Au cours des dernières semaines, nos candidat.e.s Ensemble pour l’Université sont venu.e.s à votre rencontre, dans les composantes et dans les services, à Toulouse et dans les sites en Région. Nous avons souhaité instaurer avec vous une relation de confiance et d’honnêteté. Fidèle à notre volonté de transparence, nous exposons ici les éléments qui permettront à chacun.e. de comprendre notre position vis-à-vis de l’organisation d’un débat contradictoire entre les différent.e.s candidat.e.s aux élections.

 

RAPPEL DES FAITS

Le 25 octobre, un représentant des listes du Snesup portées par Florence Mouchet nous a adressé par mail une proposition de prendre part à un débat réunissant les trois principaux.ales candidat.e.s. Sans concertation véritable, une date, une heure et un lieu étaient indiqués pour ledit débat.

Voici la réponse que nous avons apportée : « Après consultation de [notre] collectif, il ressort que nous souhaiterions pouvoir en discuter de vive voix entre les 3 listes. Cette réunion permettrait d’échanger sur la pertinence d’un tel format et d’en mesurer ensemble l’intérêt et les limites vis-à-vis de la communauté. Notre responsabilité collective est ici engagée ». Le même jour, une réponse par mail du même représentant refusait la demande de dialogue, tout en indiquant que la « 3e liste » avait décliné la proposition d’un débat.

Nous avons alors formulé une deuxième demande selon les termes suivants : « Nous réitérons notre demande de pouvoir échanger avec vous de vive voix quant à la pertinence d’un tel débat, afin d’en mesurer ensemble les intérêts pour la communauté, en responsabilité partagée ». Ce dernier mail est resté sans réponse. Plus »