Roy Lichtenstein

Roy Lichtenstein est un artiste du XXe siècle. Né en 1923 et mort en 1997, à New York, il est l’un des plus célèbres représentants du mouvement « popular art » plus connu sous le nom « Pop art ».

N’ayant pas eu d’apprentissage artistique lors de sa jeunesse, il apprend de son côté le dessin jusqu’à intégrer l’université d’État de l’Ohio. Alors qu’il étudiait les beaux-arts, il est affecté, dès 1943, pour trois ans au sein de l’armée américaine. Son affectation pour l’Europe lui permis notamment de voyager et d’obtenir une bourse financière (G.I. Bill) afin de reprendre sans difficulté ses études à la suite de son service militaire. Il se dira lui-même très influencé par son professeur d’alors, Hoyt L. Sherman.

La célébrité ne viendra que plus tard. Dans les années 60, il rencontre Allan Kaprow, enseignant à l’université Rutgers, un pilier de l’art de performance, duquel Roy Lichtenstein s’inspirera. Dans ses mêmes années, le Pop art est en croissante expansion aux États-Unis et fortement tourné vers l’aspect de la médiatisation et la consommation de masse.

Différentes techniques artistiques parcourent ce mouvement, Roy Lichtenstein sera un fervent utilisateur de la peinture acrylique (de la marque Magna) et des points de trame, technique surnommée « Benday » d’après son créateur Benjamin Henri Day Junior.


Inspiré par la culture populaire, et surtout encouragé par son fils, il créera en 1961 Look Mickey (regarde, Mickey en français, huile sur toile, exposée à la National Gallery of Art à Washington, D.C.) qui met en scène les célèbres personnages de Walt Disney, Mickey Mouse et Donald Duck lors d’une partie de pêche hilarante. Cette huile sur toile reprend les codes de la bande-dessinée qui seront une influence forte pour Roy Lichtenstein.

Look Mickey, 1961, huile sur toile1 121,9 x 175,3 cm, National Gallery of Art, Washington, D.C.

Il s’inspirera, ensuite, des Comics de Detective Comics (ou DC Comics) comme la Ligue des Justiciers (Justice League of America en anglais) dont il produira de nombreuses toiles, dont certaines avec la technique des points de trame Benday. Par exemple Crying girl (1964, émail sur acier, exposé au Milwaukee Art Museum à Milwaukee).

Crying girl, 1964, émail sur acier, 117.16 x 117,16 cm, Milwaukee Art Museum, Milwaukee

Une décennie plus tard, Roy Lichtenstein trempera de son huile (Magna) de jouvence le genre « nature morte ». Par exemple, Still Life with Crystal Bowl (1973, huile (Magna) sur toile, exposée au Whitney Museum of American Art à New York).

Still Life with Crystal Bowl, 1973, huile (Magna) sur toile, Whitney Museum of American Art, New York

Sources :

Mercurio, G., Roy Lichtenstein mediations on Art, la triennale di milano (759.1 LIC)

https://fr.wikipedia.org/