Date de réalisation : 19 Mars 2019

Durée du programme : 169 min

Niveau : niveau Licence (LMD), niveau Master (LMD), niveau Doctorat (LMD), Recherche

Auteur(s) : GODELIER Maurice, DUPUY Francis

producteur : Université Toulouse II-Le Mirail

Réalisateur(s) : MICHAUD Nathalie

Editeur : SCPAM Université Toulouse II-Le Mirail

Langue : Français

Anthropologie sociale, systèmes de parenté, anthropologie (méthodologie), famille (anthropologie), imaginaire collectif

Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés à l’Université Toulouse Jean Jaurès et aux auteurs.

S’appuyant sur une expérience de cinquante ans acquise auprès des peuples d’Océanie (Nouvelle-Guinée), l’anthropologue Maurice Godelier éclaire sur ce qui fait l’être humain du point de vue social et décrit quelques principes d’universel. Il explique les invariants qui définissent la structure des systèmes de parenté dont il a contribué à construire la théorie par ses études comparatives sur la famille, le mariage, la filiation et l’engendrement d’un enfant. Il souligne aussi  l’importance du symbolique (les signes qui font sens), de l’imaginaire (de représentation et d’affect) et du « religieux » constituant tout un ensemble de faisceaux de relations et d’interactions entre les gens et qui font société humaine. « L’imagination, dit-il, est la force de la pensée » et « la conscience humaine est de la pensée ». Il dit également sa considération pour « les imaginations spéculatives des sociétés qui construisent des systèmes cohérents ».
Ce faisant, Maurice Godelier livre dans cette conférence à la fois des recommandations méthodologiques aux étudiants en anthropologie et le cheminement de la réflexion d’un anthropologue au travail. Indirectement, cette conférence esquisse un portrait de Maurice Godelier lui-même, entrecroisant une conscience scientifique exigeante, un regard précis et un esprit humaniste mêlé d’humour taquin, dessinant en quelque sorte une éthique de l’anthropologue.