« Lorsqu’un peuple veut la vie, force est au destin de répondre. »

Finir l’année universitaire en poésie avec Abul Qacem Chebbi, c’est ce que proposaient Sarah Barbouchi et Saïd Benjelloun, de l’UT2J, et Saïd Hamdouni, de l’UT1. SONY DSCDeux voix, un luth, bref, de la poésie.

 

SONY DSC

 

 

« Tu es né libre comme l’ombre de la brise
Et libre telle la lumière du matin dans le ciel.

Là où tu allais, tu gazouillais comme l’oiseau
Et chantais selon l’inspiration divine.

Tu jouais parmi les roses du matin
Jouissant de la lumière là où tu la voyais.
Tu marchais –à ta guise- dans les prés,
Cueillant les roses sur les collines. »

SONY DSC


	

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.