L’objectif de cette rencontre est  de nous permettre de mieux nous connaître et, peut-être, de générer des échanges et/ou des projets artistiques ou scientifiques. Tous les doctorants du laboratoire sont donc conviés à répondre au questionnaire que nous proposons ce mois-ci à Béatrice Darmagnac.

Rencontre avec Béatrice Darmagnac

LLA.doc :  Qui est Béatrice Darmagnac ?
jardins_2B.D : J’ai un parcours atypique mêlant des périodes de travail et des périodes d’études. J’ai terminé Le DNSEP option art avec félicitation du jury en 2010, à l’ESA des Pyrénées, site de Tarbes. J’ai fait une année en post diplôme au sein de cette même structure, alors qu’en parallèle je préparais mon Master II Art et Recherche, sous la direction de M. Dominique Clévenot. J’étais enseignante en Arts visuels dans le secondaire. J’ai donc décidé de poursuivre en thèse afin de continuer mon questionnement théorique et pratique dans ce cadre. Aujourd’hui, j’ai une activité artistique d’expositions et de workshops, avec les institutions du milieu de l’art régional et national.
17_cascade48f792LLA.doc : Quelles sont les problématiques développées dans la thèse ? Quelle approche ? Quels enjeux ?
B.D : Je me questionne sur les dispositifs plastiques que j’engage dans ma pratique. Servant de révélateur d’une certaine matérialité in-vue, d’espace en « vide perceptifs », d’une multi-temporalité, j’expose par l’étude d’un corpus d’oeuvre serré de ma production les dispositifs que je mets en place. Sous le questionnement pragmatique du geste, de l’attitude, et de l’apport technologique et technique, je regarde à nouveau ces formes. Les enjeux sont de proposer une prise en compte de la matérialité inframince et latente nous environnant, puis progressivement, de supposer un nouvel espace latent, à investir, à la temporalité particulière. C’est le lieu d’exécution de certaines de mes sculptures : l’espace imaginal.
J’ai une approche transversale art/science/technologie faisant appel à la recherche positiviste (géographie, géologie, hydrologie, astronomie, programmation) et post positiviste (sociologie, art, psychologie). Cette investigation est parfois naturaliste, avec des études de terrains et des actions participatives, afin de fabriquer des outils d’analyses et des pièces plastiques. Résumé et interrogations

 

1.42graines_TarbesLLA.doc : Quels projets (artistiques, scientifiques) souhaiterais-tu développer, explorer, avec d’autres doctorants du laboratoire ?
B.D : – Hypnose, sophrologie et conseil pour trouver des sources sur les images mentales
– Textes effectuant une analogie entre le paysage et le mental (exemple : mindscape) et ou supposant une possible analogie matérielle, voir évoquant une possible matérialité.
– Confondre les temps (passé, présent et futur).

 

 

 

Créations artistique
Jeu d’absence
Graines, chantier, cartel.

 

Je récolte des graines pyrophytes* dans des zones géographiques au climat méditerranéen (Californie, Corse, Afrique du nord).
Le deuxième temps de mon geste est de disséminer ces semences à travers le monde. Je choisis des chantiers, des constructions, afin de les isoler dans des matériaux creux (briques, moellons). Elles sont en dormance.
Je redoute la catastrophe radicale, latente.
Je plante un jardin utopique, invisible aujourd’hui, qui ne pourra éclore que de cet ultime fait.
* dont la dormance est levée par le feu, les acidités de fumées, ou bien les scarifications de l’enveloppe de la graine comme les explosions

2 commentaires

  1. Merci Béatrice pour ton partage et ta présentation.
    Peux tu nous expliquer un peu plus le « jeu d’absence » ? C’est un projet que tu as commencé ou que tu envisages de réaliser ?

  2. C’est un projet que je mène depuis 2009.
    Soit je prends en photo les lieux, et j’ai du coup un collection de sites documentés.
    Soit j’expose le cartel et je plante directement les graines dans les murs du lieu. Là je ne documente pas d’une photographie dans l’objectif de la projection vidéo (boucle) des sites « collectés », ce qui est la première possibilité d’existence de cette pièce, avec le cartel à côté de la projection. J’ai près de 100 sites. Plus les secrets…
    J’essaie de rester simple dans le geste comme dans la scénographie.
    Tu peux rebondir avec une autre question si tu veux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.