Le séminaire aborde les notions d’expression et d’identité autour de la figure du « Moi », en privilégiant une approche intermédiale et interartiale. Le croisement de disciplines très différentes permettra de mettre en avant différentes approches et d’enrichir ainsi les concepts confrontés et abordés à travers des perspectives complémentaires et comparatistes.

nuit_des_chercheurs

Communiquer la science de manière accessible et séduisante est une priorité qui ne cesse de se développer pour les chercheurs dans le monde entier. FameLab aide les jeunes chercheurs à acquérir des compétences pour communiquer leur travail pour un public non-spécialiste. Les chercheurs ne modifient pas seulement le stéréotype habituel du scientifique en tant que « geek en blouse blanche qui fait des choses étranges dans un labo », mais justifient également le financement public de leur recherche.

En participant à FameLab, vous pourriez devenir le nouveau visage de la science en France !

Pour découvrir les modalités de participation au concours, rendez-vous dans la rubrique intitulée Concours et appels à projets.

10ème Journée d’études organisée par
Les Doctorants du Laboratoire L.L.A
Lettres, Langages et Arts
Création, Recherche, Emergence, en
Arts, Textes, Images, Spectacles

APPEL À COMMUNICATION

JOURNÉE DE DOCTORANTS

JEUX ET ENJEUX DU CORPS : ENTRE POÏETIQUE ET RECEPTION

UNIVERSITE TOULOUSE II – LE MIRAIL

Mardi 4 juin 2013

9h-18h

 

Dans la vie de tous les jours comme dans l’œuvre d’art, le corps à l’œuvre est, dans l’espace et dans le temps, un lieu spécifique d’interactions potentielles, plus ou moins circonscrit et durable. Dans l’œuvre d’art, dans la littérature, dans l’iconographie et, bien sûr, sur scène, il vibre ou se fige en silence. Il s’ordonne volontairement ou instinctivement et se désordonne de la même manière, il donne forme à l’idée ou il trahit le silence. Bref, le corps est ce lieu au sein duquel, de nombreuses interactions se jouent. Immatérialité de la psyché et corporéité de l’être interagissent, construisant l’unité et la cohérence de la personne ou du personnage. Multiples sont les formes que peut adopter le corps et multiples peuvent être ses fonctions.

L’intérêt de la réflexion autour du corps demeure dans la diversité et la transversalité des approches de ce champ d’étude dont le corps est l’axe central, permettant ainsi un foisonnement d’approches théoriques qui suscitent l’épanouissement de cette notion. Nous signalons, entre autres, les arts plastiques, les arts du spectacle ou les arts appliqués. L’objectif principal de cette journée d’étude sera donc de réfléchir autour de la notion du corps du point de vue de l’articulation  création – réception. Nous nous intéresserons lors de cette journée aux jeux et enjeux du corps créateur ou représenté et du corps récepteur ou spectatoriel, au corps en scène et aux scènes du corps, aux applications du corps et au corps appliqué selon une approche de la poétique telle qu’elle peut se déployer dans des contextes spécifiques et divers de création et réception. Autant de pistes que nous nous proposons d’explorer à travers les trois axes suivants.

1. La poétique du corps et ses effets sur la réception

Instrument de création et territoire d’expérimentation de soi, des autres, du temps, de l’espace, le corps  génère sa propre poétique. Quelles poétiques du corps s’inventent dans la danse, le théâtre, la performance, le body art, mais aussi dans toutes les pratiques artistiques mettant le corps en jeu ? Du point de vue de la réception, le corps est ce dispositif par lequel s’opère la réception sensorielle et émotionnelle de l’œuvre ; il permet, en ce qui concerne le spectacle vivant, une approche kinesthésique de l’œuvre, inscrite dans le rapport du corps de l’artiste au corps du spectateur. Nous questionnerons quels effets les poétiques du corps produisent sur le corps spectatoriel et nous tenterons d’observer en quoi le corps peut constituer le lieu de rencontre privilégié entre des conduites créatrices et celle ou celui qui en est touché(e).

 

2. Le corps dans les dispositifs de la représentation

Dans l’image, la photographie, la peinture ou le cinéma, dans les arts du spectacle et la littérature, le corps est convoqué pour participer à un dispositif de représentation unique. Nous questionnerons les interactions entre corps représenté et dispositif de représentation afin de comprendre comment il se donne à voir dans l’œuvre. Nous chercherons à comprendre ce que dit le corps et ce qu’il cache en participant au dispositif de la représentation. Aussi, nous tenterons de percevoir comment le corps se meut au cœur de ce dispositif, entre les libertés et contraintes que celui-ci offre et/ou impose, et comment le dispositif conditionne la fonction du corps et son activité spatialement, temporellement et symboliquement.

 

3. Le corps interdisciplinaire : dispositifs, apports et enjeux

A la recherche de l’enrichissement épistémologique et/ou scientifique, la notion du corps se sert de tout son potentiel pour élargir les champs d’étude grâce aux croisements avec des domaines divers, comme la santé, la didactique de langues ou les nouvelles technologies. De ce fait, nous proposons de réfléchir sur les dispositifs de fusion mis en place pour que le corps investisse des scènes a priori atypiques. Aussi, nous proposons d’observer quels apports, du point de vue créatif et réceptif, émergent de la transversalité entre le corps et d’autres domaines supposés distants.  Enfin, nous tenterons de dépister les enjeux de cette hybridation du corps que ce soit dans un cadre créatif, ludique, thérapeutique ou cognitif, entre autres.

 

Les propositions de communication devront être rédigées en une vingtaine de lignes maximum et, le cas échéant, décrire le ou les axes qu’elles privilégient. Les doctorants indiqueront en outre les mots-clés de leur communication, le sujet de leur thèse, le nom de leur directeur de thèse et celui de leur laboratoire. Il est possible de proposer des communications à deux voix.

 

Ces propositions doivent être envoyées avant le 1er avril 2013 à l’adresse suivante :

 

jedoctorants.lla@gmail.com

 

Les doctorants sélectionnés présenteront leur communication qui n’excédera pas les quinze minutes (vingt-cinq minutes pour les communications à deux voix) et seront invités ensuite à publier leur texte, après acceptation ou demande de réécriture par le comité de lecture, dans la revue en ligne Littera Incognita.

 

Comité organisateur :

Julien AUBERT, doctorant en Arts du Spectacle, Laboratoire LLA-CREATIS, UTM.

Alba BORDETAS, doctorante en Didactique à travers les Arts, Laboratoire LLA-CREATIS, UTM.

Anne PELLUS, doctorante en Arts du Spectacle, Laboratoire LLA-CREATIS, UTM.

 

Aide à la mobilité internationale des doctorant(e)s

Année 2013

 

Objectifs :       – Favoriser la participation des doctorant(e)s sous forme de communication à un congrès ou à un colloque international à l’étranger.

– Soutenir les doctorant(e)s dont la thèse porte sur un terrain à l’étranger –exploration et organisation des conditions d’accès au terrain, à des corpus de données, prise de contact avec un laboratoire ou chercheur étranger afin d’envisager des modalités de coopération…-. Le Conseil Scientifique attire l’attention sur le fait que le dispositif AMID ne peut pas servir à financer le travail « courant » de thèse (campagne d’enquête par exemple) qui relève de la responsabilité de l’Unité. Le Conseil Scientifique sera attentif à ce que ces déplacements à l’étranger soient vraiment l’occasion pour le(la) doctorant(e) de nouer des liens avec une équipe de recherche, qualifiée sur la thématique de la thèse, afin de renforcer les collaborations interuniversitaires internationales ou de préparer, ultérieurement, un séjour postdoctoral. Le dispositif AMID est avant tout un dispositif d’incitation à l’internationalisation du doctorat.

 

Eligibilité :       Etudiant(e)s en cours d’études doctorales inscrit(e)s à l’Université de Toulouse 2 Le Mirail et rattaché(e)s à un laboratoire de l’UTM reconnu (UMR, EA, JE) ou exceptionnellement docteur(e)s venant d’obtenir leur doctorat et encore inscrit(e)s à l’Université. Les doctorant(e)s dont la thèse relève d’une co-tutelle ne sont pas prioritaires lorsque la mobilité concerne le pays partenaire de la cotutelle. Il en est de même pour les doctorant(e)s ayant déjà bénéficié d’une AMID.

Tous les pays étrangers sont éligibles.

Financement :

Le Conseil Scientifique participe à hauteur de la moitié du coût de la mission. L’autre moitié au moins doit être prise en charge par l’Unité de Recherche d’accueil du doctorant.

Le Conseil Scientifique attire l’attention du(de la) candidat(e) sur la nécessité de chiffrer le coût total de la mission, de manière vraisemblable et juste –déplacement, hébergement, repas -, indépendamment du montant de la contribution de son laboratoire.

 

Le Conseil Scientifique plénier du 18 avril 2013 statuera et informera les candidat(e)s du résultat.

Dossier de candidature à télécharger et à déposer  – en trois exemplaires – au secrétariat de la Vice-présidence du Conseil Scientifique (Claudine ROUX, bureau D 238, MdR) avant MARDI 2 AVRIL 2013 à 12 heures, dernier délais.

Le Conseil Scientifique plénier du Jeudi 18 Avril 2013 statuera et informera les candidat(e)s et leurs laboratoires de ses décisions.

Dossier AMID 2013

* * *

Les documents indispensables pour valider notre parcours de formation :

Formulaire validation formations ext ALLPH@

Attestation de Présence

* * *

Trouver des financements pour le doctorat ou le post-doc :

Vademecum LLA – Financements, mobilités, expériences du doctorat au post-doc

* * *

 

ACTUALITÉS :

 

Journée d’études des doctorants de LLA-CREATIS 2011 :

« L’hybride à l’épreuve des regards croisés »

Le 18 mai 2011

Maison de la Recherche (Université de Toulouse-Le Mirail) – Salle D30 – 9h / 18h

Le programme de la journée : JE Doct LLA 2011 – Programme