Franz KLINE (1910-1962)

Fig. 1: Chief, 1950, Huile sur toile, 148.3 x 186.7, Museum Of Modern Art, New-York

Franz Kline est né en 1910 en Pennsylvanie  et mort en 1962. Il a fait des études d’art à Boston, puis à Londres, avant de s’implanter à New-York. Il est l’un des plus importants représentants de l’expressionnisme abstrait. Les principaux représentants de ce courant artistique sont Jackson Pollock, Mark Rothko, Willem de Kooning, et, bien évidemment, Franz Kline.

Ce courant, né à New-York après la seconde guerre mondiale, se caractérise par une relation au geste nouvelle, par des coups de pinceaux et une impression de spontanéité du geste. L’expressionnisme abstrait se divise habituellement en deux mouvements : l’Action painting et le colorfield painting. Ce dernier se caractérise par de grands aplats de couleurs, avec des effets de matières plus ou moins épais. Les principales figures de ce mouvement sont Mark Rothko, Helen Frankenthaler et Barnett Newman. L’Action painting, dont Franz Kline est un des principaux représentants, se démarque principalement par l’idée que « l’acte physique de peindre est une partie essentielle de l’œuvre finale ».

Fig 2: Untitled (Study for Mahoning), 1951, Aquarelle opaque sur papier, 22,7x 28,3 (papier), 30,5x 37,5 (tableau)

Franz Kline a cependant commencé, dans les années 40, en faisant des tableaux figuratifs. Il peint alors des portraits, ainsi que des scènes de rues, et ce jusque dans les années 50. Il se met ensuite à travailler à l’émail noir, et Kline s’intéresse tout d’abord « aux rapports entre les noirs et les blancs, qui sont beaucoup plus complexes que la simple inscription d’une forme sur un fond » (c.f. Fig. 1). Notons qu’il ne faut pas se fier à l’impression de spontanéité qui ressort de ses toiles. En effet, Kline effectuait des ébauches de ses toiles sur de vielles pages d’annuaire, avant de peindre directement sur les toiles (cf. Fig. 2). Certaines de ses toiles peuvent être rapprochées de la calligraphie, mais Kline a toujours nié s’en être inspiré. Il a affirmé s’être cependant inspiré des chemins de fer, ponts et tunnels.

Fig. 3: Dahlia, 1959, Huile sur toile, 208,3 x 170,2, Whitney Museum of American Art, New-York

Au sommet de son art, Kline enseigne au Black Mountain College. Fin des années 50, il réintroduit la couleur dans ses tableaux (c.f. Fig. 3). Franz Kline est mort de maladie en 1962.

Sources :

https://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-kline/

https://www.moma.org/learn/moma_learning/franz-kline-chief-1950/

https://whitney.org/collection/works/27

https://blogs.univ-tlse2.fr/dam-histoire-art/2016/12/11/expressionnisme-abstrait/

https://www.tate.org.uk/art/art-terms/c/colour-field-painting

https://www.tate.org.uk/art/art-terms/a/abstract-expressionism

https://www.tate.org.uk/art/art-terms/a/action-painters