Archives de catégorie : Actualité des bibliothèques

Attention, déménagement en cours

Et voilà… Comme annoncé, les bibliothèques de l’UFR de langues n’ont pas ouvert en septembre. Mais pour la bonne cause, elles  déménagent. Leurs collections prennents le chemin du Centre de ressources des Langues. Bibliothèque par bibliothèque, d’une salle de lecture à l’autre, d’un magasin à l’autre, livres et revues ont pris pour une petite part le chemin de la BUC (où ils ont été fort bien accueillis), et pour la plus grande part celui du bâtiment de l’UFR de langues pour former, avec ce qui fut l’Espace Multimédia d’auto-apprentissage en langues, le Centre de ressources des Langues, Lettres et Civilisations Étrangères.

 

D’un côté les bibliothèques se vident, méthodiquement, suivant un ordre mûrement réfléchi.

De l’autre côté de la passerelle,

le Centre de ressources commence à prendre forme

 

 

Moniteurs-étudiants aidant, le reclassement a commencé.

A suivre, le déménagement des bibliothécaires, et surtout, pour la rentrée universitaire, l’ouverture du Centre de ressources au public.

 

 

A noter : le Pôle d’auto-apprentissage accueille d’ores et déjà les étudiants désirant passer le test ELAO.

Bibliothèques de langues, dernière…

Voilà, la cloche a sonné …

 

L’une après l’autre les trois principales bibliothèques de l’UFR de langues ont fêté la fermeture.

La BANG a ouvert le bal, emmenée par Fionnuala Bhreathnach, responsable de la bibliothèque depuis 1983, à qui on laisse le dernier mot : « Lors de cette belle fête nous avons pu entendre des lectures en plusieurs langues, bien sûr en anglais et en français mais c’est une première pour moi d’entendre Shakespeare en hongrois ou Robbie Burns en russe. J’espère qu’au Centre de Ressources nous allons participer à beaucoup d’autres fêtes où j’aurai la possibilité de découvrir d’autres langues. »

Lectures et canapés au programme, donc, devant un public des plus intéressés.

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas en reste et quelques jours plus tard, la bibliothèque hispanique a donné sa dernière fête, après plus de 60 années d’existence, entre le patio et la salle de lecture. Et comme le dit Christiane Cannac avec une pointe d’émotion, au moment de passer la main après avoir été en charge de la bibliothèque depuis près de 10 ans  « ce fût une très belle journée. Après un hommage appuyé à son passé méritant de bibliothèque de proximité, toute l’équipe se dit résolument engagée dans le futur centre de Ressources. J’espère que la langue et la culture espagnoles s’y maintiendront en bonne place et y trouveront de magnifiques projets attractifs pour les générations à venir »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et c’est la bibliothèque des langues étrangères qui a fermé le bal, dans une ambiance plus intimiste mais nettement plus gastronomique. C’est à Elisabeth Gary qu’on laissera le dernier mot, retraçant l’histoire de la BLE : « 14 ans après un premier regroupement de fonds documentaires,la BLE s’apprête donc à rejoindre les fonds d’anglais, de sciences du langage, d’espagnol de japonais et de chinois au Centre de Ressources des Langues. A l’origine constituée des fonds d’allemand, de portugais, d’italien, de roumain, de russe, de polonais et de croate, la BLE s’est enrichie au fil des ans. le nombre de bibliothécaires a doublé, passant de 3 à 6 et les fonds d’arabe, de suédois, de néerlandais et d’hébreu sont venus accroître les collections. Après deux années de préparation intense et parfois complexe, tous les fonds de la BLE sont fins prêts à prendre toute leur place au Centre des Langues. Rendez-vous en septembre pour découvrir cette toute nouvelle configuration ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout ce monde se retrouvera donc au Centre des langues, à l’automne, pour mettre les petits plats dans les grands.

 

 

Les bibliothèques ferment les unes après les autres… pour cause de métamorphose

On l’a vu, les bibliothèques de l’UFR de langues préparent leur migration vers le Centre des langues depuis de longs mois. « On l’a vu », façon de parler… car on ne l’a pas forcément ressenti, les espaces de travail étant restés à disposition du public, tout comme  les collections. L’ouverture du Centre des langues se précisant (à la rentrée prochaine), les bibliothèques vont fermer au public. Et derrière la porte, ça va déménager…

Ce sont les bibliothèques de Langues étrangères et de Japonais-Chinois qui vont fermer au public les premières, à partir du 1e juin, leur collections nécessitant d’être fusionnées une première fois, avant le déménagement général fin août. Suivront la BANG et la bibliothèque hispanique, à partir du 8 juin. Enfin l’Espace multimédia d’auto-apprentissage en langues fermera le 15 juin, pour cause de réaménagement : l’entrée actuelle deviendra l’accueil de l’UFR de langues.

Mais une bonne nouvelle pour les lecteurs assidus, vous pouvez emprunter jusqu’à la dernière minute. Et tous les emprunts seront des « prêts d’été« . les documents seront à rendre au plus tard le 15 octobre. Au Centre des langues par exemple…

Et comme diraient les moniteurs-étudiants, que vous retrouverez eux aussi l’année prochaine, ça n’est qu’un au revoir…

 

 

… pour de nouvelles aventures

De son côté, blangues reste ouvert 24h/24, pour vous tenir informés jusqu’à l’ouverture du Centre des langues.

Le mur est tombé…

Tout d’abord, un petit rappel : les nouveaux bâtiments de l’UFR de langues ont été construits en deux tranches. Le premier bâtiment a été inauguré en 2010, le deuxième va l’être à la rentrée.

Deux architectures différentes, mais au final une seule entité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’Espace d’auto-apprentissage en langues attend, depuis son ouverture en 2010, l’arrivée des bibliothèques de langues.

On y est presque : en effet, à l’intérieur, le mur est tombé…

Les deux bâtiments sont maintenant unifiés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour l’heure la « tranche 2 » est encore fermée au public. le bâtiment sera inauguré en septembre 2012, mais déjà on peut se projeter dans cet espace qui petit à petit commence à prendre forme : des tables de travail, des bureaux de bibliothécaires… les habitués des bibliothèques pourront constater qu’il manque cependant quelque chose : des rayonnages. Mais c’est prévu…

Imaginez : en entrant, un accueil chaleureux et un coin presse. Sur la droite, l’espace actuellement occupé par le point d’auto-apprentissage en langues, les vidéos, les télévisions. Sur la gauche, celui où seront regroupées la plupart des collections des BUFR actuelles, une salle de formation, deux autres de travail en groupe…

 

 

 

 

 

 

 

 

Bientôt l’ouverture, le déménagement est prévu pour cet été.

Le Centre des langues en visite à Colomiers, au Pavillon blanc

Ouvert en juin 2011 à Colomiers, le « Pavillon blanc » abrite une médiathèque et un Centre d’art contemporain. L’équipe du Centre de ressource des langues, du Mirail voisin,  était en déplacement pour visiter le bâtiment (du côté public comme dans les coulisses). Le but de cette visite : découvrir une bibliothèque nouvelle, son aménagement, ses bibliothécaires… Une bibliothèque municipale et un centre de ressources universitaire n’ont à priori pas le même public, mais la finalité est la même : mettre à disposition des collections, un espace à disposition pour des usagers que l’on souhaite le plus heureux possible.

 

Une visite des plus agréables, et néanmoins studieuse,  chacun ayant tout particulièrement à l’œil, selon ses préoccupations du moment, qui la signalétique, qui l’organisation du prêt de documents, qui la disposition des bureaux d’accueil, des espaces de travail ou la composition du fonds. Il faut dire que ce bâtiment vaut le coup d’œil : de l’espace, beaucoup d’espace. Du blanc, du gris , des lecteurs imperturbables, et un palmier.

 

Mais juste avant de partir, un petit tour à l’exposition du moment : Le Pavillon blanc est aussi un centre d’art. Une des installations nous a, allez savoir pourquoi, tout particulièrement intéressés. Une présentation d’ouvrages que le visiteur est invité à feuilleter. Des ouvrages que le bibliothécaire, en d’autres circonstances, aurait probablement qualifié de « périmés », sans hésiter à sous estimer leur potentiel artistique…

Une exposition qui nous rappelle quelque chose…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Centre de ressources se prépare donc activement à l’ouverture prochaine. D’ailleurs, quelques jours après, et dans une ambiance un peu plus confinée, cette même équipe du Centre des langues a été signalée à une journée d’études sur l’accueil en bibliothèques…

 

Samedi 4 février, les portes étaient grandes ouvertes…

Samedi 4 février dernier à l’Université, c’était Journée Portes Ouvertes, juste avant la neige et la fermeture (provisoire) de l’Université…

Tout au long de cette journée des lycéens en passe de devenir étudiants et leurs parents ont arpenté les couloirs de l’Université, ont rencontré des enseignants et bien sûr, des bibliothécaires.

Un père a profité de l’occasion pour prodiguer à sa fille un conseil qui lui servira à n’en pas douter tout au long de ses études, et probablement bien après :  « Si tu veux réussir, il faut faire comme les Grecs, il faut être polyvalent. Tu sais ce que ça signifie ? » Une mère avait semble-t-il plus de mal à motiver sa  fille qui répétait : « mais puisque je te dis que je ne sais pas ce que je veux faire l’année prochaine... » et à l’Espace d’auto-apprentissage en langues on faisait le plein pour présenter avant l’heure ce que sera à la rentrée prochaine le Centre de ressources des langues, à cheval sur deux bâtiments : l’Espace existant et, dans son prolongement les autres fonds documentaires de l’UFR qui sont pour l’instant disponibles dans les différentes bibliothèques de langues.

Un lycéen particulièrement enthousiaste s’est déclaré « vraiment pressé d’avoir le bac, pour venir travailler ici..« . On l’a rassuré : il sera le bienvenu…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D’une cote à l’autre

D’une bibliothèque à l’autre, on en conviendra, les pratiques ne sont pas toujours identiques,  qu’il s’agisse d’horaires d’ouverture, de règles de prêt, de l’intensité du chauffage voire de l’ambiance générale.  Prenons ici un seul exemple :  la cote, cette « adresse » du livre, que l’on va relever dans le catalogue Archipel, et qui va par exemple nous permettre de  retrouver dans les rayonnages le Dreams from my father convoité.

Dans les bibliothèques d’UFR ou à la bibliothèque centrale les ouvrages en accès libre sont classés en Dewey, par thématiques. C’est ce même classement qui  sera suivi au Centre des langues : les documents seront rangés par grandes classes, de 000 à 900  (par exemple dans les 900 on trouvera l’histoire) et dans chaque classe, les ouvrages seront rangés par aires linguistiques. Nous reviendrons sur ces spécificités de classement mais pour l’heure, il est question d’étiquette.

Actuellement, chacune de nos bibliothèques a adopté sa propre façon de présenter les cotes. Nous en avons la preuve :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au Centre de ressources des langues, tous les ouvrages  auront des cotes homogènes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour ce faire, et pendant quelques mois, la société GRAHAL, recrutée par appel d’offre, va se charger d’harmoniser livres et revues, exemplaire par exemplaire, rayonnage par rayonnage, et de bibliothèque en bibliothèque. Conséquence inévitable de ces opérations, certains ouvrages vont être très ponctuellement immobilisés et donc indisponibles, par tranches de cotes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si ces opérations génèrent quelques désagréments, les bibliothèques continuent à fonctionner jusqu’à la fin de l’année étudiante, et les ouvrages à circuler.

 

 

 

Le Centre de ressources est au travail

Les bibliothécaires qui vous accueilleront à la rentrée prochaine au Centre de ressources des langues, vous les connaissez déjà.  Ils sont à l’ouvrage dans les différentes bibliothèques de l’UFR et dans l’Espace Multimédia.

Depuis l’arrivée de Mélisande Ferry à l’Université, en octobre 2010, comme responsable du Centre, en duo avec Françoise Lorand, Chef de ce projet depuis 2009, l’équipe s’organise : en plus de ses attributions dans chacune des bibliothèques, chacun prend place dans cette nouvelle structure, organisée en trois pôles : un « pôle collections » qui gère la politique documentaire du centre, un  « pôle services aux publics » qui, on l’aura compris, prend en charge les activités plus spécifiquement liées à l’accueil du public (renseignements, prêt…), et bien sûr, le pôle d’auto-apprentissage en langues, connu actuellement sous le nom d’espace multimédia, et déjà en fonctionnement.