Affichage : 1 - 7 sur 7 RÉSULTATS

SÉRIE : H Comme Étudiant #3

Résumé

L’Université Toulouse – Jean Jaurès, c’est presque 30 000 étudiants. Des étudiants différents, comme tout le monde. Parmi eux environ 500 étudiants bénéficient de mesures particulières en lien avec un handicap. Qui sont-il ? Quel est leur parcours de formation ? Quels obstacles ont-ils dû surmonter parfois, pour passer du statut de lycéen au statut d’étudiant ?

Nous sommes allés à leur rencontre pour leur laisser la parole.

Dans ce numéro #3, nous donnons la parole à Sihem Doucetétudiante non-voyante, première année de Psychologie.

Voir l’épisode 1

Voir l’épisode 2

Fiche technique

Auteur(s) : Pascale Chiron et Franck Delpech

Producteur : Université Toulouse – Jean Jaurès

Réalisateur(s) : Franck Delpech

Editeur : SCPAM Université Toulouse – Jean Jaurès

Date de réalisation : Octobre 2017

Durée du programme : 16 min

Langue : Français (avec sous-titrage en français)

Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés à l’Université Toulouse – Jean Jaurès et aux auteurs.

SÉRIE : H comme Étudiant #2

Résumé

L’Université Toulouse – Jean Jaurès, c’est presque 30 000 étudiants. Des étudiants différents, comme tout le monde. Parmi eux environ 500 étudiants bénéficient de mesures particulières en lien avec un handicap. Qui sont-il ? Quel est leur parcours de formation ? Quels obstacles ont-ils dû surmonter parfois, pour passer du statut de lycéen au statut d’étudiant ?

Nous sommes allés à leur rencontre pour leur laisser la parole.

Dans ce numéro #2, nous donnons la parole à Cyril Teulièresétudiant avec TSA (autisme Asperger), première année d’Histoire

Voir l’épisode 1

Voir l’épisode 3

Fiche technique

Auteur(s) : Pascale Chiron et Franck Delpech

Producteur : Université Toulouse – Jean Jaurès

Réalisateur(s) : Franck Delpech

Editeur : SCPAM Université Toulouse – Jean Jaurès

Date de réalisation : Avril 2017

Durée du programme : 13 min

Langue : Français (avec sous-titrage en français)

Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés à Université Toulouse – Jean Jaurès et aux auteurs.

SÉRIE : H comme Étudiant #1

Résumé

L’Université Toulouse – Jean Jaurès, c’est presque 30000 étudiants. Des étudiants différents, comme tout le monde. Parmi eux environ 500 étudiants bénéficient de mesures particulières en lien avec un handicap. Qui sont-il ? Quel est leur parcours de formation ? Quels obstacles ont-ils dû surmonter parfois, pour passer du statut de lycéen au statut d’étudiant ?

Nous sommes allés à leur rencontre pour leur laisser la parole.

Dans ce numéro #1, nous donnons la parole à Janick Leclair, étudiante sourde, en 2e année de Master MEEF Lettres modernes à l’ESPE

Voir l’épisode 2

Voir l’épisode 3

Fiche technique

Auteur(s) : Pascale Chiron et Franck Delpech

Producteur : Université Toulouse – Jean Jaurès

Réalisateur(s) : Franck Delpech

Editeur : SCPAM Université Toulouse – Jean Jaurès

Date de réalisation : Février 2017

Durée du programme : 11 min

Langue : Français (avec sous-titrage en français)

Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés à Université Toulouse – Jean Jaurès et aux auteurs.

CONF / Déambuler, dériver, errer dans le Paris de Modiano / Régine Robin

Résumé

Séminaire organisé par Jean-Yves Laurichesse (laboratoire Laboratoire Patrimoine, Littérature, Histoire, équipe Littérature et Herméneutique-PLH-ELH) et Nathalie Cochoy (Laboratoire Cultures Anglo-Saxonnes, axe « Poéthiques »), Université Toulouse Jean Jaurès, 23 mars 2018.
Illustration : photographie de Jean-Yves Bonzon.

S’appuyant sur sa propre passion de la flânerie dans les rues et les cafés des grandes villes, Régine Robin explore les déambulations parisiennes dans les romans de Patrick Modiano.

Voir toute la collection POETHIQUES sur CanalU

Fiche technique

Date de réalisation : 23 Mars 2018

Durée du programme : 68 min

Niveau : niveau Master (LMD), niveau Doctorat (LMD), Recherche, L3

Disciplines : Littérature française et de langue française

Collections : Collection Poéthiques

Auteur(s) : ROBIN Régine

Producteur : Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail , SCPAM / Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail

Réalisateur(s) : BOUHARAOUA Samir

Langue : Français

Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés à l’Université Toulouse – Jean Jaurès et aux auteurs.

CONF / MAI 68, ou le triomphe de la ‘société du spectacle’ ? / Pascal Ory

Résumé

Mai 68, ou le triomphe de la ‘Société du spectacle’ ? / Pascal Ory, conférence présentée dans le cadre des Savoirs partagés et animée par Emeline Jouve, Emeline Jouve, maitre de conférences en langue et littérature anglaise à Institut National Universitaire Jean-François Champollion. Toulouse, Hôtel d’Assézat, 4 avril 2018.

Ce n’est pas tout à fait un hasard si le mouvement étudiant de Mai 68 a voulu occuper, après la Sorbonne, l’Odéon. Ce n’est pas tout à fait hasard si le lieu où des soixante-huitards ont cherché, en juillet, à rejouer la pièce de mai fut le Festival d’Avignon.
Ce n’est pas tout à fait un hasard si le travail théorique le plus novateur en matière politique publié en langue française dans les années qui ont précédé Mai (novembre 1967, pour être précis) s’appelle « La société du spectacle » [de Guy Debord] qui réunit le concept économique de marchandise et le concept culturel de spectacle, renvoyant dos à dos le modèle bolchévique et le modèle capitaliste.

Pascal Ory essaie d’interpréter ce hasard qui n’en serait pas tout à fait un et montre en quoi l’Internationale situationniste a influencé la société post mai 68, et aura notamment un impact sur le terrain du théâtre.

« La spectacularisation de Mai est évidente dans la manière dont on nous raconte Mai et dans la manière dont Mai s’est d’emblée mis en scène (…) elle met en scène les manis, les meetings, ce sont évidemment des scénographies ». Il y aura des barricades et l’occupation des  lieux de travail « où l’on va trouver comme en [19]36, des artistes qui vont venir par solidarité présenter des spectacles, des chanteurs [comme] le théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis…».

Voir d’autre programmes sur CanalU

Fiche technique

Date de réalisation : 4 Avril 2018

Durée du programme : 67 min

Classification Dewey : Histoire de France (1958-1999 : Ve République), Culture, institutions sociales (institutions ou associations culturelles, action culturelle, comportements culturels, anthropologie culturelle, sociologie culturelle, économique, politique, religieuse)

Catégorie : Entretiens

Niveau : niveau Licence (LMD), niveau Master (LMD)

Auteur(s) : ORY Pascal

producteur : Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail

Réalisateur(s) : MICHAUD Nathalie

Editeur : SCPAM / Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail

Langue : Français

Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés à l’Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail et aux auteurs.

CONF / Mai 68 / « Ne pas avaler » : 1968 crise médiatique / Bibia Pavard

Résumé

« Ne pas avaler » : 1968 crise médiatique / Bibia Pavard, conférence présentée dans le cadre des Savoirs partagés, Université Jean Jaurès, 13 février 2018.

Dans cette communication, il s’agit pour Bibia Pavard d’interroger la question du rôle des médias, de l’information et de la contre-information, des expérimentations et du renouveau médiatique lors de ces événements fixés dans les mémoires autour d’images et de slogans mythiques. Les études historiques développées depuis plus de 20 ans ont permis de ne plus réduire Mai 68 au Quartier Latin et à la crise étudiante en explorant notamment les mouvements ouvrier et paysan qui se sont développés dans l’année précédant les mois de mai et juin 68, en élargissant le périmètre d’observation à la crise sociale générale dépassant le seul cadre géographique français.

Voir d’autres programmes sur CanalU

Fiche technique

Date de réalisation : 13 Février 2018

Durée du programme : 58 min

Classification Dewey : Histoire de France (1958-1999 : Ve République), Médias documentaires, journalisme, presse, édition

Niveau : niveau Licence (LMD)

Auteur(s) : PAVARD Bibia

Producteur : Université Toulouse – Jean Jaurès – campus Mirail

Réalisateur(s) : MICHAUD Nathalie

Editeur : SCPAM / Université Toulouse – Jean Jaurès – campus Mirail

Langue : Français

Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés à l’Université Toulouse – Jean Jaurès – campus Mirail et aux auteurs.

COLLOQUE / On qualitative differences between types of language acquisition

Résumé

Voir l’intégralité du colloque sur Canal U

Colloque « Bilingualism vs. monolingualism: a new perspective on limitations to L2 acquisition » organisé par le laboratoire Octogone-Lordat (Université Toulouse – Jean Jaurès) sous la responsabilité de Barbara Köpke (UT2J), Holger Hopp (Technische Universität Braunschweig), Tanja Kupisch (Universität Konstanz), Université Toulouse – Jean Jaurès, 19-20 juin 2017.

The thematic focus of this workshop lies in the question whether there exist qualitative differences between L2 and L1 acquisition. This has been a core issue in acquisition studies ever since L2 researchers turned their attention to mental activities of learners, 50 years ago. The epistemological rationale motivating this research agenda is the expectation of gaining insights into the nature of the human language faculty. Comparisons of acquisition types, e.g. monolingual (L1) and bilingual (2L1) first and child (cL2) and adult (L2) second language acquisition, can reveal parallels and differences in their speech that should enable us to identify factors causing such differences to appear. In other words, we might discover the possibilities and limits of the language making capacity.

However, few of the insights achieved by past research on simultaneous and successive bilingualism are commonly valued as such, although the claim that acquisition types differ in numerous ways is not contested. Yet the consensus ends here. What counts as ‘qualitative’ difference is a controversial issue, not to mention the problem of determining causal factors. I therefore propose to state explicitly the criteria defining qualitative differences and discuss them in some detail, for in distinguishing acquisition types we can only refer to these.

It would be naïve and probably not even desirable to aim at a broad consensus on all issues involved. But if we succeed in identifying empirical findings that do constitute differences distinguishing acquisition types, a more solidly fact-based discussion will be feasible.

As a first step, I argue that not every example of variable use qualifies as a criterion to distinguish acquisition types; past research has not duly considered variability of use within and across individuals and learner types, including L1.
Secondly, I emphasize an apparently self-evident point that tends to be overlooked: quantitative differences are not qualitative ones.
Thirdly, it must be stated explicitly whether observed differences reflect different kinds of linguistic knowledge, acquisition principles, or processing mechanisms. Fourthly, contrasting ‘languages’ as a whole does not yield useful results; we need to know whether attested differences emerge in the lexicon or in the various components of grammar. Finally, I examine what the identified qualitative differences reveal about the relevance of possible causal factors.

Fiche technique

Date de réalisation : 19 Juin 2017

Durée du programme : 51 min

Catégorie : Conférences

Niveau : niveau Master (LMD), niveau Doctorat (LMD), Recherche

Disciplines : Sciences du langage, Linguistique

producteur : Université Toulouse – Jean Jaurès – campus Mirail

Réalisateur(s) : SARAZIN Claire

Editeur : SCPAM / Université Toulouse – Jean Jaurès – campus Mirail

Langue : Anglais

Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés aux auteurs et à l’Université Toulouse – Jean Jaurès.