• Thierry Cardoso est médecin épidémiologiste. Il est responsable des unités Petite Enfance / Enfants et jeunes de la Direction de la prévention et de la promotion de la santé, Santé Publique France. Ses thématiques de recherches portent sur les interventions basées sur la Pleine conscience, applications et perspectives en Santé publique ainsi que la naissance et la parentalité en Pleine conscience.
  • Martine Court est maîtresse de conférences en Sociologie à l’UFR Psychologie, Sciences sociales, Sciences de l’éducation, Laboratoire de Psychologie Sociale et Cognitive LAPSCO, Université Clermont Auvergne. Ses recherches sont consacrées à la socialisation au cours de l’enfance. Elle étudie notamment les processus à l’œuvre dans la construction des différences de classe et de genre à cet âge de la vie.
  • Nicoletta Diasio est socio-anthropologue et chercheuse au Laboratoire Dynamiques Européennes DynamE, Université de Strasbourg. Elle est également directrice de la Revue des Sciences Sociales. Ses thématiques de recherches sont à la croisée de la sociologie du corps, des âges, des genres et des générations. Ses recherches ont un intérêt tout particulier pour les thématiques de l’enfance et l’adolescence.
  • Richard Ménard est un chercheur en qualité de l’air à Environnement et Changement Climatique Canada. Depuis près de 10 ans, il travaille en collaboration avec Santé Canada où ses cartes de pollution sont utilisées dans des études de cohortes pour établir des liens entre la santé et la qualité de l’air. Ses travaux ont aussi permis d’évaluer son impact sur la santé des enfants. Récemment, il a rejoint un groupe d’experts de l’Organisation Météorologique Mondiale pour développer un réseau opérationnel de suivi de la qualité de l’air à l’échelle mondiale.
  • Julie Poissant, spécialisée dans le champ de la petite enfance, enseigne au département d’éducation et formations spécialisées, Université du Québec à Montréal. Son projet de recherche actuel porte sur les moyens pour favoriser l’implication parentale dans la réussite éducative des élèves de milieux défavorisés dès le préscolaire.
  • Lukas Rass-Masson est spécialisé en Droit privé et sciences criminelles. Il enseigne à l’Institut de Recherche en Droit Européen, International et Comparé (IRDEIC), Université Toulouse Capitole. Son travail de recherche doctoral s’est intéressé aux fondements du droit international privé européen de la famille.
  • Régine Scelles est psychologue clinicienne et professeure de Psychopathologie. Elle est rattachée au Laboratoire Clinique Psychanalyse Développement CLIPSYD, Université Paris Nanterre. Ses thèmes de recherches portent sur l’éthique et la déontologie, la psychopathologie du bébé et de l’enfant, les familles et la psychopathologie des liens ainsi que les relations entre enfants et le handicap.
  • Olivier Thévenon est économiste des Politiques Sociales et chef de l’Unité sur le bien-être des enfants au centre de l’OCDE. Ses thèmes de recherches portent sur la famille, la politique de l’emploi, les déterminants et conséquences des parcours éducatifs, les carrières professionnelles (transformations selon les générations et les événements de la vie).
  • Michel Vandenbroeck travaille au département du Travail social, Faculté de Psychologie et des Sciences de l’éducation, Université de Gand, Belgique. Par ailleurs, il est co-fondateur du réseau d’experts européen Diversity in Early Childhood Education and Training (DECET). Ses recherches et ses publications portent sur les lieux d’accueil de la petite enfance et le soutien à la parentalité, notamment sur l’inclusion sociale, le développement du langage et le plurilinguisme chez l’enfant.