« Vivre à Venise au temps des doges », café-débat du 29/10/2018

La Sérénissime exerce depuis longtemps une fascination certaine sur l’Europe entière. A l’époque moderne, l’aristocratie se pressait sur les rives de la lagune au moment des fêtes. Cependant, il serait réducteur de voir dans Venise le grand bordel à ciel ouvert que l’on décrit parfois. La République tient encore longtemps de vastes portions de territoires sur la terre ferme et au-delà des mers, qui contribuent à faire de la cité des Doges une ville internationale. De plus, un vent nouveau souffle sur l’historiographie vénitienne qui met en avant les habitants de la capitale lagunaire.
C’est donc aux Vénitiens de l’époque moderne plus encore qu’à Venise que nous allons nous intéresser. Pour ce faire, deux intervenants seront nos bateliers qui nous guideront sur le canal de la connaissance :

– Alexandra Laliberté De Gagné, doctorante de l’Université Toulouse II, qui reviendra pour nous sur l’histoire de la communauté grecque de Venise, sa mise en place, son organisation et son rayonnement
– Robin Quillien, doctorant de l’EHESS, qui nous montrera que le transport public n’est pas une invention aussi moderne que l’on veut bien le croire, et qui nous exposera l’organisation d’un corps incontournable de la population vénitienne : les gondoliers

Pour cette rentrée, nous ne changeons pas nos bonnes habitudes ! Nous vous donnons donc rendez-vous lundi 29 octobre au Bistrot 12 (St Cyprien) de 18h30 à 20h pour l’inauguration de cette nouvelle saison de cafés-débats. Venez nombreux participer aux échanges !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *