Affichage : 1 - 10 sur 18 RÉSULTATS

COLLECTION : TECHNOLOGIE LITHIQUE PRÉHISTORIQUE

Résumé

Voir la collection sur CanalU

Voir le Webdocumentaire

La technologie lithique est l’étude des processus de fabrication des outillages de pierre taillée. La démarche passe par l’analyse des chaînes opératoires en vue de dégager les valeurs optionnelles au cours du déroulement des opérations de taille et d’en cerner les intentions finales.

Replacé dans son contexte techno-économique, l’instrument est étudié sur des bases plus élargies que celles de la typologie mais aussi sur des critères plus proches de la réalité : nature et acquisition des matières premières ; schémas conceptuels à la réalisation des outillages ; méthodes et techniques de production ; modes de gestion des outillages par les utilisateurs.

Ce champ d’étude permet également d’approcher les capacités cognitives, les comportements sociaux et les relations culturelles des sociétés concernées. Le recours à la taille expérimentale permet à la fois une meilleure lecture des pièces archéologiques et vient en appui de l’interprétation technologique des outillages préhistoriques.

Fiche technique

Auteur(s) : BRIOIS François

Réalisateur(s) : MICHAUD Nathalie

Date de réalisation : 1 Mars 2014

producteur : Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail

Catégorie : Documentaires

Niveau : Tous publics / hors niveau, L1

Disciplines : Archéologie préhistorique

Editeur : SCPAM / Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail

Langue : Français

Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés à l’Université Jean-Jaurès et aux auteurs

MOOC-PEPF

MOOC / Pratiques de l’enseignement de la prononciation en FLE

Résumé

À propos du cours

La correction des erreurs de prononciation d’un apprenant de français langue étrangère ou seconde -FLE, FLS– constitue très souvent le point faible d’un enseignant. Ce dernier se trouve cruellement démuni pour rectifier un rythme inacceptable, une intonation rétive. Il ne sait comment procéder afin de faire prononcer correctement une voyelle ou une consonne mal réalisées. Malgré la bonne volonté et les efforts conjugués du professeur et de l’apprenant, les sonorités du français se montrent indomptables, rebelles. D’où parfois, un sentiment d’échec, d’impuissance, conduisant l’enseignant à se détourner d’une matière aussi aride et peu gratifiante afin de frayer des sentiers mieux balisés : enseignement de la grammaire, de l’interculturel, etc.

Améliorer la prononciation d’apprenants de FLE et FLS est possible, à condition de maîtriser un certain nombre de techniques, et de savoir quand, pourquoi et comment les utiliser. Le Mooc Pratiques de l’enseignement de la prononciation en fle a pour vocation d’aider les enseignants, étudiants, formateurs et éventuellement orthophonistes comme logopèdes concernés par le FLE/FLS à découvrir ces savoir-faire, ceci afin de se les approprier ultérieurement pour être en mesure d’agir efficacement auprès de leurs élèves.
Par extension, tout professeur de langue vivante est également concerné par le contenu de cette formation.

Ce Mooc vous place résolument devant des pratiques effectives de remédiation phonétique enregistrées en direct. Plusieurs professeurs de fle spécialisés en phonétique corrective ont apporté leur contribution et leur expérience directement issue du terrain, et ce de deux façons :

  • d’abord, en animant in vivo des démonstrations de correction phonétique portant sur les sons, le rythme, l’intonation et la corporéisation de la parole.
  • ensuite, en participant à des entretiens au cours desquels ils livrent les fruits de leur expertise sur des questions laissant les enseignants souvent perplexes : comment structurer un cours de phonétique corrective, y a-t-il des priorités quand plusieurs erreurs sont produites dans un même énoncé et si oui lesquelles et pourquoi, comment corriger effectivement tel son particulièrement difficile, existe-t-il plusieurs méthodes, ou plusieurs procédés, vaut-il mieux s’en remettre à un ordinateur, faut-il travailler avec des groupes mono ou multilingues, etc.

Vous ne trouverez pas de réponse à ces questions dans les livres et manuels qui privilégient les aspects « techniques » et négligent les conditions pédagogiques et relationnelles dans lesquelles se déroule le travail d’intégration phonétique en langue étrangère.

Prérequis

Des connaissances en phonétique générale et descriptive du français sont souhaitées. Ce Mooc s’adresse à des personnes étant des professionnels en fle -ou autre langue vivante- et ayant théoriquement reçu un enseignement de base en phonétique et phonologie. Une mise à jour est possible en consultant les références indiquées dans la rubrique lectures recommandées.

Voir le MOOC

Fiche technique

Équipe pédagogique

Michel Billières
Professeur des Universités en Sciences du Langage à l’Université Toulouse – Jean Jaurès. Il est spécialisé en didactique et méthodologie du français langue étrangère. Son principal domaine de prédilection est la problématique de l’enseignement de la prononciation en langue étrangère. Il a dirigé la ressource pédagogique UOH Phonétique corrective en fle ainsi que le Mooc « Sons, communication et parole ». Il a été responsable de la maîtrise fle puis du Master Pro fle. Il a également été directeur du département Sciences du Langage de l’UFR Langues, Littératures et Civilisations étrangères ainsi que du Laboratoire Octogone-Lordat EA4156.

Charlotte Alazard-Guiu
Maître de conférences à l’Université Toulouse – Jean Jaurès. Spécialiste de correction phonétique, elle s’intéresse tout particulièrement à l’acquisition de la phonétique en langue étrangère et à l’incidence de la prosodie et de la gestuelle dans l’enseignement de l’oral. Elle est membre du Laboratoire Octogone-Lordat EA4156.

Henri Berdoulat
Professeur de français langue étrangère à l’Alliance française de Toulouse. Spécialiste de correction de la prononciation du français ; anime des ateliers de correction phonétique. Co-créateur du site de correction phonétique Fonetix.

Bozena Billerey
Maître de conférences et Vice-Rectrice chargée de la Vie universitaire à l’Institut Catholique de Toulouse, membre de l’unité de recherche CERES. Elle a été Directrice de l’IULCF (Institut de Langue et Culture Françaises) à l’ICT. Spécialiste de la correction phonétique, elle s’intéresse tout particulièrement à la correction de la prononciation chez les apprenants polonais qui apprennent le français.

Magali Boureux
Docteur en Sciences du Langage et Sciences Cognitives, elle est spécialiste de phonétique corrective. Son principal domaine de recherche concerne la formation des professeurs de FLE italiens à la didactique de l’oral et de la prononciation du français. Elle est membre du Comité Technique et Scientifique de la Fédération des Alliances Françaises d’Italie et membre associé du Laboratoire Octogone-Lordat EA4156.

Geneviève Briet
Premier maitre de langue française à l’Université catholique de Louvain, elle enseigne le FLE à un public universitaire international, grand débutant ou avancé. Passionnée par la prononciation, elle a créé le parcours de prononciation au niveau A1 pour le site tv5monde.com/premiereclasse. Elle est également co-auteure de La prononciation en classe (PUG). Elle travaille actuellement à la conception de parcours d’acquisition et de correction du français en ligne.

Catherine Bussutil
Chargée de mission TICE à l’Institut Catholique de Toulouse ; a également enseigné le Français Langue Etrangère pendant 20 ans à des publics variés et s’est spécialisée dans la correction de la prosodie des apprenants étrangers.

Valérie Collige Neuenschwander
Suisse d’origine, Valérie Collige Neuenschwander enseigne le FLE à l’Université catholique de Louvain. Spécialiste du public débutant complet, elle est co-auteure de La prononciation en classe (PUG) et formatrice de formateurs. Elle enseigne la prononciation par le corps et en groupe pour favoriser l’acquisition du rythme et de l’intonation.

Vanda Marijanovic
Maître de conférences en Sciences du Langage, spécialité FLE à l’Université Toulouse – Jean Jaurès. Elle intervient essentiellement auprès de futurs enseignants, mais elle est également responsable du cours « Diversité des langues ». Au sein de l’URI Octogone-Lordat (EA 4156), elle étudie les comportements langagiers des usagers de langues étrangères, bilingues ou apprenants, enfants ou adultes, notamment la prononciation en L2 et son enseignement/correction, l’apprentissage et l’enseignement de la littératie en L2 (sa thèse traitait de l’influence de l’écrit sur la qualité de la prononciation en L2 et sa répercussion sur l’apprentissage et l’enseignement), l’influence translinguistique.

Sébastien Palusci
Enseignant de FLE depuis 16 ans tant en France qu’à l’étranger (Italie, Espagne, Brésil) auprès d’un public adulte. Il travaille à l’Alliance française de Toulouse depuis 2007. Après avoir obtenu sa maîtrise en 2001, il a complété sa formation par un diplôme de master 2 FLE obtenu en 2013, sur le thème de l’utilisation de logiciels en correction phonétique. Passionné par l’apprentissage des langues étrangères, il a un niveau B2 en italien et anglais, ainsi qu’un bonne maîtrise de l’espagnol et du portugais. Spécialisé en phonétique corrective, il anime depuis lors des ateliers de correction phonétique auprès d’apprenants de français souhaitant améliorer leur capacité à interagir à l’oral.

Emmanuelle Rassart
Maitre de langue française à l’Université catholique de Louvain, elle enseigne le FLE à un public universitaire international. Co-auteure de La prononciation en classe (PUG), elle travaille actuellement à la conception de parcours d’auto-apprentissage guidé de la prononciation du FLE sur Moodle. Elle est également consultante techno-pédagogique pour une start up belge qui développe une application d’apprentissage de la prononciation.

MOOC-SCP

MOOC / Sons, communication & parole

Résumé

À propos du cours

L’homme est le seul être vivant sur terre à communiquer avec ses semblables par la parole. Car il est doté de la faculté de langage… lequel lui permet de créer une infinité d’énoncés témoignant d’une inventivité langagière illimitée. A l’oral, les mots, les énoncés sont constitués par des sons se combinant selon les règles d’une langue donnée.

Comment fonctionne ce système sonore assurant la transmission du sens ? Tous les sons ont-ils le même statut ? Quel rôle jouent ces ensembles sonores plus vastes appelés rythme et intonation ? Pourquoi les membres d’une communauté linguistique donnée perçoivent-ils ces éléments phoniques de façon identique alors qu’ils n’entendent pas correctement les sons d’une langue étrangère ? Et pourquoi la production comme la perception des sons impliquent-elles le corps ?

Ce Mooc est une initiation douce à la Phonétique du français en contexte, dans ses rapports naturels avec la communication et la culture humaines.

Mots-clés : phonétique ; phonologie ; français ; fle ; communication, parole ; langue ; langage ; variation ; oralité ; rythme ; intonation ; prosodie ; perception ; cognition ; linguistique ; psycholinguistique ; gestualité ; corps.

Prérequis

Aucun prérequis particulier pour une matière non enseignée dans le secondaire mais figurant au programme de 1er cycle de plusieurs disciplines des sciences humaines et sociales. L’originalité de ce cours est de présenter la Phonétique en contexte de plusieurs de ces disciplines et non de manière isolée comme il est souvent d’usage.

Plan du cours

  • Les particularités de la communication parlée
    • Introduction
    • Qu’est ce qu’un son ?
    • La communication
    • Le langage
    • Cerveau, sons communication et parole
    • Synthèse
  • Des sons à profusion mais où chacun a son statut
    • Parler, une sacrée performance !
    • Et en plus, les sons s’écrivent !
    • Variation, sons de parole, sons de langue
    • Synthèse
  • L’organisation du système sonore d’une langue : le français
    • Comment se forment les sons ?
    • Le classement des sons du français
    • Les groupements sonores dans la parole
    • A propos de la parole spontanée en français
    • Pour aller plus loin
  • Phonation, corps, culture et communication
    • L’oralité : définition
    • La corporéisation de la parole
    • Culture, corps et phonation
    • Synthèse : la place de la Phonétique dans les disciplines relevant des sciences humaines et sociales

Voir le MOOC

Fiche technique

Ce MOOC est proposé par l’Université Toulouse – Jean Jaurès avec la collaboration de l’Université Ouverte des Humanités.

Équipe pédagogique

Michel Billières
Professeur des Universités en Sciences du Langage à l’Université Toulouse – Jean Jaurès. Il est spécialisé en didactique et méthodologie du français langue étrangère. Son principal domaine de prédilection est la problématique de l’enseignement de la prononciation en langue étrangère. Il a dirigé la ressource pédagogique UOH Phonétique corrective en fle. Il a été responsable de la maîtrise fle puis du Master Pro fle. Il a également été directeur du département Sciences du Langage de l’UFR Langues, Littératures et Civilisations étrangères ainsi que du Laboratoire Jacques-Lordat EA 4156.

Charlotte Alazard-Guiu
Maître de conférences à l’Université Toulouse – Jean Jaurès. Spécialiste de correction phonétique, elle s’intéresse tout particulièrement à l’acquisition de la phonétique en langue étrangère et à l’incidence de la prosodie et de la gestuelle dans l’enseignement de l’oral. Elle est membre de Laboratoire Jacques-Lordat EA 4156.

Jean-Luc Nespoulous
Professeur Emérite en Sciences du Langage à l’Université Toulouse – Jean Jaurès. Spécialiste de l’étude des dysfonctionnements langagiers consécutifs à des lésions cérébrales (aphasies). Il a fondé le Laboratoire Jacques-Lordat (1990) et l’Institut des Sciences du Cerveau de Toulouse (2000). Médaille d’Argent du CNRS en 2004, il a été nommé Membre Senior de l’I.U.F en 2005.

WEB-DOC / Archéologie du bâti ou comment lire un mur

Résumé

L’archéologie du bâti est une méthode d’analyse des élévations qui repose sur une lecture stratigraphique des maçonneries.

Il s’agit d’une approche essentielle pour identifier et interpréter l’ensemble des transformations qu’une construction a pu connaitre au cours du temps.

Pour atteindre ce but, les structures bâties nécessitent d’être relevées, décrites et analysées de manière rigoureuse.

Ce web-documentaire propose à partir d’une série de vidéos, un parcours présentant les différentes étapes à suivre pour réaliser une étude archéologique du bâti, depuis l’étude documentaire jusqu’à la restitution des états anciens. Le cadre retenu est celui de l’ancienne église Saint-Martin à Moissac qui présente une longue histoire architecturale, avec des états architecturaux échelonnés de l’Antiquité au XXème s.

Voir le Web-documentaire

Voir le projet UOH

Fiche technique

Auteur Scientifique :
BASTIEN LEFEBVRE, Université Toulouse – Jean Jaurès, UMR 5608 Traces

Avec la collaboration de NELLY POUSTOUMIS, Université Toulouse – Jean Jaurès, UMR 5608 Traces

Réalisation vidéo : FRANCK DELPECH et NATHALIE MICHAUD

Montage vidéo : FRANCK DELPECH

Conception graphique et réalisation du webdocumentaire : NATHALIE MICHAUD

Images vidéo : FRANCK DELPECH, JEAN JIMENEZ, NATHALIE MICHAUD

Prises de vues aériennes (Drone) : JOAN JIMENEZ / Colibri Vision

Animations 3D : JACQUES AGUILA

Commentaire off : EURIELL GOBBÉ-MÉVELLEC

Sous-titrage : HÉLÈNE GENIEZ

Musqique générique : CÉDRIC PEYRONNET

Musique des séquences du Webdocumentaire : FRANCK DELPECH

Moyens techniques : DTICE / UNIVERSITÉ TOULOUSE – JEAN JAURÈS

Production :
UNIVERSITÉ TOULOUSE – JEAN JAURÈS
UNIVERSITÉ OUVERTE DES HUMANITÉS

WEB-DOC / Autour des statues-menhirs des monts Lacaune et du Ségala Tarnais

Résumé

Dans « AUTOUR DES STATUES-MENHIRS DES MONTS LACAUNE ET DU SÉGALA TARNAIS », Christian Servelle (Archéologue et géologue à la DRAC Midi-Pyrénées) nous fait découvrir le mystère des statues menhirs et nous donne des clés pour la lecture de ces dernières.

Voir le Web-documentaire

Fiche technique

AUTEUR : Christian Servelle
REALISATION : Nathalie Michaud
PRODUCTION : UT2J / UOH
Année : 2015
NIVEAU : Enseignement supérieur, L1, Licence, L2, L3, M1,Master, M2

PROPOSITION D’UTILISATION
Cette ressource peut constituer un très bonne introduction à l’archéologie et à ses méthodes. Il s’agit d’une initiation grand public qui peut toucher aussi les étudiants de Licence 1, qui redécouvrent la période après des années de lycée et de collège durant lesquelles la Préhistoire n’est plus au programme. D’autres niveaux de connaissance sont également visés, qui s’adressent cette fois à des publics de plus en plus spécialisés.

LANGUE : français

WEB-DOC / Lames de pierre polie

Résumé

Dans « LAMES DE PIERRE POLIE » , Christian Servelle nous explique les différentes étapes de façonnage des lames de pierre, les usages, mais nous présente aussi deux sites majeurs d’extraction de la matière première : le site de la Fenasse dans le Tarn et le gisement de cinérite siliceuse du Rouergue de Réquista.

Une séquence spécifique est également consacrée à la « lithothèque » des cinérites siliceuses du bassin houiller de Brousse-Broquiès en Aveyron.

Voir le Web-documentaire

Fiche technique

AUTEUR : Christian Servelle
RÉALISATION :  Nathalie Michaud
PRODUCTION : UT2J / UOH
Année : 2015

NIVEAU :Enseignement supérieur, L1, Licence, L2, L3, M1,Master, M2

OBJECTIF PÉDAGOGIQUE
Les objectifs pédagogiques du projet sont multiples, les contenus proposés s’adaptant facilement à différents niveaux de lecture et de compréhension et donc à différents publics. Autrement dit, les divers éléments accessibles peuvent aussi bien concerner des étudiants en archéologie préhistorique –qui restent quand même la cible première- à différents moments de leur cursus, que des étudiants non spécialistes ou des publics non universitaires, quel que soit leur âge, ou presque.

PROPOSITION D’UTILISATION
Cette ressource peut constituer un très bonne introduction à l’archéologie et à ses méthodes. Il s’agit d’une initiation grand public qui peut toucher aussi les étudiants de Licence 1, qui redécouvrent la période après des années de lycée et de collège durant lesquelles la Préhistoire n’est plus au programme. D’autres niveaux de connaissance sont également visés, qui s’adressent cette fois à des publics de plus en plus spécialisés.

LANGUE DE L’APPRENANT : français

WEB-DOC / La technologie lithique

Résumé

La technologie lithique est l’étude des processus de fabrication des outillages de pierre taillée. La démarche passe par l’analyse des chaînes opératoires en vue de dégager les valeurs optionnelles au cours du déroulement des opérations de taille et d’en cerner les intentions finales.

Replacé dans son contexte techno-économique, l’instrument est étudié sur des bases plus élargies que celles de la typologie mais aussi sur des critères plus proches de la réalité : nature et acquisition des matières premières ; schémas conceptuels à la réalisation des outillages ; méthodes et techniques de production ; modes de gestion des outillages par les utilisateurs.

Ce champ d’étude permet également d’approcher les capacités cognitives, les comportements sociaux et les relations culturelles des sociétés concernées. Le recours à la taille expérimentale permet à la fois une meilleure lecture des pièces archéologiques et vient en appui de l’interprétation technologique des outillages préhistoriques.

Voir le Web-documentaire

Fiche technique

Auteur : François Briois
Réalisation : Nathalie Michaud
Production : UT2J/UOH
Année : 2015
NIVEAU : Enseignement supérieur, L1, Licence, L2, L3, M1,Master, M2

PROPOSITION D’UTILISATION
Cette ressource peut constituer un très bonne introduction à l’archéologie et à ses méthodes. Il s’agit d’une initiation grand public qui peut toucher aussi les étudiants de Licence 1, qui redécouvrent la période après des années de lycée et de collège durant lesquelles la Préhistoire n’est plus au programme.
D’autres niveaux de connaissance sont également visés, qui s’adressent cette fois à des publics de plus en plus spécialisés.

LANGUE DE L’APPRENANT : français

WEB-DOC / La perte du Cros, une occupation humaine du mésolithique à l’âge du bronze

Voir le Web-documentaire

Résumé

« LA PERTE DU CROS, une occupation humaine du mésolithique à l’Âge du bronze » s’intéresse aux fouilles menées par Karim Gernigon (DRAC Midi-Pyrénées) et Pierrick Fouéré à la Perte du Cros dans le Lot. Cette ressource présente donc l’objectif des fouilles, les résultats et les hypothèses mais également l’organisation d’un tel chantier avec ses différents postes de travail : relevés, carroyage, tamisage, marquage…

Fiche technique

Auteur : Karim Gernigon
Réalisation : Nathalie Michaud
Production : UT2J / UOH
Année : 2015
NIVEAU : Enseignement supérieur, L1, Licence, L2, L3, M1,Master, M2

OBJECTIF PÉDAGOGIQUE
Les objectifs pédagogiques du projet sont multiples, les contenus proposés s’’adaptant facilement à différents niveaux de lecture et de compréhension et donc à différents publics. Autrement dit, les divers éléments accessibles peuvent aussi bien concerner des étudiants en archéologie préhistorique –qui restent quand même la cible première- à différents moments de leur cursus, que des étudiants non spécialistes ou des publics non universitaires, quel que soit leur âge, ou presque.

PROPOSITION D’UTILISATION
Cette ressource peut constituer un très bonne introduction à l’archéologie et à ses méthodes. Il s’agit d’une initiation grand public qui peut toucher aussi les étudiants de Licence 1, qui redécouvrent la période après des années de lycée et de collège durant lesquelles la Préhistoire n’est plus au programme.
D’autres niveaux de connaissance sont également visés, qui s’adressent cette fois à des publics de plus en plus spécialisés.

LANGUE DE L’APPRENANT : français

Voir le Web-documentaire