« Le CRL est à la traversée de tous les temps et de tous les territoires… »

Depuis l’âge de 18 ans, il était alors instituteur stagiaire, Alet Valéro est enseignant ; dans le secondaire à partir de 1979, à l’Université, comme enseignant chercheur depuis 1984, et à l’UTM depuis 2001, au Département d’Etudes hispaniques et hispano-américaines.De 2001 à 2003, il occupe également le poste de Directeur adjoint à la Mission Scientifique Universitaire (MSU, plus tard AERES) plus particulièrement à la Direction Scientifique 6 (DS6), en charge des Lettres et des humanités. De 2003 à 2006 il a été Président de l’agrégation externe d’espagnol qu’il installe à l’UTM, depuis 2009 il dirige l’Université d’été de l’UTM à Burgos et en octobre 2013 il a été élu Directeur de l’UFR LLCER.

Alet Valero

Tout juste élu directeur de l’UFR, vous arrivez alors que le CRL a fêté sa première année…

A l’Université de Clermont-Ferrand (Blaise Pascal), je voyais les avantages de la mutualisation mais je reconnais qu’en tant qu’enseignant j’étais très attaché à la bibliothèque hispanique (fusionnée avec les autres bibliothèques de l’UFR de langues pour former le CRL), que je voyais disparaître avec regret, craignant que se perde la proximité entre la bibliothèque et ses usagers. Mais aujourd’hui, je constate que cette mutualisation semble tout à fait bénéfique à l’UFR. Le CRL est au coeur du bâtiment, il en constitue la base et les fondations, il est à la traversée de tous les territoires, du temps et de l’espace, de l’histoire et de la géographie, de l’oral, de l’écrit et du numérique, de toutes les langues et leur littérature, c’est une vraie tour de Babel. Vous connaissez le texte de Jorge Luis Borges La biblioteca de Babel « El Universo (que otros llaman la Biblioteca) […] Yo afirmo que la Biblioteca es interminable […] la Biblioteca es total »…

En  tant que fonds documentaire et au sein de l’UFR, le CRL est essentiel à l’Université. En effet, c’est le fonds documentaire qui permet la recherche scientifique qui elle-même alimente la formation. Plus qu’une bibliothèque, le CRL permet des expérimentations, la mise en place de nouvelles techniques dans l’enseignement des langues (auto-apprentissage, réseau d’enseignement des langues)

Alet Valero - Mélisande Ferry - CRL - UTM

Que souhaitez-vous au CRL pour les mois à venir ?

Comme la Bibliothèque de Borges, le CRL est également un lieu de vie, c’est la vie … Une évidence quand au détour des rayonnages on découvre des étudiants confortablement installés dans des poufs… ils se sont appropriés cet espace dans le plaisir de l’usage et le respect de ce bel espace, on ne peut que souhaiter que ça continue…

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.