Affichage : 1 - 10 sur 12 RÉSULTATS

TRACES

Résumé

Dans le cadre de la Fête de la Science 2020, en résonance avec le thème « Quelle relation entre l’Homme et la Nature ? » de cette édition, Nicolas Valdeyron, directeur du laboratoire TRACES, ouvre les portes de son unité pour en faire découvrir toutes les richesses.

Des chantiers de fouille aux plateaux techniques, découvrez en exclusivité toute la chaine dynamique de la recherche en archéologie et les chercheurs qui la font vivre !

Fiche technique

Auteur-e-s ; Nicolas Valdeyron

Réalisateur : Nathalie Michaud

Durée : 8 min

Langue : Français

Producteur : DTICE / UT2J / octobre 2020

COLLECTION : TECHNOLOGIE LITHIQUE PRÉHISTORIQUE

Résumé

Voir la collection sur CanalU

Voir le Webdocumentaire

La technologie lithique est l’étude des processus de fabrication des outillages de pierre taillée. La démarche passe par l’analyse des chaînes opératoires en vue de dégager les valeurs optionnelles au cours du déroulement des opérations de taille et d’en cerner les intentions finales.

Replacé dans son contexte techno-économique, l’instrument est étudié sur des bases plus élargies que celles de la typologie mais aussi sur des critères plus proches de la réalité : nature et acquisition des matières premières ; schémas conceptuels à la réalisation des outillages ; méthodes et techniques de production ; modes de gestion des outillages par les utilisateurs.

Ce champ d’étude permet également d’approcher les capacités cognitives, les comportements sociaux et les relations culturelles des sociétés concernées. Le recours à la taille expérimentale permet à la fois une meilleure lecture des pièces archéologiques et vient en appui de l’interprétation technologique des outillages préhistoriques.

Fiche technique

Auteur(s) : BRIOIS François

Réalisateur(s) : MICHAUD Nathalie

Date de réalisation : 1 Mars 2014

producteur : Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail

Catégorie : Documentaires

Niveau : Tous publics / hors niveau, L1

Disciplines : Archéologie préhistorique

Editeur : SCPAM / Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail

Langue : Français

Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés à l’Université Jean-Jaurès et aux auteurs

SÉRIE : O Delà du Labo #4 / Camille Bourdier

Résumé

Son terrain d’observation, ce sont les images réalisées dans les grottes et sur les parois rocheuses à l’air libre, à la Préhistoire. Son objectif : donner du sens à ces images en l’absence de textes signifiants.

Archéologue, Camille Bourdier, chercheuse et maîtresse de conférences à l’UT2J, travaille sur les cultures successives à l’origine de ces peintures rupestres. Nous avons l’image de sociétés très stables et inchangées depuis des millénaires, presque dénuées d’histoire. Une idée reçue car leurs images nous révèlent autant de ruptures et de filiations inattendues, un grand dynamisme de la création artistique entre tradition et innovation, probablement révélateur de changements au sein de ces sociétés.

Découvrir comment l’iconographie intervient-elle dans nos vies sociales, dans nos rapports entre individus, entre groupes sociaux, entre cultures ? Une ambition pour la chercheuse désireuse de montrer notre altérité tout en mettant en valeur ce qui nous lie, faisant de nous une seule et belle humanité.

Fiche technique

Auteur(s) : Franck Delpech, Camille Bourdier, Elodie Hérréro, Nathalie Michaud.

Producteur : Université Toulouse – Jean Jaurès. (DTICE / CPRS)

Réalisateur(s) : Franck Delpech / Nathalie Michaud

Editeur : SCPAM /  Université Toulouse – Jean Jaurès

Date de réalisation : Juin 2019

Durée du programme : 9 min

Langue : Français

Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés à Université Toulouse – Jean Jaurès et aux auteurs.

WEB-DOC / Archéologie du bâti ou comment lire un mur

Résumé

L’archéologie du bâti est une méthode d’analyse des élévations qui repose sur une lecture stratigraphique des maçonneries.

Il s’agit d’une approche essentielle pour identifier et interpréter l’ensemble des transformations qu’une construction a pu connaitre au cours du temps.

Pour atteindre ce but, les structures bâties nécessitent d’être relevées, décrites et analysées de manière rigoureuse.

Ce web-documentaire propose à partir d’une série de vidéos, un parcours présentant les différentes étapes à suivre pour réaliser une étude archéologique du bâti, depuis l’étude documentaire jusqu’à la restitution des états anciens. Le cadre retenu est celui de l’ancienne église Saint-Martin à Moissac qui présente une longue histoire architecturale, avec des états architecturaux échelonnés de l’Antiquité au XXème s.

Voir le Web-documentaire

Voir le projet UOH

Fiche technique

Auteur Scientifique :
BASTIEN LEFEBVRE, Université Toulouse – Jean Jaurès, UMR 5608 Traces

Avec la collaboration de NELLY POUSTOUMIS, Université Toulouse – Jean Jaurès, UMR 5608 Traces

Réalisation vidéo : FRANCK DELPECH et NATHALIE MICHAUD

Montage vidéo : FRANCK DELPECH

Conception graphique et réalisation du webdocumentaire : NATHALIE MICHAUD

Images vidéo : FRANCK DELPECH, JEAN JIMENEZ, NATHALIE MICHAUD

Prises de vues aériennes (Drone) : JOAN JIMENEZ / Colibri Vision

Animations 3D : JACQUES AGUILA

Commentaire off : EURIELL GOBBÉ-MÉVELLEC

Sous-titrage : HÉLÈNE GENIEZ

Musqique générique : CÉDRIC PEYRONNET

Musique des séquences du Webdocumentaire : FRANCK DELPECH

Moyens techniques : DTICE / UNIVERSITÉ TOULOUSE – JEAN JAURÈS

Production :
UNIVERSITÉ TOULOUSE – JEAN JAURÈS
UNIVERSITÉ OUVERTE DES HUMANITÉS

CONF / Sur les traces de « Little Foot » / Laurent Bruxelles

Résumé

Dans cette conférence, Laurent Bruxelles, géomorphologue à l’Institut de recherches archéologiques préventives (Inrap) et chercheur au laboratoire TRACES à l’Université Toulouse Jean Jaurès, présente la découverte par Ronald Clarke de l’Australopithecus prometheus surnommé « Little Foot » [Petit Pied] et ses propres travaux en vue de la datation du squelette retrouvé dans une des grottes de Sterkfontein, près de Johannesbourg en Afrique du Sud.

Cette grotte située dans une région de dolomies constituées il y a 2,5 milliards d’années, sur des fonds marins peu profonds, a été creusée par les eaux sur 400 m. de galeries labyrinthiques étagées qui, en se comblant progressivement de sédiments, ont piégé de très nombreux fossiles. À la fin du XIXe siècle, les mineurs sud-africains exploitant la calcite des stalagmites des grottes, extraient également des vestiges osseux qu’ils signalent au paléoanthropologue Raymond Dart. Celui-ci mettra au jour, en 1924, le crâne fossilisé d’un jeune hominidé d’une nouvelle espèce, l’Australopithecus africanus, inaugurant une longue série de découvertes dans cette région, notamment celles de Robert Broom (« Mrs. Ples » en 1947), de Phillip Tobias (qui identifia l’espèce Homo habilis) et de Ronald Clarke, découvreur en 1997 de « Little Foot ».

Jusqu’en 2006, en fonction de la méthode de datation utilisée, les résultats des études sur l’âge de « Little Foot » ont dérouté les spécialistes et c’est à la demande des anthropologues sud-africains que Laurent Bruxelles a reconstitué l’histoire géomorphologique de la vallée de la Blauawbankspruit et de la grotte dans laquelle furent mis au jour les ossements. En étudiant la structure karstique, les brèches sédimentaires, les inversions stratigraphiques ainsi que les modifications des planchers stalagmitiques, il est parvenu à rassembler les données nécessaires à la datation de « Little Foot ».

« Little Foot » a plus de 3,6 millions d’années et son squelette constitue un élément important pour la connaissance, d’une part, du groupe des pré-humains se situant antérieurement aux Parenthropes (Homo robustus) et aux Homo habilis et, d’autre part, la connaissance des origines et de l’évolution de l’espèce humaine.

Conférence présentée dans le cadre de la Fête de la Science 2015, Université Toulouse – Jean Jaurès – campus Mirail, 7 octobre 2015.

Voir d’autres conférences sur CanalU

Fiche technique

Date de réalisation : 7 Octobre 2015

Durée du programme : 46 min

Classification Dewey : Géomorphologie (création et modification des reliefs topographiques par les processus de dépôt et d’érosion, création et modification du relief terrestre), Découverte des vestiges archéologiques, méthodes archéologiques, interprétation (techniques de datation)

Niveau : Tous publics / hors niveau

Disciplines : Géographie physique, humaine, économique et régionale, Archéologie préhistorique

Auteur(s) : BRUXELLES Laurent

Producteur : Université Toulouse – Jean Jaurès-campus Mirail

Réalisateur(s) : BASTARD Bruno

Éditeur : SCPAM / Université Toulouse – Jean Jaurès – campus Mirail

Langue : Français

Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés à l’Université Toulouse – Jean Jaurès-campus Mirail et aux auteurs.

WEB-DOC / Autour des statues-menhirs des monts Lacaune et du Ségala Tarnais

Résumé

Dans « AUTOUR DES STATUES-MENHIRS DES MONTS LACAUNE ET DU SÉGALA TARNAIS », Christian Servelle (Archéologue et géologue à la DRAC Midi-Pyrénées) nous fait découvrir le mystère des statues menhirs et nous donne des clés pour la lecture de ces dernières.

Voir le Web-documentaire

Fiche technique

AUTEUR : Christian Servelle
REALISATION : Nathalie Michaud
PRODUCTION : UT2J / UOH
Année : 2015
NIVEAU : Enseignement supérieur, L1, Licence, L2, L3, M1,Master, M2

PROPOSITION D’UTILISATION
Cette ressource peut constituer un très bonne introduction à l’archéologie et à ses méthodes. Il s’agit d’une initiation grand public qui peut toucher aussi les étudiants de Licence 1, qui redécouvrent la période après des années de lycée et de collège durant lesquelles la Préhistoire n’est plus au programme. D’autres niveaux de connaissance sont également visés, qui s’adressent cette fois à des publics de plus en plus spécialisés.

LANGUE : français

WEB-DOC / Lames de pierre polie

Résumé

Dans « LAMES DE PIERRE POLIE » , Christian Servelle nous explique les différentes étapes de façonnage des lames de pierre, les usages, mais nous présente aussi deux sites majeurs d’extraction de la matière première : le site de la Fenasse dans le Tarn et le gisement de cinérite siliceuse du Rouergue de Réquista.

Une séquence spécifique est également consacrée à la « lithothèque » des cinérites siliceuses du bassin houiller de Brousse-Broquiès en Aveyron.

Voir le Web-documentaire

Fiche technique

AUTEUR : Christian Servelle
RÉALISATION :  Nathalie Michaud
PRODUCTION : UT2J / UOH
Année : 2015

NIVEAU :Enseignement supérieur, L1, Licence, L2, L3, M1,Master, M2

OBJECTIF PÉDAGOGIQUE
Les objectifs pédagogiques du projet sont multiples, les contenus proposés s’adaptant facilement à différents niveaux de lecture et de compréhension et donc à différents publics. Autrement dit, les divers éléments accessibles peuvent aussi bien concerner des étudiants en archéologie préhistorique –qui restent quand même la cible première- à différents moments de leur cursus, que des étudiants non spécialistes ou des publics non universitaires, quel que soit leur âge, ou presque.

PROPOSITION D’UTILISATION
Cette ressource peut constituer un très bonne introduction à l’archéologie et à ses méthodes. Il s’agit d’une initiation grand public qui peut toucher aussi les étudiants de Licence 1, qui redécouvrent la période après des années de lycée et de collège durant lesquelles la Préhistoire n’est plus au programme. D’autres niveaux de connaissance sont également visés, qui s’adressent cette fois à des publics de plus en plus spécialisés.

LANGUE DE L’APPRENANT : français

WEB-DOC / La technologie lithique

Résumé

La technologie lithique est l’étude des processus de fabrication des outillages de pierre taillée. La démarche passe par l’analyse des chaînes opératoires en vue de dégager les valeurs optionnelles au cours du déroulement des opérations de taille et d’en cerner les intentions finales.

Replacé dans son contexte techno-économique, l’instrument est étudié sur des bases plus élargies que celles de la typologie mais aussi sur des critères plus proches de la réalité : nature et acquisition des matières premières ; schémas conceptuels à la réalisation des outillages ; méthodes et techniques de production ; modes de gestion des outillages par les utilisateurs.

Ce champ d’étude permet également d’approcher les capacités cognitives, les comportements sociaux et les relations culturelles des sociétés concernées. Le recours à la taille expérimentale permet à la fois une meilleure lecture des pièces archéologiques et vient en appui de l’interprétation technologique des outillages préhistoriques.

Voir le Web-documentaire

Fiche technique

Auteur : François Briois
Réalisation : Nathalie Michaud
Production : UT2J/UOH
Année : 2015
NIVEAU : Enseignement supérieur, L1, Licence, L2, L3, M1,Master, M2

PROPOSITION D’UTILISATION
Cette ressource peut constituer un très bonne introduction à l’archéologie et à ses méthodes. Il s’agit d’une initiation grand public qui peut toucher aussi les étudiants de Licence 1, qui redécouvrent la période après des années de lycée et de collège durant lesquelles la Préhistoire n’est plus au programme.
D’autres niveaux de connaissance sont également visés, qui s’adressent cette fois à des publics de plus en plus spécialisés.

LANGUE DE L’APPRENANT : français

WEB-DOC / La perte du Cros, une occupation humaine du mésolithique à l’âge du bronze

Voir le Web-documentaire

Résumé

« LA PERTE DU CROS, une occupation humaine du mésolithique à l’Âge du bronze » s’intéresse aux fouilles menées par Karim Gernigon (DRAC Midi-Pyrénées) et Pierrick Fouéré à la Perte du Cros dans le Lot. Cette ressource présente donc l’objectif des fouilles, les résultats et les hypothèses mais également l’organisation d’un tel chantier avec ses différents postes de travail : relevés, carroyage, tamisage, marquage…

Fiche technique

Auteur : Karim Gernigon
Réalisation : Nathalie Michaud
Production : UT2J / UOH
Année : 2015
NIVEAU : Enseignement supérieur, L1, Licence, L2, L3, M1,Master, M2

OBJECTIF PÉDAGOGIQUE
Les objectifs pédagogiques du projet sont multiples, les contenus proposés s’’adaptant facilement à différents niveaux de lecture et de compréhension et donc à différents publics. Autrement dit, les divers éléments accessibles peuvent aussi bien concerner des étudiants en archéologie préhistorique –qui restent quand même la cible première- à différents moments de leur cursus, que des étudiants non spécialistes ou des publics non universitaires, quel que soit leur âge, ou presque.

PROPOSITION D’UTILISATION
Cette ressource peut constituer un très bonne introduction à l’archéologie et à ses méthodes. Il s’agit d’une initiation grand public qui peut toucher aussi les étudiants de Licence 1, qui redécouvrent la période après des années de lycée et de collège durant lesquelles la Préhistoire n’est plus au programme.
D’autres niveaux de connaissance sont également visés, qui s’adressent cette fois à des publics de plus en plus spécialisés.

LANGUE DE L’APPRENANT : français

Voir le Web-documentaire