La Retirada, l’Espagne en exil, café-débat du 24/04/2017

Que vous soyez ou non Toulousains de naissance, il ne vous a sans doute pas échappé que la « ville rose » fut au XXe siècle un centre important de l’immigration espagnole. Si ces mouvements de populations s’expliquent en partie par des facteurs économiques, ils ont également pour origine la chute de la République espagnole et le triomphe du franquisme à la fin des années 1930. Ce vaste exode baptisé « Retirada » (en français, la « retraite ») se déploie principalement de décembre 1938 à février 1939, et concerne plusieurs centaines d’exilés, dont beaucoup ont transité par des camps de fortune dans le Sud de la France.

Nous vous convions à nous rejoindre le lundi 24 avril prochain à partir de 18h30 au Bistrot 12 afin d’échanger sur ce thème éminemment local, aux résonances très actuelles. N’hésitez pas à diffuser cette annonce auprès de Républicains exilés ou de leurs descendants de votre connaissance : leur témoignage est le bienvenu !

Nos deux intervenants seront :

  • Ruben Doll-Petit, doctorant en histoire à l’Université de Gérone,  sur « La mémoire incomplète de la Guerre d’Espagne et la Retirada » ;
  • Anélie Prudor, doctorante en anthropologie au LISST (UT2J).

Nous vous attendons nombreux pour cet avant-dernier café de la saison !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *