Introduction : Aire de je(ux)
Mireille Raynal-Zougari

I. Je(ux) de scènes et d’images

« Au commencement était le jeu »
Pascale Chiron

Je amoureux et amour du jeu : l’hétérogénéité énonciative dans les jeux-partis lorrains du XIIIe au début du XIVe siècle
Mélanie Lévêque-Fougre

Le spectacle théâtral et ses doubles, l’exemple du « théâtre peint » de Jean Dubuffet
Abdelmajid Azouine

De(s)faire la chaîne de création chorégraphique : un jeu poético-politique
Anne Pellus

Le jeu all’improvizzo revisité par Les Chiens de Navarre et par la Compagnie La Vie brève, entre écriture de plateau et jeu performatif
Elise Van Haesebroeck

Le je de la performance et le jeu théâtral : une réconciliation nécessaire pour un théâtre performatif et politique (entretien avec David Malan autour de la création Pédale, Bijoux, Barbe)
Gilles Jacinto

Cartes hypnotiques dans Dr Mabuse, le joueur (Dr. Mabuse, der Spieler) (1922) de Fritz Lang
Alexia Gassin

Jouabilité des œuvres interactives : entre emprise et lâcher prise
Raphaël Bergère

II. Je(ux) écrits

L’Écriture protéiforme de Platon
Olivier Moser

La logique échiquéenne des Dialogues de Rousseau
Florian Vauléon

Jules Romains et le Grand Je : jeux de masques entre réalité et fiction
Augustin Voegele

Ne joue pas à Orlando qui veut
Anne Coignard

Je comme Nous : les jeux d’identité dans Les Grands Chemins de Jean Giono
Béchir Kahia

Le puzzle et la partition : Les jeux – de lecture – sont-ils faits ?
Antoine Constantin Caille

Écrire comme (en) rêve ou le je/u dans l’écriture d’Hélène Cixous
Anicet M’besso

Les auteurs