Affichage : 1 - 2 sur 2 RÉSULTATS

MOOC / L’écotourisme : Imaginons-le ensemble

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Résumé

L’écotourisme est aujourd’hui un mot utilisé par nombreux acteurs dans différents contextes mais parfois avec certaines confusions d’usage. Ce Mooc, « l’écotourisme, imaginons-le ensemble », vise à vous aider à :

  • distinguer l’écotourisme parmi les autres formes de tourisme ;
  • cerner les enjeux de son intégration dans le développement territorial durable ;
  • analyser le cadrage d’un projet avec le concept d’écotourisme.

Dans une approche transdisciplinaire entre les sciences de l’écologie et de l’environnement et celles des sciences économiques du tourisme, ce cours fédère différents acteurs qui exposent chacun sa vision ou sa pratique de l’écotourisme.

Ce MOOC s’adresse au grand public mais peut particulièrement intéresser :

 

  • les acteurs territoriaux ;
  • les gestionnaires des aires protégées ;
  • les entrepreneurs souhaitant se lancer en écotourisme ;
  • les étudiants niveau licence en développement territorial, en écotourisme, en tourisme durable ;
  • les curieux souhaitant comprendre ce qu’est l’écotourisme.

Voir le MOOC

Fiche technique


Ce Mooc capitalise sur la longue expérience des établissements universitaires qui portent le projet, que sont l’Institut Sylvo-pastoral de Tabarka de l’Université de Jendouba en Tunisie et l’Institut Supérieur du Tourisme, de l’Hôtellerie et de l’Alimentation de l’Université Toulouse – Jean Jaurès en France.

COORDINATEURS :
SAMIHA KHELIFA : Maitre de Conférences habilitée en Génie Rural, eau et forêts, docteur en agriculture durable et ingénieur en Paysages de l’ENSH de Versailles.
Elle est responsable de l’axe valorisation des paysages et d’écotourisme au LRRSPT (Université de Jendouba) où elle a conçu le master professionnel à distance en écotourisme MODECO et le Mooc « l’écotourisme, imaginons-le ensemble ».Actuellement à l’Université de Sousse, elle est membre du groupe des experts en tourisme de l’OCEMO, Vice présidente de l’association Defismed et Membre du collège scientifique et pédagogique de l’IFIC.
 

PIERRE TORRENTE : Enseignant, Directeur adjoint de l’ISTHIA (Institut Supérieur du Tourisme de l’Hôtellerie et de l’Alimentation), Responsable du site de Foix (Ariège), Directeur du pôle de valorisation « Tourisme, Alimentation et Développement Durable » de l’Université Toulouse – Jean Jaurès. En tant que membre du CERTOP, CNRS UMR 5044, pôle EAST (Environnement, Santé, Alimentation, Tourisme), membre de l’association Défimsed, membre du conseil scientifique du PNR des Grands Causses et membre du groupe d’experts en tourisme de l’Office de Coopération Economique Méditérranée – Moyen Orient…), il a développé et outillé, pour les étudiants et les professionnels du tourisme et de la formation, une approche holistique du tourisme : intégrée, territoriale, génératrice de valeur ajoutée résidente.

Actuellement, Il est chargé de la mise en place du CIMES (Centre International des Montagnes du Sud) à l’Université Toulouse – Jean Jaurès et en partenariat avec Defismed

CONF / Renouer avec la chaîne vertueuse de l’alimentation / Carlo Petrini

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Résumé

Renouer avec la chaîne vertueuse de l’alimentation / Carlo Petrini. Conférence organisée par le Centre d’Études du Tourisme, de l’Hôtellerie et des Industries de l’Alimentation (CETIA) de l’Université Toulouse II-Le Mirail et le Centre d’Étude et de Recherche Travail, Organisation, Pouvoir (CERTOP / UTM-CNRS).

Présentation par Jean-Pierre Poulain, professeur de sociologie au CETIA. Toulouse : Université Toulouse II-Le Mirail, 25 novembre 2011.

Dans cette conférence, Carlo Petrini présente tout d’abord les objectifs du mouvement Slow Food qu’il a créé en 1989 et le réseau mondial de communautés paysannes, Terra Madre.

Citant Brillat-Savarin dans « La physiologie du goût » (1825), « la gastronomie est la connaissance raisonnée de tout ce qui a rapport à l’homme, en tant qu’il se nourrit », il décrit les sciences gastronomiques dans leur dimension multidisciplinaire, touchant à l’agriculture, la zootechnie, la génétique, la chimie, l’anthropologie et la sociologie, l’économie et l’économie politique, etc.

Dans un troisième point, Carlo Petrini explique l’aberration du système alimentaire actuel fondé sur une production agricole intensive, abusant de produits chimiques responsables de l’appauvrissement des sols et la pollution de l’eau dont le manque pourrait être à l’origine de futurs conflits géopolitiques. Illustrant ses propos d’exemples, la disparition de la vache agérolese en Italie et l’introduction de la perche du Nil dans le lac Victoria, il pourfend une politique mondiale mercantiliste qui détruit la biodiversité naturelle et menace la planète d’un désastre autant écologique, qu’économique et social pour les paysanneries locales.

Face au risque d’une « crise anthropique », il prône un changement de système alimentaire grâce à de nouveaux paradigmes : redonner de la valeur à l’agriculture et l’économie locales -dont il dit que « c’est une formule propre à garantir la démocratie participative »- et le retour à la terre accompagné d’un nécessaire changement de la politique agricole commune pour aider préférentiellement les jeunes paysans dans leur choix d’une agriculture durable, et non plus majoritairement les grands propriétaires terriens.

Quand il parle de production, de distribution et d’exportation agricole, d’aspects environnementaux et de paysage, de sauvegarde de la biodiversité, du comportement des consommateurs…, Carlo Petrini parle toujours de gastronomie.

Voir d’autres conférences sur CanalU

Fiche technique


Auteur(s) : PETRINI Carlo
producteur : Université Toulouse II-Le Mirail
Réalisateur(s) : JIMENEZ Jean
Editeur : SCPAM Université Toulouse II-Le Mirail
Catégorie : Conférences
Niveau : Tous publics / hors niveau
Langue : Français
Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés à l’Université Toulouse II-Le Mirail et à l’auteur.
Date de réalisation : 25 Novembre 2011
Durée du programme : 87 min