Affichage : 1 - 10 sur 78 RÉSULTATS

SÉRIE : O Delà du Labo #8 / Samuel Challéat

Résumé

La question des pollutions lumineuses est au centre des recherches menées par Samuel Challéat, chercheur invité au laboratoire GEODE. Plus précisément, il interroge l’éclairage artificiel émis dans les villes et ses effets négatifs sur la santé et le vécu des populations, mais également sur le faune et la flore.

Géographe, il a à cœur d’ouvrir très largement son travail à l’interdisciplinarité. Entouré de collègues médecins, écologues ou encore physiciens, c’est ensemble qu’ils œuvrent pour trouver des compromis d’aménagement à proposer aux communes avec lesquelles ils travaillent.
L’objectif est toujours de proposer un environnement nocturne de qualité dans les villes, en équilibre entre les besoins d’obscurité inhérents aux êtres vivants et les besoins de lumière, nécessaire à l’embellissement, à la circulation et à la sécurité des villes.

Passionné par les étoiles depuis l’enfance, Samuel Challéat rêve encore d’une expérience de nature directe avec la nuit, rendue impossible aujourd’hui, tant nos territoires s’éclairent dès la nuit tombée.

Fiche technique

Auteur(s) : Samuel Challéat, Franck Delpech, Elodie Hérréro, Nathalie Michaud.

Producteur : Université Toulouse – Jean Jaurès. (DTICE / CPRS)

Réalisateur(s) : Franck Delpech

Editeur : SCPAM /  Université Toulouse – Jean Jaurès

Date de réalisation : octobre 2020

Durée du programme : 5 min

Langue : Français

Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés à Université Toulouse – Jean Jaurès et aux auteurs.

TRACES

Résumé

Dans le cadre de la Fête de la Science 2020, en résonance avec le thème « Quelle relation entre l’Homme et la Nature ? » de cette édition, Nicolas Valdeyron, directeur du laboratoire TRACES, ouvre les portes de son unité pour en faire découvrir toutes les richesses.

Des chantiers de fouille aux plateaux techniques, découvrez en exclusivité toute la chaine dynamique de la recherche en archéologie et les chercheurs qui la font vivre !

Fiche technique

Auteur-e-s ; Nicolas Valdeyron

Réalisateur : Nathalie Michaud

Durée : 8 min

Langue : Français

Producteur : DTICE / UT2J / octobre 2020

SÉRIE : O Delà du Labo #7 / Florence Mazier

Résumé

Florence Mazier est chargée de recherche en palynologie au laboratoire GEODE. De la montagne au lac, elle étudie les pollens pour reconstituer la dynamique de la végétation au cours du temps. La question de l’influence de l’homme sur la végétation anime tout son travail de recherche.

Avec un parcours fait de rencontres décisives, Florence Mazier écrit maintenant l’histoire des paysages, œuvrant ainsi à leur préservation ainsi qu’à celle des espèces végétales.

Rêvant de remonter le temps, elle s’interroge également sur les liens entre le climat et la végétation, afin de mieux calibrer et affiner la constitution des modèles climatiques.

Fiche technique

Auteur(s) : Franck Delpech, Florence Mazier, Elodie Hérréro, Nathalie Michaud.

Producteur : Université Toulouse – Jean Jaurès. (DTICE / CPRS)

Réalisateur(s) : Franck Delpech

Editeur : SCPAM /  Université Toulouse – Jean Jaurès

Date de réalisation : octobre 2020

Durée du programme : 5 min

Langue : Français

Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés à Université Toulouse – Jean Jaurès et aux auteurs.

CONF / L’Anthropocène, un récit pluriel

Résumé

L’Anthropocène, un récit pluriel / Catherine Jeandel, Sinda Haouès-Jouve, Matthieu Duperrex, conférence présentée dans le cadre de la série « Savoirs partagés » sur le thème « Transitions », animée par Nathalie Dessens, vice-présidente Diffusion des savoirs, Université Toulouse Jean Jaurès, 10 octobre 2019.

Depuis que le chimiste Paul Crutzen, prix Nobel pour ses travaux sur la chimie de l’atmosphère, a suggéré l’emploi de ce terme en 2000, l’Anthropocène (littéralement, le nouvel âge de l’homme : anthropos, l’homme et kainos, nouveau) a fait une carrière aussi fulgurante qu’étonnante pour une notion scientifique émise dans le champ circonscrit de la géologie.

C’est qu’avec l’Anthropocène, les humains ne seraient plus simplement les témoins de changements géo-climatiques mais bien leurs principaux auteurs-fauteurs de troubles. L’Anthropocène s’est de fait imposée comme une formidable chambre expérimentale des relations entre les sciences du système Terre, les sciences naturelles et les sciences humaines et sociales.

Il en ressort une prolifération de récits qui font surgir presque autant de versions qu’il y a de façons d’appréhender le monde : Capitalocène, Occidentalocène, Anglocène, Technocène, Cthulhucène, Plantationocène, Homogénocène, Poubellocène, Entropocène…

Plus de 150 appellations différentes se disputeraient une évidence pas si aisée à établir même à l’heure du réchauffement climatique, en somme cette idée que nous vivons dans une époque géologique qui soit au premier chef le fait des humains.

Alors faut-il congédier cette notion ? Ou bien faut-il accueillir cette pluralité des récits comme une chance ou du moins un témoignage de la vitalité des savoirs partagés sur notre destin climatique ?

Fiche technique

Auteur(s) : JEANDEL Catherine, HAOUÈS-JOUVE Sinda, DUPERREX Matthieu

Réalisateur(s) : BOUHARAOUA Samir

Producteur : Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail

Date de réalisation : 10 Octobre 2019

Durée du programme : 102 min

Niveau : niveau Licence (LMD), niveau Master (LMD)

Disciplines : Géodynamique externe – climatologie, Changements globaux, Géographie physique, humaine, économique et régionale, Philosophie contemporaine

Editeur : SCPAM / Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail

Langue : Français

Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés à l’Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail et aux auteurs.

Voir la vidéo sur CanalU

CONF / De la littérature en temps de crise… Migratoire / Alexis Nuselovici

Résumé

De la littérature en temps de crise… migratoire / Alexis Nuselovici [alias Alexis Nouss], est une conférence organisée  par le Laboratoire Cultures Anglo-Saxonnes, sous la responsabilité scientifique d’Isabelle Keller-Privat et présentée par Stéphanie Lima, professeure de Géographie humaine et environnement (Univ. UT2) dans le cadre du labex « Nouveaux horizons de l’hospitalité : enjeux mémoriels, artistiques, philosophiques et politiques« . Université Toulouse-Jean Jaurès, 14 janvier 2020.

La place et le rôle de l’hospitalité dans la vie sociale n’a jamais été aussi sensible qu’en cette époque où les vagues successives de réfugiés politiques et de migrants économiques (dont la distinction est souvent difficile, voire impossible à effectuer) posent inlassablement la question d’une éthique et d’une praxis de l’accueil dans le monde contemporain.

Celui-ci s’est en effet construit simultanément, ainsi que le rappelle René Schérer, autour de deux utopies contradictoires : celle d’une « hospitalité du seuil […] indispensable comme condition première de la pensée qui a inventé, à partir de sociétés recevantes, l’idée d’une société nouvelle » et celle d’une cité platonicienne qui s’articule jalousement autour de la préservation de son équilibre interne. Partant du statut historique et juridique de l’étranger, du xenos grec qui a donné naissance à la notion de xenia, comment l’étranger, auquel la cité athénienne reconnaissait des droits, est devenu ce chercheur d’asile à la fois exclu des structures sociales et linguistiques hégémoniques et qui pourtant se réapproprie le monde et la langue depuis les marges pour les réinvente de l’intérieur ?

Comprendre les enjeux de l’hospitalité aujourd’hui, c’est donc, fondamentalement, réactiver la mémoire des différentes formes et pratiques que celle-ci a assumées pour envisager, d’une part, la situation asymétrique induite par les lois et les codes de l’hospitalité entre les « accueillants » et les « accueillis » (Gotman, 2001) et, d’autre part, comment la réflexion sur l’hospitalité induit un bouleversement phénoménologique et éthique qui interroge notre rapport au proche et au lointain, à l’extérieur et à l’intérieur, à la sphère individuelle et politique, et fait émerger « la pluralité des mondes » (Le Blanc, Brugère).

Dans cette conférence, le linguiste Alexis Nouss explore les questions de l’exil et de hospitalité à travers la littérature : « L’enjeu est celui d’un changement paradigmatique, radical, dans notre perception de la migration. Et, dans ce changement paradigmatique, l’audace de croire que la littérature a peut-être un rôle à jouer ».  Comment la littérature est-elle aux fondements d’un parcours scientifique engagé jusqu’à l’action politique ? Dans quelle mesure nourrit-elle un mode d’empathie qui invite à l’engagement et constitue-t-elle un premier pas vers la conscience politique ?

Fiche technique

Auteur(s) : NUSELOVICI Alexis [alias NOUSS]

Réalisateur(s) : BOUHARAOUA Samir

Producteur : Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail

Date de réalisation : 14 Janvier 2020

Durée du programme : 58 min

Niveau : niveau Master (LMD), niveau Doctorat (LMD), Recherche

Disciplines : Littérature moderne et contemporaine, Morale (éthique)

Editeur : SCPAM / Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail

Langue : Français

Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés à l’Université Toulouse Jean Jaurès et aux auteurs.

Voir la vidéo sur CanalU

COLLECTION : TECHNOLOGIE LITHIQUE PRÉHISTORIQUE

Résumé

Voir la collection sur CanalU

Voir le Webdocumentaire

La technologie lithique est l’étude des processus de fabrication des outillages de pierre taillée. La démarche passe par l’analyse des chaînes opératoires en vue de dégager les valeurs optionnelles au cours du déroulement des opérations de taille et d’en cerner les intentions finales.

Replacé dans son contexte techno-économique, l’instrument est étudié sur des bases plus élargies que celles de la typologie mais aussi sur des critères plus proches de la réalité : nature et acquisition des matières premières ; schémas conceptuels à la réalisation des outillages ; méthodes et techniques de production ; modes de gestion des outillages par les utilisateurs.

Ce champ d’étude permet également d’approcher les capacités cognitives, les comportements sociaux et les relations culturelles des sociétés concernées. Le recours à la taille expérimentale permet à la fois une meilleure lecture des pièces archéologiques et vient en appui de l’interprétation technologique des outillages préhistoriques.

Fiche technique

Auteur(s) : BRIOIS François

Réalisateur(s) : MICHAUD Nathalie

Date de réalisation : 1 Mars 2014

producteur : Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail

Catégorie : Documentaires

Niveau : Tous publics / hors niveau, L1

Disciplines : Archéologie préhistorique

Editeur : SCPAM / Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail

Langue : Français

Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés à l’Université Jean-Jaurès et aux auteurs