Le projet « Derniers chasseurs-cueilleurs et premiers paysans : la fin de la Préhistoire en Europe » propose une ouverture inédite à ce jour sur un moment crucial mais souvent mal connu de l’histoire des populations européennes : la fin de la Préhistoire.

La Préhistoire est une période courte –quelques milliers d’années seulement, même pas 0,5 % de l’immensité des temps préhistoriques-  mais extrêmement dense en nouveautés et en changements décisifs, avec la disparition progressive des derniers chasseurs-cueilleurs-collecteurs et l’arrivée par l’Est des premières sociétés agro-pastorales, les deux évènements étant bien entendu intimement liés.

Le projet se structure autour de deux Grandes Leçons : une sur le Mésolithique, qui propose une vision d’ensemble de cette période de transition mal connue du grand public, mais traditionnellement enseignée à Toulouse depuis plus de 50 ans ; l’autre sur le Néolithique, avec une perspective historiographique inédite offerte par le plus grand spécialiste français de la période, premier et dernier titulaire de la chaire de Préhistoire récente du Collège de France.

Ces leçons seront complétées par une série de 4 web documentairesvidéo venant éclairer ou préciser un point particulier abordé dans les leçons : visites de deux gisements archéologiques de référence (un par période et par leçon) qui font actuellement l’objet de fouilles et renouvellent la vision que l’on a des périodes considérées.

1 webdocumentaire, mettant en scène un tailleur expérimental, viendra également apporter une vision globale et dynamique de l’évolution des techniques de taille de la pierre tout au long de la Préhistoire.

AUTEUR : Nicolas VALDEYRON
RÉALISATEUR : Jacques AGUILA
Année : 2016
NIVEAU : Enseignement supérieur, L1, Licence, L2, L3, M1,Master, M2

OBJECTIF PÉDAGOGIQUE
Les objectifs pédagogiques du projet sont multiples, les contenus proposés s’adaptant facilement à différents niveaux de lecture et de compréhension et donc à différents publics. Autrement dit, les divers éléments accessibles peuvent aussi bien concerner des étudiants en archéologie préhistorique –qui restent quand même la cible première- à différents moments de leur cursus, que des étudiants non spécialistes ou des publics non universitaires, quel que soit leur âge, ou presque.

PROPOSITION D’UTILISATION
Cette ressource peut constituer un très bonne introduction à l’archéologie et à ses méthodes. Il s’agit d’une initiation grand public qui peut toucher aussi les étudiants de Licence 1, qui redécouvrent la période après des années de lycée et de collège durant lesquelles la Préhistoire n’est plus au programme.
D’autres niveaux de connaissance sont également visés, qui s’adressent cette fois à des publics de plus en plus spécialisés.

DURÉE D’APPRENTISSAGE : 40h00m00s

LANGUE DE L’APPRENANT : français