Patio_0034

Année après année, nos publics étudiants évoluent : ils sont de plus en plus nombreux, de plus en plus variés dans leurs provenances et dans leurs attentes. La formation universitaire est perçue par certains comme une énorme chance de promotion – et heureusement ! C’est le cas non seulement pour les jeunes sortant du lycée en France et à l’étranger, mais aussi pour tous ceux qui, tout au long de leur vie, veulent acquérir des qualifications complémentaires ou supplémentaires pour évoluer professionnellement. Répondons-nous de façon assez concrète à cette demande sociale multiforme? Nos formations sont-elles lisibles et compréhensibles de l’extérieur ? Certainement pas toujours…

Dans un contexte où l’université assume des responsabilités nouvelles, la manière de piloter les formations évolue nécessairement. Certaines des contraintes sont externes et nouvelles, d’autres pourtant bien connues… Notre communauté a dû intégrer des demandes parfois incohérentes voire contradictoires. Cela a suscité de la confusion, parfois des crispations. Le dialogue nécessaire entre les composantes pédagogiques et le « central » ressemble souvent à un dialogue de sourds. Plus gênant encore : entre excès de formalisme et manque de reconnaissance, la motivation des collègues pour l’investissement pédagogique et administratif est mise à mal. Pourtant, nous souhaitons tous œuvrer au service d’une offre de formation riche et cohérente !

Pour nos publics !

De la clarté : et si on arrivait à afficher clairement nos parcours de formation, les contenus, l’organisation pratique ? Un site internet mieux organisé et plus attrayant permettrait déjà une meilleure orientation des étudiants, et une information claire pour nos partenaires, aussi dans le domaine de la formation continue. Les formations, professionnelles ou non, afficheront les compétences qu’elles permettent d’acquérir afin d’éclairer l’étudiant sur les champs des possibles en termes de métiers et d’insertion professionnelle.

L’accompagnement, autrement : les étudiants en difficultés et en réorientation, les étudiants étrangers, les étudiants salariés…autant de situations que nous devons prendre en compte. Il s’agit alors de réussir à amener progressivement de nouveaux moyens là où sont nos ambitions.
Repenser la pédagogie : les TICE font désormais partie de notre environnement de travail. Ce qui nous manque encore est une articulation pertinente entre divers supports et méthodes – à nous de la définir, ensemble et en échangeant. Faisons vivre les espaces de dialogue !

Pour la communauté !

Travailler ensemble, autrement : arrêter de travailler dans l’urgence et dans le désordre ne sont pas des vœux pieux. Nous avons des instances, comme par exemple le Conseil des directeurs des composantes, qui pourront participer activement à construire le cadre commun pour notre offre de formation. Même des critères budgétaires peuvent être construits dans le dialogue ! Anticiper le calendrier, réfléchir ensemble aux contraintes et à la meilleure manière de les intégrer permettra aux équipes de travailler dans un environnement plus stable et mieux compris.

Nous savons que des arbitrages seront nécessaires, que certains choix seront douloureux pour les uns ou les autres…mais nous savons aussi que ces choix, arbitrages, décisions peuvent être construits et non imposés. Dans le dialogue et ensemble. Autrement.
Le monde de la formation universitaire évolue. Anticipons et agissons, ensemble. Autrement.

Nous ne faisons pas la promesse de savoir desserrer toutes les contraintes, mais séparer la présidence du CAc de la présidence de l’université permettra une présence renforcée des représentants de notre Université dans les négociations avec le ministère, la région, sur le site de l’Université Fédérale de Toulouse Midi-Pyrénées. Redonner un vrai rôle aux instances et à l’ensemble de la communauté, c’est aussi la possibilité de nous créer des espaces de liberté ! Il s’agit, en faisant le pari de l’intelligence collective réunis autour de nos valeurs fondamentales et pour notre mission, de savoir faire exister des opportunités nouvelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *