Accueil

Les publications des actes des symposiums

Les publications sont mises à jour au fur et à mesure des parutions.

dmsCécile Gardiès et Jean-Luc Rinaudo (dir.)

Médiation numérique des savoirs

Revue Distances et Médiations des Savoirs (DMS 12/2015)

 

Untitled

Dominique Broussal, Pascale Ponté et Véronique Bedin (dir.)

Recherche-Intervention et accompagnement du changement en éducation

Editeur : L’Harmattan

 

UntitledRémi Bonasio et Isabelle Fabre (dir)

L’écriture scientifique : entre dimension individuelle et dimension collective
Contribution collaborative de doctorants et d’enseignants-chercheurs

Editeur : L’Harmattan

accompagnement-changement-sante

 

Michèle Saint-Jean, Nadia Péoc’h, Bruno Bastiani (dir)

Accompagner le changement dans le champ de la santé

ISBN : 9782843717956
Site de l’éditeur

qv22-small230

 

Fabienne Brière-Guenoun, Chantal Amade EScot (rédactrices en chef)

Questionner le curriculum en éducation physique et sportive : Quelle dynamique en contexte ? Quelle autonomie

Revue disponible en ligne

 

 

 

JOURNEES INTERNATIONALES EFTS

Du 4 au 6  juin 2014 à Toulouse

 

La ConviSciencia

un art de vivre et de partager la recherche en éducation

La Convivencia, base de la civilisation occitane

affiche convisciencia 3Durant son histoire, l’Occitanie n’a pas été épargnée par les conflits armés parmi lesquels la Croisade contre les Albigeois a occupé une place particulière. Elle a donc été à la fois une terre de passages (pas toujours bienveillants) et une terre de sédentarisation. Elle devint ainsi, dans des circonstances parfois douloureuses, le pays d’accueil de nombreux peuples parmi lesquels nous pouvons citer, selon les époques, les Celtes, les Grecs, les Romains, les Wisigoths, les Francs, les Arabes, etc. Pourtant, une fois le bruit des armes terminé, tous ces peuples aux cultures et langues très différentes, vont progressivement s’exprimer dans une même langue et élaborer ensemble une même civilisation. Cette élaboration multiculturelle et métissée de la civilisation occitane s’est appuyé sur le principe de la Convivencia, que l’on pourrait rapidement traduire par coexistence apaisée et à l’écoute[1].

Nous retiendrons toutefois la belle définition d’Alem Surre-Garcia quand il évoque le rôle des troubadours dans la diffusion de la Convivencia comme un « art de vivre ensemble dans le respect des différences en termes d’égalité ».

La ConviSciencia, base des journées internationales d’EFTS

Pour organiser ces journées internationales, qui constituent la manifestation forte du contrat de l’Unité, nous avons choisi de mobiliser ce principe en le transposant dans le champ de la recherche en éducation à l’aide du néologisme de ConviSciencia. Nous avons choisi de décliner cet art de vivre ensemble la recherche en éducation à plusieurs niveaux :

  • en basant d’abord le pilotage de chaque symposium sur le partage entre un membre d’EFTS et un invité, puis en métissant doublement la composition de chaque groupe au niveau de sa géographie d’abord (française et internationale) et de l’expérience de ses participants ensuite (les doctorants bénéficient d’une place effective),
  • en orientant le travail des symposiums, basé sur des échanges, des dialogues et des controverses, vers un produit collectif et commun (ouvrage ou revue), un fruit de cette ConviSciencia qui, de plus, grâce à une vigilance particulière par rapport au processus d’édition, est destiné à être diffusé et partagé au sein de notre communauté scientifique,
  • en accordant à l’écriture scientifique un statut central dans ces journées. Nous l’avons vu d’abord avec l’édition des travaux de chaque symposium, mais c’est aussi le cas, plus spécifique , avec le programme de la première journée qui cible l’écriture de la recherche. Cette réflexion, co-organisée par les doctorants d’EFTS, aborde l’écriture sous toutes ses facettes : l’écriture de la thèse, d’un article ou d’un ouvrage scientifique, d’un rapport d’expertise mais aussi de l’évaluation de cette écriture,
  • en mobilisant, de manière concrète, la culture occitane au quotidien, en termes d’espaces architecturaux avec les briques rouges et les mille fenêtres de l’ENFA associées aux audaces architecturales de Georges Candilis pour l’Université Toulouse Jean-Jaurès, en termes de mots encore mais poétiquement déposés sur une partition de jazz (avec l’exposition « Nougaro dans la lumière ») et puis en terme de gastronomie et de musique (avec la banda des « Croque notes »), une manière toulousaine de ne pas bafouer l’étymologie du terme symposium qui depuis Platon prétend marier dialogue et festin.

Nous attendons avec impatience votre visite pour enfin dessiner ensemble, de manière concrète,  les plus beaux contours de la ConviSciencia en éducation.

 Jean-François MARCEL

Président du Comité d’organisation


[1] Il faudrait rajouter les notions de « paratge » (qui introduit des règles de cette coexistence : respect, loyauté, amitié, etc.) et de « prètz » (qui renvoie aux hommes, à leur valeur, à leur courage, etc.) pour mieux préciser le socle de cette civilisation.