Le festival Sexe, Genre et Archéologie : qu’est ce que c’est ?

C’est un projet large, imaginé par l’APAREA, regroupant une série d’évènements sur deux mois qui vont traiter du sexisme en archéologie et des problématiques de genre dans la discipline.

Ces évènements seront articulés autour de l’accueil de l’exposition Archéo-Sexisme crée par l’association Archéo Ethique de l’université de Nanterre, en partenariat avec le projet Paye Ta Truelle. L’exposition sera visible dans le hall de la Maison de la Recherche sur le campus de l’université Toulouse 2 Jean Jaurès, du 5 octobre au 3 décembre 2020.  

Le but de ce projet est de sensibiliser les acteurs du monde de l’archéologie, étudiant·e·s et chercheur·e·s, aux problèmes de sexisme qui existe encore aujourd’hui dans cette discipline. Sur le terrain, en recherche, dans la lecture que nous faisons des données ou dans les salles de cour, la question du sexisme n’épargne aucun domaine de l’archéologie et le festival à deux buts par rapport a cela :

  • Mettre en avant, donner de la visibilité a ces problèmes
  • Proposer des solutions : en parlant de la notion de genre en archéologie qui vise à déconstruire notre vision androcentrée de l’histoire de l’humanité. Pour rappel : « l’archéologie du genre est une méthode qui analyse la construction sociale des identités et des relations humaines dans les sociétés passées. » (d’après la définition de Laura Mary, 2017, sur https://simonae.fr/sciences-culture/sciences-humaines/larcheologie-du-genre-une-introduction/).

Ce contenu a été publié dans Activités de l'association, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.