuniversitaire de recherche co-porté par l’équipe Cultures Anglo-Saxonnes (EA 801, Université de Toulouse Jean Jaurès) et l’Institut de recherche sur la Renaissance, l’âge Classique et les Lumières (UMR 5186, Université Paul-Valéry Montpellier 3/CNRS).

« Créer l’entente : formes et agents de résolution du conflit dans l’Europe de Shakespeare » est un programme interuniversitaire régional traitant des mécanismes d’apaisement aux ères modernes et contemporaines. Il met l’accent sur les acteurs politiques et culturels et les méthodes favorisant apaisement et collaboration lors d’un temps particulier, celui de la trêve (politique, religieuse et théâtrale). Ne regardant pas le passé dans une comparaison nostalgique avec le présent, le programme souhaite instaurer un dialogue entre des modèles modernes et contemporains de construction de l’entente et initier leur mise en perspective. L’Europe de Shakespeare, c’est celle de la Renaissance, mais aussi celle d’aujourd’hui : secouée par les crises mais porteuse d’espérances et de solutions.

Le programme articule art, littérature et histoire et s’organise en trois volets traitant de l’entente dans une perspective particulière qui est celle de l’organisation d’une trêve et de l’utilisation de ce temps particulier en marge du conflit pour générer l’entente. Il étudiera d’abord le temps particulier de gestation et de création d’une entente, la trêve, dans le cadre des conflits religieux et politiques de la Renaissance pour en tirer des conclusions tant pratiques que systémiques. Dans un deuxième temps, il se penchera sur l’identité et le rôle des agents favorisant la trêve ainsi que leurs méthodes innovantes et alternatives de création de l’entente. Enfin, le programme clôturera son étude par un colloque faisant dialoguer les ères modernes et contemporaines et montrant comment l’art peut parfois être une trêve dont il faut saisir l’opportunité pour débattre, résister, dialoguer et plus généralement tenter de trouver des solutions à la crise. Il observera un cas particulier : le monde de Shakespeare, le monde d’un dramaturge mondialisé dont le théâtre peut permettre de poser les termes d’une entente culturelle comme base d’une entente plus large.

Ce programme s’articule avec le projet européen « NEW FACES: Facing Europe in Crisis : Shakespeare’s World and Present Challenges », porté par l’IRCL et qui associe 9 universités européennes (http://www.new-faces-erasmusplus.fr/)

Volet 1: Staging the Truce in Early Modern Literature and History /Mettre en scène la trêve à la Renaissance (Toulouse, 27 octobre 2017)

Volet 2: The art of brokering agreements: identities and agencies of Renaissance peacemakers / L’art des créateurs et des créatrices d’entente: identités et modalités d’action (New Orleans, Renaissance Society of America, 23 mars 2018)

Volet 3: What can Shakespeare do for us? (Montpellier, 23 Juin 2018)

  • Programme Formes et théories de la diplomatie : programme soutenu par l’équipe Cultures Anglo-Saxonnes (EA 801) et l’Institut de Recherche Pluridisciplinaire en Arts Lettres et Langues (FED 4098) (2012-2016)

Les détails et les résultats de ces travaux sont disponibles dans les onglets ‘Conférences’ et ‘Publications’ de ce site.

Le programme souhaitait confronter les évolutions de la forme générale de la diplomatie aux diverses formes particulières que prend cette dernière. Nous avons observé la diplomatie de centre et celle des marges, ou marginale : l’utilisation grandissante et consciemment systématisée de la diplomatie culturelle, de la diplomatie de niveau 2 ou diplomatie commerciale, et le développement croissant des formes de para-diplomatie. Si les formes de la diplomatie n’ont eu de cesse d’évoluer, cette évolution doit être confrontée aux cadres humain et matériel de la diplomatie et il faut en étudier les acteurs parfois inattendus et non conventionnels ainsi que les objets conçus ou non-conçus pour l’usage diplomatique. Le rôle de la culture et des arts comme instruments diplomatiques est une perspective d’analyse des évolutions théoriques et pratiques de la diplomatie, mais la littérature et les arts sont aussi envisagés comme des instruments méthodologiques pour comprendre ces dernières.