8 mars 2018

Les films « Une heure »

Les films « Une heure » en compétition

Découvrez dès à présent les cinq films « Une heure » en compétition dans la catégorie « Mention spéciale de la mission Développement Durable du Ministère de la Culture ». 

 

 

FOOD 3.0 

Jean Baptiste Erreca et Guilhem Rondot – France – 2017

Mercredi 4 Avril – Espace des diversités et de la laïcité – 17h30

 

 

Les milliardaires de la Silicon Valley se sont mis en tête de sauver la planète de la malnutrition et d’abolir la souffrance animale dans les abattoirs… mayonnaise sans œufs, lait sans vache, crevettes sans crevettes et viande sans boeuf…tout un programme.

Mais alors que deviendront nos agriculteurs, éleveurs et notre culture ?

 

 

Fukushima: les voix silencieuses

Chiho SATO – France / Japon – 2016

Vendredi 6 Avril – Cinéma Le Central – Colomiers – 20h00

 

 

Je m’appelle Chiho SATO, je vis en France depuis 5 ans et je suis née à FUKUSHIMA. Mes parents et grands-parents vivent encore à 60 km de la centrale de FUKUSHIMA DAIICHI dans ce que l’on appelle : « La zone d’évacuation volontaire ».

Plus de quatre ans après la catastrophe, la radioactivité, invisible mais omniprésente, a peu à peu disparu des esprits des habitants de la région. Loin des images dramatiques et anxiogènes montrées fréquemment en Europe, je désire réaliser un documentaire intimiste.

Un témoignage touchant sur les habitants d’une des région les plus radioactives au monde.

Mon objectif : Re-ouvrir le débat sur la situation à FUKUSHIMA en y incluant la voix des habitants eux-mêmes.

 

 

Grazing the Amazon

Marcio Isensee e Sá – Brésil – 2017

Vendredi 6 Avril – Cinéma Américan Cosmograph – 20h00

 

 

L’Amazonie brésilienne compte maintenant 85 millions de vaches, trois parhabitant. Dans les années 1970, il n’y avait presque pas d’élevage et la forêt tropicale était intacte.

Depuis, l’équivalent de la surface de la France a disparu, dont 66% transformée en pâturages. Une grande partie de ce changement est une conséquence des incitations mises en place par le gouvernement, qui ont attiré des milliers d’agriculteurs de terres situées plus au sud.

De nos jours, l’élevage de bétail est devenu une bannière économique et culturelle de l’Amazonie, défendue par de puissants politiciens. Mais la donne a changé depuis 2009….

 

 

L’or Bleu du Rajasthan

Camille Berthelin, Léo Leibovici, Félix Urvois – France – 2016

Samedi 7 Avril – Cinéma Gaumont Wilson – 20h00

 

 

Dans l’est du Rajasthan, en Inde, une rivière s’est arrêtée de couler. Un barrage a été bâti en amont, le parc national de Kéoladéo et les paysans situés en aval se disputent à présent les maigres ressources en eau restantes. Face à cette situation, il ne reste qu’une seule solution : partir.

Ce film documentaire part à la rencontre de ceux qui agissent pour trouver des solutions d’accès à l’eau dans les campagnes, villes et montagnes du Rajasthan. À travers cette quête de l’eau, ce film aborde la question de la cohabitation et du partage des ressources entre les populations locales et leur environnement.

 

  

Les rivières volantes

Aurélien Francisco Barros – France – 2017

Mardi 3 Avril – Espace des diversités et de la laïcité – 20h00

 

 

Du cœur de la forêt amazonienne à nos laboratoires européens, climatologues, biologistes et chimistes explorent et commencent à comprendre un mystère : le rôle central des forêts dans la formation des nuages.

Des images spectaculaires au service d’un message fort et d’une prise de conscience sur le danger que représente la déforestation de notre planète.