Présentation de la formation

Origines et horizons

Les deux parcours « Territoires ruraux » du Master « Gestion des Territoires et Développement local » qui ouvrent en 2016 sur le site de Foix s’inscrivent dans la continuité et le renouvellement du Master DTR « Développement Des Territoires ruraux : Acteurs, stratégies, ingénierie ». Ils sont co-accrédités et organisés par deux établissements de l’Université de Toulouse : l’Université Toulouse Jean-Jaurès et l’École Nationale de Formation Agronomique de Toulouse-Auzeville.

Le Master DTR était issu de la fusion de deux Masters créés en 1991 (le Master recherche ESSOR « Espace, SOciétés Rurales et logiques économiques » et le Master professionnel ADTM « Aménagement et Développement Transfrontaliers de la Montagne »). Le Master « Gestion des Territoires et Développement local » dans ses deux parcours « Territoires ruraux » (GDTL-TR) valorise donc et prolonge une longue expérience de formation dans le champ du développement rural. Cette expérience est fondée sur, d’une part, une forte tradition de travaux des géographes toulousains sur les questions de mutations des fonctions des espaces ruraux et, d’autre part, la présence d’une équipe de recherches pluridisciplinaire, l’UMR « LISST – Dynamiques Rurales », dont les travaux occupent une place importante dans le champ des études rurales en France et à l’étranger (Afrique et Amérique Latine en particulier).

Le Master est centré sur les questions des mutations dans les fonctions des espaces ruraux au Nord et au Sud.  Les questions de développement des territoires ruraux, tant dans les pays du Nord que du Sud, demeurent des enjeux scientifiques et sociétaux majeurs. Ces territoires, qui ont connu au cours du XXe siècle de profonds changements à la fois dans leurs réalités socio-spatiales et dans leurs fonctions, sont aujourd’hui l’objet de nombreux défis : alimentaire, environnemental, urbain, défi de la pauvreté, défi également de la réorganisation des territoires du politique. S’enracinant dans une expérience trentenaire, le master répond donc aux besoins de compétences dans ce domaine à savoir : construire une capacité d’analyse des mécanismes de transformation des territoires ruraux dans leurs différentes dimensions et fonctions, des cadres de référence de l’action publique en faveur du développement rural, des modes de mobilisation et de coordination des acteurs dans la mise en œuvre et la gestion des projets de développement, et des principes de montage et de conduite de projets ou de recherche appliqués aux espaces ruraux

Ces objectifs généraux vont se décliner pour le parcours professionnel (TR-Ingénierie du développement) dans la capacité d’innovation en situation d’élaboration et de conduite de projets de développement territorial, et dans le parcours recherche (TR-Recherche et développement) dans la capacité  à construire un cadre d’analyse et une problématique de thèse.

Le master « Gestion des Territoires et Développement local » dans ses deux parcours « Territoires ruraux » comprennent quatre semestres (deux années) de formation : le Master 1 et le Master 2. Il est ouvert aux étudiants en formation initiale venant de différentes disciplines (géographie, économie, gestion, sociologie, agronomie, …) et aux publics de la formation continue. Chacun des parcours s’ouvre à la voie professionnelle ou  à la voie recherche (poursuite en thèse) avec un volume d’enseignement respectivement de 700 et de 500 heures .

 

Une formation professionnelle et par la recherche, hautement qualifiée, au service des métiers du développement durable des territoires ruraux.

 

LES OBJECTIFS PEDAGOGIQUES, SCIENTIFIQUES ET PROFESSIONNELS

Le thème central du master

 

Le Master GDTL-TR est centré sur les questions des mutations des fonctions des espaces ruraux. La formation proposée défend l’idée que le rural définit une entrée problématique pertinente pour aborder simultanément les enjeux sociaux, économiques, politiques et environnementaux des transformations des territoires et les grandes questions liées aux transformations des modèles et des pratiques de développement.

Le master GDTL-TR s’adresse à des étudiants d’origines disciplinaires diverses avec l’objectif général de les former aux métiers du développement dans les territoires ruraux, de la formation ou de la recherche. Cet objectif est décliné selon deux axes:

  • Acquérir des capacités d’analyse des dynamiques à l’œuvre dans les espaces ruraux.
  • Maîtriser les démarches et les outils d’ingénierie du développement territorial durable.

L’articulation étroite entre voie professionnelle et voie recherche permet d’enrichir l’approche conceptuelle des étudiants qui se destinent à travailler dans les métiers du développement et simultanément de consolider l’ancrage au terrain de ceux qui se destinent à la recherche.

Le Master GDTL-TR développe les compétences théoriques et méthodologiques nécessaires aux métiers de développement des territoires ruraux :

  • Compétences de connaissances (savoir) : problématiques et enjeux des espaces ruraux, dynamiques et stratégies d’acteurs, politiques publiques, concepts et référentiels du développement agricole et rural…
  • Compétences procédurales (savoir-faire) : capacités de problématisation et d’analyse, ingénierie et gestion de projet, diagnostic stratégique et démarche prospective…
  • Compétences relationnelles (savoir-être) : animation et accompagnement, positionnement et réflexivité, communication…

 

Professionnalisation et recherche : une double orientation

A travers ses deux parcours la formation prépare simultanément aux débouchés professionnels et de recherche. Les métiers visés sont :

  • A l’issue de la formation : les métiers de développement rural durable (ingénieur, chef de projet, chargé de mission, cadre administratif, consultant, etc.) exercés dans des structures publiques, privées et parapubliques.
  • Après la poursuite en thèse : les métiers d’enseignement et de recherche, de cadre supérieur ou de chef de service, exercés dans les Universités, l’enseignement supérieur agricole, les centres de recherche et les administrations publiques. Les étudiants ayant obtenu le Master DTR peuvent poursuivre en thèse dans les disciplines présentes dans le Master (Géographie, Économie, Gestion, Sociologie), sous réserve de satisfaire aux critères d’éligibilité de l’École doctorale d’inscription.

Le Master GDTL-TR bénéficie de l’expérience de 25 ans de pilotage de formations dans le champ du développement rural, des pratiques de collaboration entre des équipes pédagogiques issues de plusieurs établissements et avec un large réseau d’acteurs du développement. De plus, la présence d’un important réseau d’anciens étudiants constitue un vecteur de promotion et de relais pour la formation. Cette expérience sera mise au service d’un accompagnement individualisé des étudiants dans la définition de leurs projets professionnels.

 

LA PLURIDISCIPLINARITE EN ACTION

S’adressant à des questions complexes de développement des territoires ruraux, cette formation en Sciences Humaines et Sociales met en œuvre une démarche pluridisciplinaire. Nous avons choisi d’associer la géographie, la sociologie, l’économie, la gestion car l’expérience de recherches communes nous a montré que, mises en œuvre en étroite coordination, ces disciplines étaient les plus aptes à produire des effets heuristiques dans l’étude des sociétés et des espaces ruraux. Forts de notre expérience, la pluridisciplinarité est mise en œuvre dans les unités d’enseignement théoriques, dans celles méthodologiques et dans les situations pratiques sur le terrain.

Les commentaires sont fermés.