Archives de catégorie : publication

Un premier enregistrement sédimentaire de 600 ans d’histoire de la pollution aux métaux lourds dans le delta du Danube

L’article « A 600 years sediment record of heavy metal pollution history in the Danube Delta », à paraître sous peu dans la revue Science of the Total Environment, détaille comment, dans le cadre de l’IRP Danube, une équipe internationale (UMR Géode CNRS, Université de Suceava, Université de Chine orientale à Shanghai) a réalisé une première étude de l’histoire des polluants aux métaux mords dans les sédiments du delta du Danube. 

La pollution aux métaux lourds (dans les sédiments, l’eau et les organismes vivants) a récemment fait l’objet d’une attention croissante en raison de son impact sur la santé des écosystèmes et sur la qualité de l’eau. Cependant, les enregistrements à long terme de la contamination par les métaux lourds ne sont pas disponibles à ce jour. Avec cette étude, des datations radiométriques et des analyses géochimiques des éléments majeurs (Al, Fe, Ca et S) et des métaux (Cu, Zn, Pb, Ni, Cr et Cd) ont été réalisées sur les 4 m supérieurs d’une carotte de sédiments de 9 m, prélevée dans la plaine alluviale du canal de distribution de Sulina. L’objectif de ce carottage était de reconstituer le contexte géologique et l’histoire de la contamination par les métaux lourds et de discuter les origines possibles des métaux et des principaux facteurs de variation temporelle.

L’analyse chronologique a révélé que les 4 premiers mètres de la carotte couvrent les dernières ~600 années. Trois unités sédimentaires distinctes (U1 : 400-200, U2 : 200-140, U3 : 140-15) ont été identifiées sur la base de la variation de la concentration des éléments en aval de la carotte. L’unité inférieure (400-200 cm, ~1450-1700 CE) montre une augmentation vers le haut des teneurs en métaux Cu, Zn, Pb, Ni, Cr et Cd, qui sont fortement corrélées avec Al. L’analyse du facteur d’enrichissement (FE) indique que les métaux détectés dans cette unité proviennent principalement de sources naturelles. En revanche, les métaux présentent des valeurs EF élevées dans l’unité moyenne (200-140 cm, ~1700-1770 CE) et supérieure (140-15 cm, ~1770 CE à aujourd’hui). Les plus hauts degrés d’enrichissement de Cu, Zn et Cd se produisent dans la couche de tourbe de l’unité moyenne (U2) qui présente des teneurs plus élevées en carbone organique et en soufre, indiquant que l’enrichissement diagénétique des métaux détectés se produit dans des conditions de réduction. Dans l’ensemble, la contamination des sédiments est modérée et son niveau augmente avec le temps. Cette étude fournit de nouvelles informations sur l’histoire de la contamination métallique des environnements deltaïques et fournit des valeurs de référence pour les teneurs en métaux lourds dans les sédiments vierges déposés avant le début de l’impact anthropique.

Liste des auteurs de l’article : Mîndrescu Marcel, Haliuc Aritina, Zhang Weiguo, Carozza Laurent, Carozza Jean-Michel, Groparu Tiberiu, Valette Philippe, Sun Qianli, Nian Xiaomei, Gradinaru Ionela

Le pre proof est disponible ici : https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S004896972200794X?via%3Dihub