P1040234Pour une université internationale !

Avec plus de 20 langues enseignées, plus de 360 accords de partenariat internationaux (conventions de type Erasmus, conventions bilatérales, réseaux partenaires, double diplomation) et au-delà, près de 4 000 étudiants étrangers sur nos campus, une implantation reconnue de nos formations à l’international, une production de travaux et des programmes de recherche de rang mondial, notre université est effectivement internationale.

Et pourtant, notre politique des Relations internationales n’a pas la place qu’elle mérite. En n’ayant pas su faire des choix durables, en n’accordant pas une mission réellement politique aux R.I., notre communauté ne tire pas tous les avantages qu’elle pourrait du dynamisme de ses acteurs.

L’UT2J dispose d’un service des Relations Internationales compétent, qui fait un travail remarquable (ouverture européenne, programmes d’échanges, accords bilatéraux…), mais ses moyens sont limités et son mode de fonctionnement ne permet pas d’irriguer l’ensemble de l’université.

Au-delà des correspondants R.I. dans les composantes pédagogiques, les initiatives internationales sont dispersées, cloisonnées, insuffisamment mutualisées et mal valorisées au sein de l’établissement.

Notre ambition pour les Relations internationales

Affichons haut et fort que notre université est réellement internationale. Développons une politique volontariste qui permette à tous les acteurs de l’UT2J, quels qu’ils soient, d’avoir conscience qu’ils vivent dans un espace de brassage culturel et linguistique, où l’accompagnement des démarches internationales par l’institution est essentiel et constitue une vraie valeur ajoutée.

Notre effort doit porter avant tout sur le décloisonnement, le travail collaboratif, la mise en synergie avec la COMUE et d’autres institutions (collectivités locales, MAEDI[1]…). Ouvrons des chantiers de coopération avec les universités et les centres de recherche qui ont des ambitions comparables aux nôtres et avec lesquels nous savons pouvoir travailler dans la durée.

Cette ambition peut se décliner en trois grands engagements :

  • Avancer résolument sur les chantiers de co-diplomation internationale à tous les niveaux du cursus. Les cotutelles de thèse doivent aussi être favorisées. Mettre les étudiants au cœur de la politique internationale, c’est faire le pari d’un puissant levier pour leur avenir,
  • Favoriser l’émergence de réseaux pour la recherche et les formations. Une politique de partenariats structurants, articulée à des projets de collaboration pérennes, permettra de construire un projet interuniversitaire d’envergure internationale, capable de peser tant en matière d’enseignement que de collaborations scientifiques,
  • Assurer un soutien institutionnel fort, qui passe par une redéfinition des moyens humains  et financiers pour favoriser l’émergence d’une véritable « université internationale », et par un affichage plus visible de l’ensemble des mobilités et des actions de dimension internationales que nous développons.

Il est essentiel de renforcer la dimension d’universalité qui est au cœur même du projet universitaire.

Nos orientations et principes d’action

  • Si les relations déjà anciennes avec différentes institutions de différentes aires culturelles, comme l’Amérique latine, l’Asie du Sud-Est, les pays anglophones par exemple doivent être poursuivies, il est urgent de considérer le poids de l’Afrique, à la fois en termes d’échanges pédagogiques et scientifiques.
  • L’internationalisation doit irriguer l’ensemble des composantes de l’université et contribuer à faire évoluer l’organisation de l’établissement à tous les niveaux, tant sur le plan des formations et de la recherche que sur celui des services. L’internationalisation doit être un objectif déclaré de l’offre de formation et un facteur de renforcement de sa qualité. Pour cela, il s’agit de favoriser l’accueil et le recrutement d’enseignants-chercheurs étrangers et d’assurer une forte mobilisation et valorisation des langues étrangères.
  • L’internationalisation passe par la création sur le site de l’UT2J de formations originales, spécifiquement internationales, conçues et gérées en partenariat multilatéral avec des universités européennes et extra-européennes, impliquant une mobilité multiple et une diplomation conjointe des étudiants inscrits, nationaux et internationaux.
  • L’accueil et le recrutement d’étudiants étrangers doivent relever d’une politique qui rompe avec la logique attentiste due à un manque de vision, à un manque d’ambition. Les étudiants étrangers doivent être considérés à la hauteur de leur contribution à la dynamique pédagogique, scientifique, culturelle et humaine, de notre université. Il faut afficher et valoriser cette richesse et cette diversité culturelle.
  • Le dispositif des professeurs invités/visiteurs doit trouver sa combinaison naturelle avec les séminaires de Master et de Doctorat, dans une logique de transversalité, afin que leur présence bénéficie au plus grand nombre. Ainsi, les Écoles doctorales pourraient intégrer et contribuer à la valorisation de cette offre fournie par les chercheurs en séjour à Toulouse.
  • Les relations avec le Département des Relations Européennes et Internationales de l’Université Fédérale de Toulouse-Midi-Pyrénées doivent être approfondies afin de profiter de toutes les synergies et économies d’échelles envisageables en matière de coopération interuniversitaire.
  • La visibilité institutionnelle des R.I. doit être renforcée, notamment par le biais d’un affichage centralisé, de banques de données partagées (cotutelles, conventions, etc.), une diffusion plus perceptible au sein de la communauté universitaire, ou des actions concertées.

L’UT2J doit valoriser les énergies engagées à l’international

pour le renforcement des connaissances et compétences de la communauté universitaire,

en dialoguant résolument avec les pensées, les savoirs, les méthodes et les langues

d’ici et d’ailleurs.

 

Affirmons notre dimension et notre ambition internationales !

[1] Ministère des Affaires étrangères et du Développement international

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *