Bibliothèques de langues, dernière…

Voilà, la cloche a sonné …

 

L’une après l’autre les trois principales bibliothèques de l’UFR de langues ont fêté la fermeture.

La BANG a ouvert le bal, emmenée par Fionnuala Bhreathnach, responsable de la bibliothèque depuis 1983, à qui on laisse le dernier mot : « Lors de cette belle fête nous avons pu entendre des lectures en plusieurs langues, bien sûr en anglais et en français mais c’est une première pour moi d’entendre Shakespeare en hongrois ou Robbie Burns en russe. J’espère qu’au Centre de Ressources nous allons participer à beaucoup d’autres fêtes où j’aurai la possibilité de découvrir d’autres langues. »

Lectures et canapés au programme, donc, devant un public des plus intéressés.

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas en reste et quelques jours plus tard, la bibliothèque hispanique a donné sa dernière fête, après plus de 60 années d’existence, entre le patio et la salle de lecture. Et comme le dit Christiane Cannac avec une pointe d’émotion, au moment de passer la main après avoir été en charge de la bibliothèque depuis près de 10 ans  « ce fût une très belle journée. Après un hommage appuyé à son passé méritant de bibliothèque de proximité, toute l’équipe se dit résolument engagée dans le futur centre de Ressources. J’espère que la langue et la culture espagnoles s’y maintiendront en bonne place et y trouveront de magnifiques projets attractifs pour les générations à venir »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et c’est la bibliothèque des langues étrangères qui a fermé le bal, dans une ambiance plus intimiste mais nettement plus gastronomique. C’est à Elisabeth Gary qu’on laissera le dernier mot, retraçant l’histoire de la BLE : « 14 ans après un premier regroupement de fonds documentaires,la BLE s’apprête donc à rejoindre les fonds d’anglais, de sciences du langage, d’espagnol de japonais et de chinois au Centre de Ressources des Langues. A l’origine constituée des fonds d’allemand, de portugais, d’italien, de roumain, de russe, de polonais et de croate, la BLE s’est enrichie au fil des ans. le nombre de bibliothécaires a doublé, passant de 3 à 6 et les fonds d’arabe, de suédois, de néerlandais et d’hébreu sont venus accroître les collections. Après deux années de préparation intense et parfois complexe, tous les fonds de la BLE sont fins prêts à prendre toute leur place au Centre des Langues. Rendez-vous en septembre pour découvrir cette toute nouvelle configuration ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout ce monde se retrouvera donc au Centre des langues, à l’automne, pour mettre les petits plats dans les grands.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.