Les travaux de l’IRP affichés sur le site de l’INEE du CNRS

L’INEE affiche sur son site web les résultats d’une étude conduite dans le cadre de l’IRP, par une équipe de chercheurs internationaux, sur l’histoire de la contamination du delta du Danube par les métaux lourds. 

Lien vers le site de L’INEE : https://www.inee.cnrs.fr/fr/cnrsinfo/600-ans-dhistoire-de-la-contamination-du-delta-du-danube-par-les-metaux-lourds

Un premier enregistrement sédimentaire de 600 ans d’histoire de la pollution aux métaux lourds dans le delta du Danube

L’article « A 600 years sediment record of heavy metal pollution history in the Danube Delta », à paraître sous peu dans la revue Science of the Total Environment, détaille comment, dans le cadre de l’IRP Danube, une équipe internationale (UMR Géode CNRS, Université de Suceava, Université de Chine orientale à Shanghai) a réalisé une première étude de l’histoire des polluants aux métaux mords dans les sédiments du delta du Danube. 

La pollution aux métaux lourds (dans les sédiments, l’eau et les organismes vivants) a récemment fait l’objet d’une attention croissante en raison de son impact sur la santé des écosystèmes et sur la qualité de l’eau. Cependant, les enregistrements à long terme de la contamination par les métaux lourds ne sont pas disponibles à ce jour. Avec cette étude, des datations radiométriques et des analyses géochimiques des éléments majeurs (Al, Fe, Ca et S) et des métaux (Cu, Zn, Pb, Ni, Cr et Cd) ont été réalisées sur les 4 m supérieurs d’une carotte de sédiments de 9 m, prélevée dans la plaine alluviale du canal de distribution de Sulina. L’objectif de ce carottage était de reconstituer le contexte géologique et l’histoire de la contamination par les métaux lourds et de discuter les origines possibles des métaux et des principaux facteurs de variation temporelle.

L’analyse chronologique a révélé que les 4 premiers mètres de la carotte couvrent les dernières ~600 années. Trois unités sédimentaires distinctes (U1 : 400-200, U2 : 200-140, U3 : 140-15) ont été identifiées sur la base de la variation de la concentration des éléments en aval de la carotte. L’unité inférieure (400-200 cm, ~1450-1700 CE) montre une augmentation vers le haut des teneurs en métaux Cu, Zn, Pb, Ni, Cr et Cd, qui sont fortement corrélées avec Al. L’analyse du facteur d’enrichissement (FE) indique que les métaux détectés dans cette unité proviennent principalement de sources naturelles. En revanche, les métaux présentent des valeurs EF élevées dans l’unité moyenne (200-140 cm, ~1700-1770 CE) et supérieure (140-15 cm, ~1770 CE à aujourd’hui). Les plus hauts degrés d’enrichissement de Cu, Zn et Cd se produisent dans la couche de tourbe de l’unité moyenne (U2) qui présente des teneurs plus élevées en carbone organique et en soufre, indiquant que l’enrichissement diagénétique des métaux détectés se produit dans des conditions de réduction. Dans l’ensemble, la contamination des sédiments est modérée et son niveau augmente avec le temps. Cette étude fournit de nouvelles informations sur l’histoire de la contamination métallique des environnements deltaïques et fournit des valeurs de référence pour les teneurs en métaux lourds dans les sédiments vierges déposés avant le début de l’impact anthropique.

Liste des auteurs de l’article : Mîndrescu Marcel, Haliuc Aritina, Zhang Weiguo, Carozza Laurent, Carozza Jean-Michel, Groparu Tiberiu, Valette Philippe, Sun Qianli, Nian Xiaomei, Gradinaru Ionela

Le pre proof est disponible ici : https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S004896972200794X?via%3Dihub

Mission de carottage sédimentaire sur les marges du lac Razim (Roumanie)

opération conduite dans le cadre de l’IRP Goche – octobre 2021

La semaine dernière, un équipe franco-roumaine composée de chercheurs du laboratoire de recherche le « LIENSs » de La Rochelle, de l’UMR 5602 Géode de Toulouse et de L’ICEM de Tulcea a réalisé une mission de carottage sur les marges du lac Razim, sur la commune de Baia, en Roumanie. 

Cette zone, peuplée depuis le Néolithique (vers 5300 BC), a connu des changements paléo-géographiques majeurs durant l’Holocène. D’importantes modifications du niveau marin sont d’ailleurs à l’origine de la formation de la vaste lagune du complexe Razim-Sinoe. 

C’est pour mieux appréhender ces changements paléo-géographiques et environnementaux, que nous avons procédé à une série de carottages sur la rive du lac Ceamurlia, près du déversoir de la rivière Slava.  

Carottage sur les rives du lac Ceamurlia (octobre 2021) à l’aide du Cobra TT

Les carottes réalisées la semaine dernière complètent les approches géo-archéologiques et géo-historiques déjà engagées, dans le but de comprendre les modalités d’occupation des sols dans la longue durée. 

vue du sédiment dans la gouge ouverte du carottier

De nouvelles recherches de terrain sont programmées pour la fin du mois d’octobre, avec notamment la conduite de prospections géophysiques sur les sites archéologiques qui bordent l’actuelle zone lagunaire. 

Séminaire de recherche sur le chantier ecole de Sultana

Le jeudi 23 juillet 2020, la plateforme ArchaeoScience #RO de l’Institut de Recherche de l’Université de Bucarest organisé son huitième séminaire ArchaeoScience. L’évènement a eu lieu sur le site archéologique de Sultana, dans le département de Călărași (Roumanie), avec une présentation du Dr Laurent Carozza (chercheur au CNRS – UMR 5602 GEODE, France). La communication, intitulée « Paysages submergés du delta du Danube », a été l’occasion de présenter les problématiques et les principaux résultats acquis dans le cadre de la Mission « Archéologie du delta du Danube » et de l’IRP franco roumain GOCHE.

Laurent Carozza et Catalin Lazar devant le site de Sultana Malu Rosu

La rencontre était dédiée aux étudiants en master et aux spécialistes de l’équipe de recherche.

Les séminaires ArchaeoSciences visent à fournir un cadre aux professionnels des sciences archéologiques de différentes parties du monde pour partager leurs connaissances et fournir des informations pertinentes sur les derniers aspects des méthodes et approches actuelles utilisées pour étudier le passé. Cette initiative représente une opportunité pour les étudiants roumains d’en apprendre davantage sur les différents aspects interdisciplinaires de l’archéologie.

Le site de Sultana Malu Rosu (Călărași , Roumanie)

BIENVENUE SUR LE BLOG DE L’IRP “GÉOARCHÉOLOGIE ET GÉOHISTOIRE DU DELTA DU DANUBE” !

Chers lecteurs, nous sommes heureux de vous annoncer la création d’un tout nouveau projet de recherche international et collaboratif entre la France et la Roumanie, intitulé “Géoarchéologie et Géohistoire du delta du Danube“.

Le logo de l’IRP… aux couleurs du Danube et de son delta

Ce projet vient consolider des collaborations déjà établies de longue date entre ces deux pays dans le cadre 1- du Site d’Etude en Ecologie Globale “SEEG Danube” de l’Institut Ecologie Environnement du CNRS et 2- de la Mission “Archéologie du delta du Danube” portée par Laurent Carozza (CNRS UMR 5602 GEODE, Toulouse) et Cristian Micu (ICEM, Tulcea) . Il a pour objet de permettre l’organisation de réunions de travail ou de séminaires, le développement d’activités de recherche communes y compris des recherches de terrain, et l’encadrement d’étudiants. 

L’IRP réunit, dans une même équipe, archéologues, géomorphologues, bio-archéologues et géographes dont le but est de constituer un pôle international interdisciplinaire de recherche et de formation à la recherche autour d’une problématique géo-archéologique dans la zone du bas Danube. L’IRP s’articule autour de six centres de recherche français et roumains. Il est porté par le laboratoire GEODE UMR 5602 CNRS-Université Toulouse Jean-Jaurès (France) et l’Université « Alexandru Ioan Cuza » de Iasi, Faculté de Biologie, (Bioarchaeology Research Group) pour la Roumanie. Les équipes de l’UMR 7266 LIENSs (CNRS-Université de La Rochelle), l’Institut d’Archéologie « Vasile Parvan » de l’Académie Roumaine, l’Institut de Recherche Eco-Muséal (ICEM“Gavrila Simion” de Tulcea et l’Université de Bucarest ( le Département d’Histoire Antique, Archéologie et Histoire de l’Art de la Faculté d’Histoire et la plateforme « ArchaeoSciences#RO ») participent à ce programme.

Ce blog scientifique nous permettra de communiquer et de dialoguer avec vous, en temps réel, sur nos activités de recherche et l’actualité en lien avec nos travaux. Nous veillerons à illustrer nos billets.

Au plaisir de vous retrouver sur nos pages ?.

WELCOME TO THE IRP BLOG « GEOARCHAEOLOGY AND GEOHISTORY OF THE DANUBE DELTA »!

Dear readers, we are pleased to announce the creation of a brand new international and collaborative research project between France and Romania, entitled « Geoarchaeology and Geohistory of the Danube Delta ».

This project consolidates long-established collaborations between these two countries within the framework of 1- the « SEEG Danube » Global Ecology Study Site of the CNRS Institute of Environmental Ecology and 2- the « Archaeology of the Danube Delta » Mission led by Laurent Carozza (CNRS UMR 5602 GEODE, Toulouse) and Cristian Micu (ICEM, Tulcea). Its aim is to enable the organisation of working meetings or seminars, the development of joint research activities including field research, and the supervision of students.

The IRP brings together archaeologists, geomorphologists, bio-archaeologists and geographers in the same team, with the aim of creating an international interdisciplinary research and research training centre on geo-archaeological issues in the Lower Danube area. The IRP is structured around six French and Romanian research centres. It is supported by the GEODE UMR 5602 CNRS-Université Toulouse Jean-Jaurès laboratory (France) and the « Alexandru Ioan Cuza » University of Iasi, Faculty of Biology, (Bioarchaeology Research Group) for Romania. The teams of UMR 7266 LIENSs (CNRS-University of La Rochelle), the Institute of Archaeology « Vasile Parvan » of the Romanian Academy, the Eco-Museum Research Institute (ICEM) « Gavrila Simion » of Tulcea and the University of Bucharest (the Department of Ancient History, Archaeology and History of Art of the Faculty of History and the platform « ArchaeoSciences#RO ») participate in this program.

This scientific blog will allow us to communicate and dialogue with you, in real time, on our research activities and news related to our work. We will take care to illustrate our posts.

We look forward to seeing you on our pages ?.