Thèse qui peut au CRL

Du 4 au 8 octobre, nouvelle édition de « Thèse qui peut » dans les bibliothèques du Campus Mirail

La parole est aux doctorant·es et jeunes docteur·es de l’UT2J, pour ‘informer les étudiant·es sur les conditions d’accès, le déroulé du diplôme et les galères au quotidien… sur un ton libre et décomplexé !

Au CRL,deux doctorantes de l’école doctorale ALLPH@ et une du CLESCO.

Camille Le Gall, du laboratoire CAS se demandait comment traduire l’alétérité linguistique et poétique, tandis que Léa Polverini nous parlaient des « gens qui pratiquent la dérision, qui n’ont aucune rancune contre qui que ce soit » et Silvia Federzoni nous accrochait de façon un rien énigmatique : « Elle est magnifique ! Mais c’est qui (ou quoi) « elle »? »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.