Dans cette conférence, Laurent Bruxelles, géomorphologue à l’Institut de recherches archéologiques préventives (Inrap) et chercheur au laboratoire TRACES à l’Université Toulouse Jean Jaurès, présente la découverte par Ronald Clarke de l’Australopithecus prometheus surnommé « Little Foot » [Petit Pied] et ses propres travaux en vue de la datation du squelette retrouvé dans une des grottes de Sterkfontein, près de Johannesbourg en Afrique du Sud.
Cette grotte située dans une région de dolomies constituées il y a 2,5 milliards d’années, sur des fonds marins peu profonds, a été creusée par les eaux sur 400 m. de galeries labyrinthiques étagées qui, en se comblant progressivement de sédiments, ont piégé de très nombreux fossiles. À la fin du XIXe siècle, les mineurs sud-africains exploitant la calcite des stalagmites des grottes, extraient également des vestiges osseux qu’ils signalent au paléoanthropologue Raymond Dart. Celui-ci mettra au jour, en 1924, le crâne fossilisé d’un jeune hominidé d’une nouvelle espèce, l’Australopithecus africanus, inaugurant une longue série de découvertes dans cette région, notamment celles de Robert Broom (« Mrs. Ples » en 1947), de Phillip Tobias (qui identifia l’espèce Homo habilis) et de Ronald Clarke, découvreur en 1997 de « Little Foot ».
Jusqu’en 2006, en fonction de la méthode de datation utilisée, les résultats des études sur l’âge de « Little Foot » ont dérouté les spécialistes et c’est à la demande des anthropologues sud-africains que Laurent Bruxelles a reconstitué l’histoire géomorphologique de la vallée de la Blauawbankspruit et de la grotte dans laquelle furent mis au jour les ossements. En étudiant la structure karstique, les brèches sédimentaires, les inversions stratigraphiques ainsi que les modifications des planchers stalagmitiques, il est parvenu à rassembler les données nécessaires à la datation de « Little Foot ».
« Little Foot » a plus de 3,6 millions d’années et son squelette constitue un élément important pour la connaissance, d’une part, du groupe des pré-humains se situant antérieurement aux Parenthropes (Homo robustus) et aux Homo habilis et, d’autre part, la connaissance des origines et de l’évolution de l’espèce humaine.

Conférence présentée dans le cadre de la Fête de la Science 2015, Université Toulouse Jean Jaurès-campus Mirail, 7 octobre 2015.

Date de réalisation : 7 Octobre 2015
Durée du programme : 46 min
Classification Dewey : Géomorphologie (création et modification des reliefs topographiques par les processus de dépôt et d’érosion, création et modification du relief terrestre), Découverte des vestiges archéologiques, méthodes archéologiques, interprétation (techniques de datation)
Niveau : Tous publics / hors niveau
Disciplines : Géographie physique, humaine, économique et régionale, Archéologie préhistorique
Auteur(s) : BRUXELLES Laurent
Producteur : Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail
Réalisateur(s) : BASTARD Bruno
Editeur : SCPAM / Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail
Langue : Français
Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés à l’Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail et aux auteurs.