Bioéthique et liberté PH40112V

Xavier Bioy

Le biodroit traduit en normes juridiques les choix de société effectués dans le domaine de l’éthique biomédicale.

Après une introduction qui clarifie les notions d’éthique, de morale, de droit et de déontologie, le cours décrit le temps, les moyens et les concepts de ce processus par lequel le droit saisit la bioéthique, les enjeux politiques de l’intervention de l’Etat, ainsi que les usages du droit face aux défis biotechnologiques.

Partant des manifestations du « biopouvoir », il décrit les institutions (internationales, européennes et françaises) qui décident ou proposent en cette matière (comme les comités d’éthique). Sont étudiés ensuite les bénéficiaires de la protection du droit (l’embryon, la personne humaine et l’humanité elle-même), les principales normes qui régissent l’assistance médicale à la procréation, la recherche biomédicale, le don d’organes et d’éléments du corps humain, la génétique, les neurosciences… Face aux défis d’une régulation publique très évolutive des usages du corps humain, le droit convoque ses grandes notions, la dignité, la liberté, la solidarité.