Tous les articles par Tempus Historiae

A propos Tempus Historiae

Tempus Historiae est une association étudiante créée le 15 septembre 2014, ayant pour but la valorisation de la recherche et du savoir historique grâce à l'organisation mensuelle de cafés-débats.

« Les 230 ans de la Révolution Française », café-débat du 28/01/2019

La Révolution … Combien d’hectolitres d’encre sont venus recouvrir les flots de sang de cet événement, probablement, l’un des plus débattus de notre histoire nationale ? Nous ne pouvions faire l’impasse sur un tel sujet pour son 230e anniversaire, et nous avons donc le plaisir d’inaugurer l’année 2019 avec celui-ci ! Nous ne parlerons pas uniquement historiographie, même si nous espérons que ce café-débat sera l’occasion de riches débats ; nous aurons la joie d’accueillir deux doctorants de l’université de Toulouse II, spécialisés sur cette période :
– Henri Vignolles, qui reviendra pour nous sur la Grande Peur qui secoua le royaume de France au cours de l’été 1789 : la Révolution ne fut pas qu’un événement parisien
– Guillaume Débat, qui va nous entretenir d’un objet symbolique, si ce n’est iconique, absolument indissociable de la Révolution : la guillotine

Aussi, citoyens, nous avons l’honneur de vous convier à un café-débat républicain, voire un banquet, qui se tiendra ce 9 pluviôse an CCXXVII au Bistrot 12 (Saint-Cyprien) de 18h30 à 20h (pour les quelques ci-devant qui n’auraient pas compris, c’est ce lundi 28 janvier) !
Qu’on se le dise ! Venez nombreux !

« Antiquité et politique. Regards croisés », café-débat du 17/12/2018

Pour notre dernier café-débat de 2018, nous poursuivons sur la lancée de notre précédent rendez-vous en nous penchant de nouveau sur la réception, de l’Antiquité cette fois. Cette discipline a désormais une pleine et entière reconnaissance dans le milieu universitaire et offre une multitude de champs d’exploration. Nous avons fait le choix de nous attacher à la place de l’Antiquité dans le discours politique contemporain grâce aux interventions de deux jeunes docteurs de l’Université Toulouse – Jean Jaurès :
– Arnaud Saura-Ziegelmeyer, qui reviendra pour nous sur l’Antiquité chez Karl Marx
– Matthieu Soler

Nous aurons le plaisir de les accueillir au Bistrot 12 de 18h30 à 20h lundi 17 décembre. Venez nombreux !

« Retour vers le Moyen Âge ! », café-débat du 19/11/2018

Le Moyen Âge a longtemps eu l’image d’une période sombre, rude, sinistre,  marquée par la peste, mouillée d’une pluie sans fin, où la nuit tombe tôt, la neige est drue, l’hiver constant, les nuages s’amoncelant pour mille ans au-dessus d’une Europe immobile et arriérée … Ces clichés sont aujourd’hui de plus en plus souvent mis à mal, mais notre vocabulaire même trahit les reliquats de ces arrières-pensées qui sommeillent en nos esprits. Reste que le Moyen Âge a marqué les esprits et que chacun de nous en a une idée préconçue, héritée de réinterprétations très souvent lourdes de sens, ce qui en fait un champ d’étude vaste et inexploré. Là où la réception de l’Antiquité a su se faire accepter comme un sujet à part entière, riche et dynamique, l’étude de la perception du Moyen Âge à travers le temps reste encore largement à défricher.

C’est ce à quoi vont s’employer deux vaillants milites recrutés pour l’occasion :

– Yoann Solirenne, titulaire d’un Master Etudes Médiévales de l’UTII, qui reviendra sur deux des personnages qui ont le plus suscité d’images d’Epinal pour cette période (et ce, dès le Moyen Âge et pas uniquement en France) : Clovis et Charlemagne

– Quentin Dylewski, doctorant de l’UTII, qui dressera le tableau de la perception du Moyen Âge en Europe centrale, où la situation est bien différente, en se concentrant sur l’espace tchèque et en particulier sur la figure tutélaire de Charles IV

Rendez-vous est pris comme à l’accoutumée au Bistrot 12 (Saint Cyprien) lundi 19 novembre de 18h30 à 20h pour réunir une noble assemblée. N’hésitez pas à venir participer aux débats et ripailler avec nous et tout notre arrière-ban !

 

« Vivre à Venise au temps des doges », café-débat du 29/10/2018

La Sérénissime exerce depuis longtemps une fascination certaine sur l’Europe entière. A l’époque moderne, l’aristocratie se pressait sur les rives de la lagune au moment des fêtes. Cependant, il serait réducteur de voir dans Venise le grand bordel à ciel ouvert que l’on décrit parfois. La République tient encore longtemps de vastes portions de territoires sur la terre ferme et au-delà des mers, qui contribuent à faire de la cité des Doges une ville internationale. De plus, un vent nouveau souffle sur l’historiographie vénitienne qui met en avant les habitants de la capitale lagunaire.
C’est donc aux Vénitiens de l’époque moderne plus encore qu’à Venise que nous allons nous intéresser. Pour ce faire, deux intervenants seront nos bateliers qui nous guideront sur le canal de la connaissance :

– Alexandra Laliberté De Gagné, doctorante de l’Université Toulouse II, qui reviendra pour nous sur l’histoire de la communauté grecque de Venise, sa mise en place, son organisation et son rayonnement
– Robin Quillien, doctorant de l’EHESS, qui nous montrera que le transport public n’est pas une invention aussi moderne que l’on veut bien le croire, et qui nous exposera l’organisation d’un corps incontournable de la population vénitienne : les gondoliers

Pour cette rentrée, nous ne changeons pas nos bonnes habitudes ! Nous vous donnons donc rendez-vous lundi 29 octobre au Bistrot 12 (St Cyprien) de 18h30 à 20h pour l’inauguration de cette nouvelle saison de cafés-débats. Venez nombreux participer aux échanges !

« L’Université, d’hier à aujourd’hui », café-débat du 14 mai 2018

Comme d’aucuns n’auront pu manquer de le constater, certains événements sont récemment survenus dans notre université. Ceux-ci ayant pu impacter quelques peu notre saison de cafés-débats 2017-2018, nous vous prions de bien vouloir nous excuser, et pour  y aider, nous allons revenir pour notre dernier café-débat sur l’histoire de l’Université afin de tenter de donner un peu de profondeur à la question !
Aussi, nous allons nous pencher sur le sujet comme suit :

– Yoann Solirenne (titulaire d’un master Etudes Médiévales de l’Université Toulouse II) présentera la naissance de nos universités européennes en nous donnant un aperçu de l’université médiévale

– Quentin Dylewski (doctorant en Histoire médiévale) fera un bref résumé sur la mise en place de l’université moderne depuis le XIXe avant d’évoquer les dernières évolutions de celle-ci depuis une trentaine d’années

Bien entendu, nous espérons vous voir nombreux pour participer aux débats au Bistrot 12, de 18h30 à 20h ce lundi 14 mai pour clore la saison en beauté !