Présentation

Le parcours Transports Mobilités (TRANSMOB) du Master Urbanisme Aménagement de l’Université de Toulouse II Jean Jaurès, donne aux étudiants qui le suivent, la possibilité d’acquérir des connaissances tant d’ordre théorique que pratique en matière de mobilité et de transports par la forte implication d’enseignants-chercheurs et de professionnels appartenant à différentes structures (TISSEO, SNCF, bureaux d’études, services transports,…). L’initiation aux outils SIG, aux bases de données et à la cartographie appliquée aux transports renforce et crédibilise les enseignements de cette  formation TRANSMOB.

Ce parcours se déroule sur deux années. En Master 1, à côté des enseignements de base sur la mobilité et les transports, les étudiants sont amenés à participer à un atelier de 3 mois en répondant à une commande publique d’un acteur des transports et des mobilités, encadré par un professionnel et un enseignant-chercheur et à effectuer un stage de 2 à 4 mois dans une structure d’accueil qui peut être un opérateur, un bureau d’études, une administration ou une association, chargée d’étudier, de planifier, de gérer des questions de mobilité, de réseaux de transports ou des politiques globales de déplacement.

En Master 2, les enseignements s’organisent autour d’un renforcement des connaissances théoriques en termes de diagnostic,  de prospectives, de fonctionnement dans une approche systémique autour de nouveaux objets : la cohérence transports/urbanisme, mobilités et commerce, transports et marketing urbain ou paysages, conflits et infrastructures de transports. La  deuxième année repose encore plus que la 1ère, sur une coopération plus étroite entre professionnels et enseignants-chercheurs. Un atelier de 3 à 4 mois et un stage de 3 à 6 mois, consolident ce dispositif visant à permettre aux étudiants de M2 de rentrer dans le monde du travail à l’issue de leur formation.

Les stages effectués en 1ère qu’en 2ème année de Master constituent la première véritable découverte du monde professionnel des mobilités et des transports, dans lequel les étudiants se dirigeront par la suite. Ces possibilités de stage sont nombreuses dans la région de Toulouse auprès des collectivités locales, des opérateurs et des bureaux d’études, mais beaucoup d’étudiants réalisent leur stage dans d’autres régions et parfois certains l’effectuent à l’étranger.

Les ateliers en M1 sont réalisés avec le SMTC TISSEO et portent sur des questions inscrites dans le monde urbain, elles sont aussi diverses que l’analyse du PDU, le diagnostic d’une ligne de bus, la mise en accessibilité des arrêts de bus, le fonctionnement de pôles intermodaux, les obstacles à la marche dans un quartier ou la desserte de territoires comme l’Oncopole. Les ateliers en M2 avec la Direction Infrastructures et Transports de la Région portent sur des problématiques plus ferroviaires même si l’intermodalité et la complémentarité avec la chaîne des autres modes de déplacements sont souvent présentes. Les derniers ateliers traitaient de l’intermodalité dans l’aire métropolitaine, l’information dans les gares, le bilan de la régionalisation ferroviaire, le traitement des parkings de gare ou la multimodalité à l’échelle de la région Midi-Pyrénées.

Les débouchés de ce parcours TRANSMOB visent des postes de chargés d’études et de chargés de mission dans des structures privées : bureaux d’études indépendants, grands groupes nationaux et étrangers, opérateurs privés dans le domaine des transports et dans des organismes publics ou semi-publics comme d’un côté les différentes collectivités (communes, intercommunalités, régions et les services de l’état) et de l’autre les SEM transports, SNCF, Keolis,…).