Doctorante en 3ème année.

Sujet de thèse :

Le jardin imaginal. (Titre provisoire)

Je suis un sculpteur qui arpente le paysage, travaillant in-situ ou en atelier dans un temps différé de l’expérience esthétique. Et je regarde l’eau, les roches, même lorsqu’elles semblent absentes (hygrométrie ambiante, poussière). Je fais alors des gestes simples, parfois accompagnés de technologie, pour révéler ces matériaux en présence et les porter au regard grâce aux dispositifs plastiques.
J’ai l’intuition d’un espace paysager particulier, le jardin imaginal. Je mets en place des dispositifs afin de le révéler, le donner à voir, et le définir, car la sculpture « pense ».
Constitué d’images intimes et mentales, c’est un espace à limiter et investir.
Je me sépare de l’art conceptuel, car cet espace est pour moi matériel, et donc à sculpter, dans sa masse et son volume. Je souhaite soutenir sa potentielle matérialité  grâce aux propos d’Henry Corbin et Roger Penrose.
De nombreux artistes ont déjà établi des analogies « paysagères » entre les images mentales et les mécaniques aqueuses (effet sculpteur), ou les stratifications de la roche et la mémoire (forme), voir l’eau pour le flux des idées (instabilité). Notamment Robert Smithson, Simon Shama et Gaston Bachelard. Il est peut-être possible de recréer là, dans cet espace, des processus de modification de formes, comme par une analogie de l’érosion ?

Préoccupations :

Je souhaiterai échanger directement, par mail, voir effectuer des interviews de personnes pouvant être spécialistes, sur les thématiques suivantes :

– Hypnose, sophrologie et conseil pour trouver des sources sur les images mentales.
– Textes effectuant une analogie entre le paysage et le mental (exemple : mindscape) et ou supposant une possible analogie matérielle, voir évoquant une possible matérialité.
– Confondre les temps (passé, présent et futur)

2 commentaires

  1. Dans « l’Erreur de Descartes » d’Antonio Damasio, tu trouveras un chapitre sur les images mentales du point de vue neuro, mais c’est bien vulgarisé.

  2. Merci Amel,
    Je viens à peine de voir ton message.
    Je vais aller vers ce texte au plus vite.
    À bientôt!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.