L’expressionnisme : Erich Heckel (1883 – 1970)

           Le terme l’expressionnisme apparaît en 1910 par Roger Fry suite à l’exposition « Manet and post-impressionnists » à la Graffon Gallery à Londres. Les expressionnistes sont apparentés au mouvement impressionniste français qui a marqué la fin du XIXe siècle. L’année de création des expressionnistes date de 1905 avec les artistes du groupe « Die Brücke » qui signifie « Le Pont ». En effet, les artistes Ernst Ludwig Kirchner, Karl Schmidt-Rottluff, Max Pechstein, Otto Mueller ou encore Erich Heckel constitueront le cœur du groupe. Ce mouvement prend fin avec les agitations révolutionnaires d’après guerre, vers 1920. Cependant, les dates divergent selon les historiens de l’art, et il peut également prendre fin en 1915. L’expressionnisme est ainsi un mouvement court dans le temps de l’histoire de l’art mais qui va marquer plusieurs autres courants artistiques.
Il n’a pas de caractéristique globales et typiques mais repose sur une vision de la peinture. En effet, les peintres tentent de dénoncer le rejet des structures sociales et politiques de leur époque. Rappelons que ce mouvement est né et s’est construit durant la première guerre mondiale.

Résultat d’images pour heckel peintre

Erich Heckel, Portrait D’Homme (Autoportrait), 1919, Gravure sur bois, 46 x 33 cm, collection particulière.

      L’un des membres majeurs du groupe « Die Brücke » est Erich Heckel. Il naît à Dobeln dans la Saxe en 1883 et meurt en 1970 à Radolfzell. Après des études d’architecture il décide de se focaliser sur la peinture avec ses amis. Rôle d’entremetteur entre les salles d’expositions et le groupe, Heckel s’implique pour ce mouvement artistique et décide de louer une échoppe où le groupe se retrouvent pour discuter de leurs œuvres et composer des tableaux ensemble. C’est dans ce climat d’échange et de partage que naît le groupe Die Brücke. Le terme « Die Brücke » provient de Karl Schmidt-Rottluff, et est une métaphore : le pont vers un nouvel art.

 

Résultat d’images pour heckel la briqueterie

Erich Heckel, La Briqueterie (Dangast), 1907, Huile sur Toile; 68 x 86 cm, Castagnola, Collection Thyssen-Bornemisza

            Dans le tableau ci-dessus, Erich Heckel montre sa filiation avec les impressionnistes français. En effet, on retrouve l’influence de ce mouvement grâce à l’application « pâteuse » de la peinture sur le tableau. Cependant, Heckel va utiliser les peintures telles qu’elles, sans les diluer et ne recherche pas à obtenir un mélange des couleurs. Les impressionnistes essayent de superposer les couleurs afin de rendre compte de la lumière dans le tableau. Ici, pour Heckel, la couleur doit être brute, et il l’applique en courtes hachures. Les coups de pinceau sont visibles et volontaires afin de rendre compte de la valeur expressionniste du tableau. Heckel travaillera sur la matière pour essayer de rendre une consistance plus veloutée à la pâte qui sort du tube de peinture. Ainsi, il y aura un véritable travail sur la matière et les couleurs tout au long de son œuvre. Ce tableau est intéressant car il montre aussi un sujet important dans l’œuvre de Heckel : les paysages et la nature. Nombres de ces tableaux seront influencés par la campagne allemande.

 

Erich Heckel, Tramway à Berlin entre le triangle de voies ferrées et la gare de Görlitz, 1911, Huile sur Toile, 60,5 x 77,4 cm, Mönchengladbach, Städtisches, Muséum Abteiberg.

         Ce tableau est intéressant car il met en valeur un autre aspect du travail de Heckel. En total opposition avec les paysages et l’harmonie de la nature cité plus haut, dans Tramway à Berlin entre le triangle de voies ferrées et la gare de Görlitz, Heckel donne une vision sombre de la ville. En effet la profondeur de l’espace avec la perceptive centrale donne la sensation de crouler sous les deux bâtiments aux contours épais noirs. Le point de fuite centrale semble disparaître et se confondre avec le métro lointain. Les blocs compacts, les couleurs sombres, et le ciel jaune-brunâtre donne une ambiance irréelle et menaçante à la peinture. De plus, ce qui est étonnant dans ce tableau ce sont les trois silhouettes d’hommes tout à fait en bas à gauche. Ils semblent être minuscules face à la grandeur des bâtiments, ce qui donne la sensation qu’ils sont oubliés. Enfin, on peut retrouver l’influence de la formation architectural d’Heckel dans ce tableau. Il est vrai qu’avant de se consacrer à la peinture, Heckel a suivit des études d’architecte durant sa jeunesse.

Résultat d’images pour le jour de verre heckelErich Heckel, Le Jour de verre, 1913, Huile sur Toile, 138 x 114 cm, Munich, Staatsgalerie Modernes Kunst

        Ce tableau marque un tournant dans la vie artistique du peintre. En effet, ici on voit une utilisation des formes et des couleurs qui varient comparés aux deux œuvres précédentes. L’absence de simultanéité dans la perceptive montre le caractère expressionniste de l’œuvre. Cependant on ne peut que remarquer l’influence des cubistes et des futuristes dans cette peinture. Il est vrai que Heckel a assisté aux expositions de leurs œuvres à Berlin. Ici, la couleur bleu cristalline de l’eau et du ciel semble ne faire qu’un et domine la toile en laissant de côté le nu au premier plan et la falaise en arrière plan. Heckel semble se détacher de la couleur en tant que porteuse d’expression, comme nous pouvons le voir dans l’ensemble de ses peintures, pour mettre en avant la lumière qui transperce la couleur. Cette peinture est primordiale car elle montre les techniques expressionnistes, avec un renouveau artiste d’Heckel. Le Jour de Verre a été peint en 1913, année où le groupe « Die Brücke » se séparent, ce qui peut expliquer ce tournant artistique.

 

Bibliographie :

L’expressionnisme en Allemagne et en France, de Van Gogh à Kandinsky, Besson, Musée des beaux-arts de Montréal, 2014.
L’expressionnisme, une révolution artistique allemande, Dietmar Elgar, Taschen, 1989.

Les reproductions des peintures ont été prise sur les sites suivants :

– https://influencepeinturecinema.wordpress.com/
– http://impressionnistes.canalblog.com/archives/2011/01/24/20209850.html

– https://www.artsheaven.com/erich-heckel-railway-in-berlin-between-gleisdreieck-and-gorlitz-station.html

– http://photolog.blog.naver.com/PostThumbnailView.nhn?blogId=chansol21&logNo=50050281457&categoryNo=60&parentCategoryNo=