Doctorante.

Sujet de thèse :

Lettres modernes : Quête du passé, quête du sens (dans les récits de filiation)

Je travaille sur des œuvres de Pierres Bergounioux, Gwenaelle Aubry, Pierre Michon et Michel Del Castillo qui font partie du genre  » récit de filiation » , un genre où l’individu retrace la vie de ces parents ou ses ancêtres , où il questionne l’histoire de ses ascendants pour comprendre sa propre histoire. Il s’agit de montrer la portée philosophique, identitaire et existentielle – en soulevant la question du sens – du retour au passé.

J’analyse les particularités des ouvres : relations avec parents, sentiment d’exil etc… mais aussi les agencements significatifs et structurels communs : la disposition

du récit, le fonctionnement de la mémoire, le rôle de la Mnémosyne, les allers retour passé présent, la dimension « restitutive » et la celle « imaginative « du passé.

Préoccupations :

Je souhaite interagir avec des doctorants qui travaillent sur des sujets scientifiques ou psychologiques en rapport avec la mémoire et le fonctionnement du cerveau lors de la réminiscence.

Je souhaite  également échanger avec des spécialistes dans l’autofiction ainsi que dans le discours et le récit.

J’aimerais aussi qu’on me conseille sur les démarches à faire pour publier un article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.