Der Blaue Reiter

L’histoire du Der Blaue Reiter

C’est vers 1910 que plusieurs artistes se réunissent en groupe autour de Kandinsky dont les idées leur semblent attirantes. Ceci n’est que le prélude de la scission qui ouvrira sur la naissance du Blaue Reiter qui est une des plus importantes manifestations du dynamisme allemand.

Il faut noter que le Blaue Reiter n’est pas un mouvement cohérent et organisé. Il s’agit de l’aboutissement d’une évolution originaire d’Europe d’où proviennent ses idées et ses expériences.

Der Blaue Reiter, qui signifie Le Cavalier Bleu, n’est pas réellement un mouvement sinon plus un cercle de groupe d’amis dont ceux qui se démarquent particulièrement par leur amitié sont Kandinsky et Marc. L’emblème qu’ils choisissent (les cavaliers et les chevaux) leur vient de leur obsession pour ces deux thèmes, quand à la couleur bleue elle représente pour eux une aspiration vers le spirituel.

En 1913, au premier Salon d’automne allemand, mais d’audience internationale, organisé par Walden. La guerre coupera l’élan du Cavalier bleu

kandinsky_almanach_der_blau

1re édition ordinaire cartonnée, gravure sur bois colorée en bleu et noir au recto, vignette au verso

 

Qu’est ce que c’est réellement le Der Blaue Reiter ?

Il n’y a qu’une personne qui soit en mesure de définir ce mouvement qui n’a ni programme ni adhérents, il s’agit de Kandinsky. C’est d’ailleurs ce qu’il s’efforcera de faire dans un livre : Du spirituel dans l’art. Beaucoup de changement s’opèrent en peinture à cette période, signifiant pour lui le spirituel exprimé dans l’art plastique :  » L’harmonie des couleurs et des formes doit être basée sur une seule chose, le contact efficace avec l’âme humaine. »

La seule loi de l’artiste est « la nécessité intérieure ». Il est libre d’agir comme l’esprit le pousse, libre même d’abandonner les images de la nature et de donner pouvoir expressif aux formes et aux couleurs pures. Un sentiment religieux, implicitement chrétien, sous-tend cette conception où l’homme est en communication privilégiée avec le monde et les réalités transcendantes.

Le Der Blaue Reiter réunit expressionnisme, cubisme et tendances abstraites.
Une citation pour terminer : « Nous ne cherchons pas à propager une forme précise ou particulière ; notre but est de montrer dans la variété des formes représentées comment le désir intérieur des artistes se réalise de multiples façons. » Ils prônent donc le détachement de la forme pour s’attacher à la question de contenu artistique.

 

Quelques grands noms :

  • Kandinsky qui est donc l’homme autour de qui s’organise le mouvement.

kandinsky-cavalier-bleu

Le cavalier bleu, 1911, Wassily Kandinsky (Zürich, Buehrle Stiftung)

 

  • Franz Marc : grand ami de Kandinsky et grande figure du mouvement.

marc-chevaux-bleus

Huile sur toile, 105 x 181 cm, Collection Walker Art Center, Minneapolis, donation de T.B. Walker Foundation, Gilbert M. Walker Fund, 1942

 

  • August Macke

augustmacke_grossepromenade_940

August Macke, Grande Promenade : des gens dans le jardin (vicaire), 1914, huile sur toile, Franz Marc Museum, Kochel am See, Leihgabe aus Privatbesitz

 

Source : https://www-universalis–edu-com.nomade.univ-tlse2.fr/encyclopedie/der-blaue-reiter/

 

Pour aller plus loin : 

  • http://www.fondationbeyeler.ch/fr/expositions/kandinsky-marc-amp-der-blaue-reiter/introduction
  • https://www.aparences.net/periodes/art-moderne/der-blaue-reiter/