Présentation

APAREA : Action de Promotion et d’Aide à la Recherche En Archéologie

Tout a commencé en 2005, lorsqu’un petit groupe d’étudiants en Master 2 à l’Université de Toulouse 2 – Le Mirail a eu l’audace de créer leur propre association.
Ouverte à tous, elle se propose d’encourager la vocation archéologique des étudiants et d’attiser la passion du grand public en proposant :
Un soutien aux étudiants de 1er et 2nd cycle dans la conduite de leurs travaux et de l’élaboration de leur mémoire, par le biais de conseils, de rencontres, de mises en relation avec des professionnels et par la mise à disposition de ressources méthodologiques et documentaires.
La promotion de l’archéologie auprès du grand public par la mise en place de stages, de journées du patrimoine, de conférences ou d’expositions au sein de villes, villages et établissements publics.
L’enrichissement culturel et scientifique par l’organisation de sorties à la découverte de sites archéologiques préservés, de musées régionaux, de chantiers archéologiques préventifs en cours ou encore de sites naturels, etc. Cet enrichissement culturel, nous le promouvons également par les cafés archéo : rendez-vous mensuels dont le propos et les débats se centrent plus spécifiquement sur des sujets d’archéologie.
L’édition d’un bulletin semestriel : le BAPAREA. Il aborde l’actualité de l’association, celle de la recherche et d’autres sujets autour de l’archéologie. C’est l’occasion pour tous ceux qui le désirent (étudiants, amateurs, professionnels…) de s’initier à la publication scientifique et pédagogique ou de communiquer sur leurs recherches.
La mise en ligne d’un site internet qui se veut être une plateforme pédagogique et un lieu d’échange. Le site propose ainsi des tutoriels pour certains logiciels, des informations sur les ressources documentaires toulousaines, le programme de séminaires et colloques sur l’archéologie, mais également des offres d’emploi et de stage en archéologie.

L’APAREA se veut dynamique et moderne, véritable espace de convivialité, de bonne humeur et de rencontres, pour favoriser les relations et l’entraide étudiante et professionnelle, par la formation d’une communauté archéologique large.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *