Home » Colloques » Représenter le marché immobilier

Evénements à venir :

Représenter le marché immobilier

Paris – 11 juillet 2017 – Université Paris 7 Diderot – Salle M 019

 De 9h30 à 17 h – Entrée libre sur inscription

La fixation des prix immobiliers et le fonctionnement du marché immobilier sont au cœur de nombreuses préoccupations académiques et professionnelles. Ces travaux se fondent systématiquement sur des quantifications dont les enjeux tendent à être occultés par la facilité (enfin !) accrue d’accès aux données. En-deçà de la problématique de l’accès aux données et de la comparaison des résultats issus des différentes bases de données sur les prix et les transactions immobilières, cette journée d’étude s’attachera à montrer combien les indicateurs du marché immobilier dépendent de toute une série d’opérations préalables. On se penchera notamment sur les impacts dus à la segmentation du marché
et aux modalités de calcul des prix. Ces deux étapes sont indispensables à toute représentation statistique d’un marché : derrière les marronniers de la presse ou les évaluations des Domaines, on trouvera nécessairement un choix de segmentation (séparation du marché des maisons de celui des appartements, par exemple) et de méthode statistique (utilisation de la moyenne après éviction de ventes aberrantes par exemple). Dans le cas d’une représentation cartographique du marché, ces étapes sont en outre particulièrement sensibles au choix de la maille spatiale retenue (MAUP). «L’évidence pratique du marché » (Topalov, 1984) fait souvent passer au second plan ces choix conceptuels et techniques et entérine, du
moins dans les esprits de nombre d’utilisateurs de ces données le « modèle métrologique réaliste des sciences de la nature » selon lequel « la réalité existe antérieurement à son observation » (Desrosières, 2001). Or ce modèle ne correspond pas à la réalité de marchés immobiliers très encastrés et d’une économie standard performative, où l’information est susceptible de déterminer en partie les décisions
d’achat ou de vente (Callon, 1998, Smith et al., 2006).