Futurs doctorants

Cette rubrique s’adresse aux étudiants désireux d’effectuer une thèse mais qui se posent encore pas mal de questions. Car oui, on ne peut définitivement pas savoir ce que c’est que de se lancer dans un travail aussi long et difficile avant d’y être. La désillusion peut être au rendez-vous et il convient de peser le pour et le contre.

C’est en Master Recherche que vous saurez réellement si le monde de la recherche vous attire ou non. Mieux vaut que vous ayez pris un maximum de plaisir à l’élaboration de votre mémoire car si ce n’est pas le cas, inutile de penser à faire une thèse. Pour tenir sur la durée (3, 4 ou 5 ans) il vous faut aussi être réellement passionné par votre discipline. Pas de thèse sans passion!

Sachez aussi que la situation d’un thésard en Sciences Humaines et Sociales est, la plupart du temps, précaire. Il relève d’un véritable parcours du combattant de trouver des financements et beaucoup de doctorants sont contraints d’effectuer un ou plusieurs jobs en parallèle (voir la rubrique Financements). Une fois la thèse soutenue, les ennuis sont loin de se terminer puisqu’il vous faut à présent passer la qualification de Maître de Conférence et trouver un poste dans une université. Et là autant vous dire que c’est une lutte de tous les instants. Les SHS offrant peu de postes il vous faudra patienter quelques années, enchaîner les CDD de post-doc, ATER et autres statuts divers et variés… Autant vous le dire franchement : pas mal de jeunes docteurs finissent par abandonner leur quête du Graal… Mais certains s’en sortent très bien! A vous de voir si vous êtes prêts à en baver pendant quelques années pour vivre de votre passion, tout en ayant bien en tête que peut-être il n’y aura pas de place pour vous à l’arrivée. Il s’agit donc bien d’être persévérant, brillant et réaliste!

S’il est vrai que des docteurs ne trouvent jamais de postes ou choisissent d’eux-même de quitter le monde universitaire, que deviennent-ils? Il faut que vous ayez en tête que le monde ne s’effondre pas si vous ne trouvez pas de postes après votre doctorat. Les docteurs sont de plus en plus appréciés dans les entreprises privées (il était temps!). Souvent sous-payés par rapport à leur diplôme, ils sont recherchés pour leurs compétences exceptionnelles : grande rigueur au travail, autonomie, organisation, aptitudes rédactionnelles, capacités d’analyse et de synthèse très poussées, esprit critique très développé, bonnes dispositions pour les communications orales, adaptabilité sans oublier la maîtrise de divers outils informatiques. C’est donc loin d’être négligeable!

Ca y est maintenant vous avez pris votre décision : ce sera la thèse! Mais comment s’y prendre? Que faut-il faire? A qui s’adresser?

  • Élaboration du projet de thèse : vous êtes en Master 2, vous n’avez même pas terminé votre mémoire, que l’on vous demande déjà de réfléchir à votre thèse! Libre à vous de le faire ou non, mais mieux vaut avoir un projet clair en tête afin d’éviter les mauvaises surprises par la suite… D’abord sur quoi voulez-vous travailler? La plupart des doctorants continuent leur sujet de mémoire de Master et l’approfondissent. L’intérêt? La bibliographie est faite, beaucoup de sources sont déjà dans vos classeurs et vous avez un bon aperçu du sujet. Vous savez où vous allez! Mais vous pouvez aussi avoir envie de vous lancer dans un autre sujet qui vous tient à cœur. Dans ce cas essayez de vous renseigner sur celui-ci, mettez par écrit l’intérêt « scientifique » qu’il peut avoir. Bref, préparez un petit quelque chose afin que vous puissiez défendre votre projet face au professeur qui est susceptible de vous suivre. Dernière option : répondre à un appel pour un sujet de thèse. L’intérêt réside dans le fait que lorsqu’il y a publication d’un appel pour une thèse, cela veut dire qu’il y a des financements derrière! A méditer donc…
  • le Directeur de recherche : en Master il est votre premier interlocuteur. C’est donc avec lui que vous devez discuter avant tout de votre projet de thèse. Si vous avez choisi de vous lancer sur un thème différent de celui de votre mémoire de Master, votre Directeur de recherche ne sera peut-être pas capable de discuter avec vous de votre nouveau projet (il n’est pas forcément spécialiste en ce domaine). Si vous avez un bon contact avec lui il vous aiguillera certainement vers un professeur susceptible de vous conseiller ou vous dira carrément qui est le spécialiste auquel vous devez vous adresser. A vous donc de contacter les personnes concernées (vous pouvez très bien demander à votre Directeur de recherche de vous faire une petite lettre de recommandation, ça aide toujours!). Si vous décidez de conserver votre sujet de Master, alors tout se passera avec votre Directeur de recherche actuel. Il vous expliquera les démarches à effectuer.
  • la recherche de financements : sujet épineux! Voilà un autre parcours du combattant et nous vous renvoyons à la rubrique Financements pour que vous ayez conscience de la complexité de la chose… La question du financement doit impérativement se poser avant l’inscription en doctorat! Ceux qui ont la chance de décrocher un CDU se comptent sur les doigts de la main mais il ne faut pas vous décourager pour autant! Ceux qui vous disent qu’il est inutile de postuler pour décrocher l’allocation ne doivent pas être écouté. Qui ne tente rien n’a rien! Postulez partout où vous pouvez, on se sait jamais. Il est inutile de vous cacher que pour obtenir un financement il vous faut un dossier de Master excellent et déjà quelques réseaux (une bonne connaissance du laboratoire de recherche et de ceux qui le font vivre est souhaitable). Si vous pouvez aussi faire quelques publications d’articles avant même d’être en thèse, c’est aussi un point positif pour votre dossier.
  • à la recherche d’informations : vous le savez à la fac les informations ne viennent pas à vous! Il faut donc faire preuve d’esprit d’initiative et aller les chercher au bon endroit : la Maison de la Recherche. Pourquoi ne pas aller assister à une soutenance de thèse pour vous faire une idée de ce qui vous attend? Pourquoi ne pas suivre quelques séminaires, ateliers ou journées d’études organisés tout au long de l’année? La MSHS de Toulouse est très active et vous y trouverez certainement votre bonheur. Rien ne vous empêche aussi d’aller découvrir votre futur laboratoire de recherche afin de vous familiariser avec les lieux. Sachez aussi que chaque année est organisée une réunion d’information pour les Master concernant les financements de la thèse. Nous vous encourageons à y assister. Une fois inscrit en doctorat, n’oubliez pas de vous rendre à la réunion de rentrée pour faire connaissance avec vos collègues.

Vous voici maintenant prêt à faire face au monde de la recherche universitaire. Toute nouvelle information pouvant vous être utile sera bien entendu publiée sur le blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.