Pino Pascali

Biographie 

Pino Pascali est né en 1935 à Bari en Italie.

Son enfance est marquée par la Seconde Guerre Mondiale et notamment par le manque qu’entraîne la guerre.

En 1956 il intègre le cursus de scénographie et réalisation de décors de l’Ecole des Beaux-Arts à Rome. Il a étudié sous la direction de Peppino Piccolo assisté par Fabio Vergoz et de Toti Scialoja. Au cours de ses études, il a rencontré Jannis Kounnellis, une figure majeure de l’Arte Povera. Il s’est impliqué dans de nombreux travaux artistiques de groupe. Il obtient son diplôme en 1959 et travaille ensuite scénographe, scénariste et graphiste dans les milieux du cinéma, de la télévision et de la publicité.

 

Oeuvre

Sa première exposition solo en 1965 à la galerie La Tartaruga à Rome marque le début de sa carrière artistique. Il comptabilise neuf expositions solo de son vivant, soixante-huit expositions solo posthumes ainsi que cinquante-neuf expositions collectives de son vivant et plus de cent-cinquante expositions collectives posthumes. Il est rapidement considéré comme une figure majeur de l’Arte Povera. Ses sculptures ont remporté beaucoup de succès, tandis que tout un pan de son travail, en tant qu’acteur dans des films expérimentaux est beaucoup moins connu. Il décède en 1968 à Rome dans un accident de moto.

Son travail se décompose en quatre périodes :

  • Frammenti Anatomici entre 1964 et 1965 : une série d’œuvres en relief, entre tableau et sculpture, sur le corps féminin.

    Pino Pascali – « Maternita » – 1964 – Toile tendue sur une structure en bois et peinte à l’émail

 

  • Le Armi en 1965 : des sculptures composées d’assemblages d’objets couverts de peinture verte, en référence à l’enfance de l’artiste dont les jouets étaient alors des objets disparates à cause de la guerre.

    Pino Pascali – « Contraerea » – 1965 – Assemblage d’objets divers couvert de peinture verte

 

  • Gli Animali entre 1965 et 1966 : ces finte sculture (fausses sculptures) se divisent en deux catégories ; les animaux préhistoriques et la nature pure qui n’a jamais été contaminée par l’homme. Elles constituent une réflexion sur l’art de la sculpture.

1966 – Toile brute traitée au Vinavil et au kaolin sur structure de bois -100 x 680 x 66 cm

 

  • La Ri-costruzione della natura entre 1967 et 1968 : cette série d’œuvres constitue une interrogation sur le rapport entre nature et culture teintée d’humour et de références mythologiques.

Pino Pascali – « Vedova Blu » – 1968 – Structure en bois couverte de fourrure artificielle bleue à poils longs

Postérité

Le Musée Pino Pascali de Polignano a Mare, Italie, a ouvert ses portes en 1998 suite à d’importantes donations de la famille de l’artiste. En 2010, la structure est devenue la Fondation Pino Pascali. Elle abrite depuis une collection permanente consacrée à Pino Pascali ainsi que des expositions provisoires d’art contemporain. Le prix artistique Pino Pascali, dont la direction est assurée par la fondation, a été instauré en 1969 par les parents de l’artiste en hommage à sa mémoire.