Roquelaure – La Sioutat – 8 : 13 ans de fouilles et de diffusion

Le rapport de fouille est un document officiel, il synthétise les dernières découvertes faites sur le terrain. Cela permet non seulement de rendre compte de ce qui a été fait à l’Etat qui encadre et contrôle la pratique archéologique. Pour Roquelaure,13 années de fouilles soit 65 semaines de terrain, et 150 semaines de post fouille (temps qui compte les études des différents spécialistes et du traitement des données récoltées sur le terrain, en transformant les relevés faits sur le terrain au crayon sur papier, il faut en faire la DAO – Dessin Assisté par Ordinateur -, traiter les photos et les descriptions…), auront permis aux archéologues de rédiger pas moins de 6 000 pages de « Rapport de fouille ». La rédaction de rapports de fouille n’est pas la seule manière de diffuser les données archéologiques. Les équipes de Roquelaure et du CERAGas mettent un point d’honneur à partager et diffuser les nombreuses données récoltées en 13 ans de fouilles avec le plus grand nombre : 3 expositions, 10 conférences, 7 séminaires, 3 participations à des colloques, 8 articles scientifiques, l’accueil de plus de 4 000 visiteurs lors des nombreuses participations aux Journées Nationales de l’Archéologie, aux Journées Européennes du Patrimoine et désormais aux JOURNEES EUROPEENNES DE L’ARCHEOLOGIE. Et ce n’est pas terminé ! 🤗😀#Archeorama

Réalisation – Marion Nouvel
Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.