21 août 2014

FReDD 2013

Téléchargez en pdf le programme-FReDD-2013

Découvrez le programme des animations scolaires 2013 : Les animations scolaires 2013

Pour la saison 2013, neuf films ont été sélectionnés par le conseil scientifique pour le jury :

Brasilia Minha
Construire pour demain
Jardiniers clandestins
Mexico, une soif impossible à étancher
Un monde pour soi
La ville de Curitiba
Trame verte et bleue sur le terrain, témoignages d’élus locaux

Le choix du Jury

Le Jury a décidé de distinguer par une mention deux films, sur la sélection des 9 films proposés par le conseil scientifique.

« Brasilia Minha »  et  « Mexico, une soif impossible à étancher », deux films de l’IRD

  • Une première mention au film « Brasilia Minha » pour la question ingénument posée du devenir des villes qui furent conçues hors du temps. 

Au travers d’une approche autobiographique et sans prétention apparente, ce film entre enquête et documentaire, à la fois sensible et maîtrisé dans sa forme et une construction inventive et libre, traite d’une manière légère, subtile et très profonde à la fois du problème majeur de la planification des villes au XX° siècle : celui de purs espaces hors du temps, et de l’absence par conséquent de toute perspective de « développement durable ».  Ce film d’auteur nous parle de Brasilia, ville sans racine et sans passé, construite en 1000 jours au coeur du cerrado peuplé d’arbres et de singes, et la façon dont les hommes arrivés après sa réalisation tentent de s’approprier cette ville où le temps n’existe pas. Il montre le fossé qui se creuse entre les idéaux fondateurs et le devenir réel, social, économique et environnemental, qui s¹étend à perte de vue autour de la ville centre en forme d’avion. II raconte enfin  la difficulté de ce « centre historique » à entrer dans le temps et l’histoire, et la difficulté, pour une jeune femme qui a grandit dans cette « expérience de laboratoire » d’y inscrire sa propre  histoire, et de s’engager finalement à y vieillir avec elle. 

  •  Une seconde mention au Film « Mexico, une soif impossible à étancher. »  pour l’implacable démonstration de ce que l’on ne commande à la nature qu’en lui obéissant. 

 Dans une forme documentaire beaucoup plus convenue mais parfaitement maîtrisée, ce film efficace et rigoureux montre dans un raccourci éloquent la façon dont, dés sa naissance sur les ruines de Tenochtitlan détruite et suite aux premiers ouvrages hydrauliques et au comblement des lacs par les espagnols, s’engage une course poursuite entre la puissance de nos moyens techniques et la croissance d¹une ville et des problèmes liés à l’alimentation et à l’évacuation des eaux, course qui semble aujourd’hui perdue tant se multiplient les problèmes liés à l’effondrement du sol de la ville, de guerre de l¹eau en amont, de pollution en aval, et des inégalités criantes devant ce bien commun vital. Ainsi se trouve posé de façon dramatique l’absurdité d’un développement qui a cru que la technologie pouvait assujettir et dominer la nature, et résoudre les problèmes posés par un développement insoutenable. 


le Président du Jury, Stéphane Gruet

Architecte, philosophe