Un positionnement à la fois commun et différencié

Le programme comporte des UE mutualisées à l’échelle de la mention pour une culture et des savoir-faire collectifs et partagés (mention GAED : Géographie- Aménagement – Environnement – Développement). Les enseignements spécifiques à chaque parcours (DYNEM ou TRENT) permettent un approfondissement et une spécialisation thématique.

Pour DYNEM : En privilégiant les thèmes et les problématiques associées aux hydrosystèmes (cours d’eau, lacs, tourbières…), aux dynamiques de végétation et de la biodiversité, à la gestion des ressources naturelles, ce parcours forme aux enjeux de la caractérisation et de la mesure des dynamiques environnementales à différentes échelles spatiales (toposéquence, versant, vallée, massif), dans le cadre de la gestion et du devenir des territoires montagnards.

Pour TRENT : En se focalisant sur les thèmes suivants : l’eau, les risques environnementaux, la biodiversité et les paysages, la formation aborde les enjeux de gestion, d’aménagement et de devenir des territoires. Elle propose ainsi une approche des transitions environnementales à différentes échelles spatiales et dans différents types d’espaces (périphéries urbaines, campagnes, zones de marges…).

Enfin, Une part importante de la formation est consacrée au terrain sous la forme de sorties, workshops et ateliers. Elle propose des mises en situation variées : dossier d’étude, diagnostic environnemental, conduite de projets…