Charles-Rennie MACKINTOSH

L’art nouveau est un mouvement artistique international qui s’est traduit dans les arts, le design et l’architecture en Europe et aux Etats-Unis. Caractérisé par une volonté de renouveau et le souhait d’allier le beau et l’utile, il s’est développé entre 1891 et la fin de la première guerre mondiale. En Ecosse, l’art nouveau est associé au « style GLASGOW », dont le plus célèbre représentant est Charles-Rennie MACKINTOSH (1868-1928), architecte, designer et peintre écossais

Charles-Rennie MACKINTOSH grandit à Glasgow, qui est alors la deuxième ville de Grande-Bretagne, et se familiarise très tôt avec l’horticulture et les somptueux paysages d’Ecosse, qui influenceront sa production artistique. Il souhaite devenir architecte, malgré les réticences de son père : il devient apprenti dans un cabinet d’architecte et suit, en parallèle, des cours du soir à la Glasgow School of Art. Il s’y lie d’amitié avec J. Herbert McNair et les sœurs MacDonald, Frances et Margaret (qu’il épousera quelques années plus tard) et forme avec eux les Glasgow Four : ils participent à des expositions internationales (Liège en 1895, exposition de la Arts and Crafts Society à Londres en 1896, Turin en 1902), et surtout la 8ème exposition de la Sécession viennoise en 1900, pour laquelle ils réalisent une « pièce écossaise », qui influencera fortement les productions tardives d’artistes de la Sécession.

Pour MACKINTOSH, l’œuvre doit à la fois remplir une dimension fonctionnelle et spirituelle et une approche globale est fondamentale, mêlant symbolisme et équilibre des contraires (modernité-tradition, féminin-masculin..) : la modernité réside dans un mélange audacieux de simplicité et de détails poétiques, avec une attention particulière pour la ligne. Ses sources d’inspiration sont notamment le symbolisme et le japonisme.

MACKINTOSH considère l’architecture comme la discipline suprême, qui doit permettre « de donner aux idées modernes des vêtements neufs ». Il contribue au projet architectural du Glasgow Herald, puis remporte le concours pour la Glasgow School of Art, achevée en 1909 et considérée comme son chef d’œuvre. Au-delà des murs, il conçoit les aménagements intérieurs et le mobilier : la bibliothèque est considérée comme le joyau de son projet. 

Charles-Rennie MACKINTOSH, Glasgow School of art, la bibliothèque, 1909, GLASGOW.

Ses autres réalisations majeures (Hill House ou House for an art lover) sont également des projets globaux (bâtiment, mobilier et décoration intérieure), marqués par des couleurs claires tranchant avec la tradition victorienne et des motifs de prédilection comme la rose ou la colombe.

Charles-Rennie MACKINTOSH, dessin pour le projet “the house for an art lover”, Music room, 1901, GLASGOW.

MACKINTOSH s’illustre également dans la création de salons de thé à Glasgow entre 1896 et 1917, tels le Willow Tea House ou l’Argyle Street Tea Room, commandés par Miss Cranston : il pense le bâtiment, l’aménagement, mais également la décoration et le mobilier ; il crée notamment des chaises à haut dossier qui structurent l’espace et sont symboliques de son style.

Charles-Rennie MACKINTOSH, Chaises à haut dossier, Hill House, 1904, HELENSBURGH, SCOTLAND

Dans la dernière partie de sa vie, MACKINTOSH est moins sollicité pour des commandes d’architecture et déploie ses talents dans des domaines différents, tels que la création de tissus ou la réalisation d’aquarelles, pendant la période où il se retire dans la Sud de la France.                                                                   

Créateur original, Charles-Rennie MACKINTOSH est un pionnier, qui se différencie du mouvement Arts and Crafts, même s’il reste dans la mouvance du Modern Style. Il connaît d’abord une renommée en dehors de l’Ecosse, sur le continent, avant d’être reconnu comme un précurseur. Le trait marquant de son œuvre est une vision holistique, avec « une recherche de l’unité organique totale dans le projet créatif. »

Sources :

AUBRY, Françoise, « ART NOUVEAU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 décembre 2019. URL : http://www-universalis-edu.com.gorgone.univ-toulouse.fr/encyclopedie/art-nouveau/

DELEVOY, Robert L., « MACKINTOSH CHARLES RENNIE – (1868-1928) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 décembre 2019. URL : http://www-universalis-edu.com.gorgone.univ-toulouse.fr/encyclopedie/charles-rennie-mackintosh/

FIELL, Charlotte et Peter, MACKINTOSH, Köln, Taschen, 2017

GARCIAS Jean-Claude, MACKINTOSH, Paris, Hazan, 1989

KAPLAN, Wendy, Charles-Rennie MACKINTOSH, New-York, Abbeville Press Publishers, 1996

PEVSNER, Nikolaus, Charles-Rennie MACKINTOSH, Paris, Canal éditions, 1998