Le pop art britannique

Les origines

Le pop art est un mouvement artistique de contestation qui s’est développé en Grande-Bretagne à partir de 1952.  Un petit groupe d’artistes, composé majoritairement de peintres, de sculpteurs, d’architectes mais aussi d’auteurs et critiques, nommé The Independent Group et basé sur Londres, est considéré comme le mouvement précurseur au pop art. Ce mouvement est né dans un objectif de contestation des approches modernistes actuelles à la culture et des points de vue traditionnels des beaux-arts.

A l’origine, il s’agit d’un mouvement très impacté par la société de consommation. Les artistes dénonçaient l’influence que peuvent avoir la publicité, les couvertures de magazines, les bandes-dessinées, la télévision et autres éléments graphiques sur nos choix en tant que consommateurs. Ce n’est que bien plus tard que le pop art s’est élargi pour toucher des domaines plus diversifiés, tels que l’architecture, le dessin ou encore la mode, pour citer ces quelques exemples.

L’expression pop art a été énoncée pour la première fois en 1954 par John McHale. Ce n’est qu’en 1955 qu’un critique britannique adoptera ce terme spécifique, Lawrence Alloway, qui faisait justement partie de l’Independent Group.

Le pop art est un mouvement qui fut bien perçu lors de ses débuts, notamment parce que les procédés utilisés par les artistes étaient simples et surtout très accessibles. Les codes d’art de l’époque sont brisés : les œuvres sont composées de collages, de sérigraphie et basées sur des objets du quotidien et sur des figures emblématiques et/ou célèbres, comme Mickey Mouse, Mike Jagger ou encore Marylin Monroe.

Les figures du pop art britannique

Parmi les représentants du pop art britannique, on retrouve Richard Hamilton et Edouardo Paolozzi, deux peintres britanniques également précurseurs du mouvement et membre de l’Independent Group, tous deux considérés comme les pères du pop art. On retrouve également dans ce même groupe le couple d’architectes Peter et Alison Smithson. D’autres peintres anglais, entre autres, viendront alimenter le courant, comme David Hockney et Peter Blake.

Quelques oeuvres

Just what is it that makes today’s homes so different, so appealing ? pop-art1

Création en 1956. Dimension : 26 x 25 cm.

Collage réalisé par Richard Ham
ilton.

C’est une œuvre qui fait partie des tous premiers collages représentant ce mouvement. Le titre est repris d’une pu
blicité, représentant un homme bodybuildé dans un salon moderne. On retrouve d’ailleurs sur un des éléments du collage une sucette avec le mot « pop ». Certains disent que c’est de là que vient l’expression pop art, d’autres amateurs pensent qu’il s’agit d’une référence à McHale, le premier à avoir mentionné cette expression. Hamilton dénonce ici la société de consommation qui nous pousse à utiliser des objets et à les jeter aussitôt.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

I was a rich man’s plaything

pop-art2

Œuvre d’Eduardo Paolozzi.

Date de 1947.

C’est la toute première œuvre d’art à inclure le mot « pop ».

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

The Toy ShopThe Toy Shop 1962 Peter Blake born 1932 Purchased 1970 http://www.tate.org.uk/art/work/T01175

 

Assemblage réalisé par Peter Blake.

Date de 1962.

Dimension : 157×194×34 cm

 

 

 

Pour en savoir plus sur le pop art britannique, cliquez ici.