Affichage : 1 - 4 sur 4 RÉSULTATS

SPECTACLE / Les fâcheux d’après Molière

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Résumé

Représentation des Fâcheux d’après Molière
par les étudiants de l’université Toulouse – Jean Jaurès
Vendredi 8 avril 12h30 et 20h
À La Fabrique (Université Toulouse – Jean Jaurès, campus Mirail)
Les « fâcheux », ce sont des emmerdeurs. Ce sont ces importuns qui vous empêchent d’atteindre votre but. Et le but d’Eraste, c’est de rejoindre son amoureuse : Orphise. Mais ce chemin si simple, si clair, si intemporel qui les sépare devient un labyrinthe inextricable : un véritable dédale de fâcheux. Un cauchemar de casse-pieds à éviter, de bêtises à supporter, de bals inopinés qui vous entraînent à l’opposé de là où vous porte votre coeur.
Les Fâcheux, c’est une comédie-ballet.
C’est même la première comédie-ballet, créée au temps de Louis XIV.
Et une comédie-ballet, c’est (un peu) l’ancêtre de la comédie musicale.
Dans Les Fâcheux, il y a donc des musicien·ne·s, des comédien·ne·s, des danseurs et danseuses qui jouent ensemble.
Ces musicien·ne·s, comédien·ne·s, danseurs et danseuses sont des étudiant·e·s qui se sont réuni·e·s très régulièrement et se sont entouré·e·s de professeurs et de professionnel·le·s du spectacle vivant (musique, danse baroque et théâtre) pour amener le plus loin possible ces Fâcheux.
« Je suis partie sur l’idée du labyrinthe et du cauchemar loufoque, quelque part entre David Lynch et Lewis Caroll. L’idée est de jouer avec la fantaisie de cette accumulation d’empêcheurs de tourner en rond, qui permet de donner toute leur place à la fois à l’esthétique baroque et aux enjeux théâtraux, rendus ainsi à leur intensité presque vitale. Si l’on ne s’échappe pas du labyrinthe ou du cauchemar – aux fâcheux donc –, qui sait ce qu’il se passe ? » Alice Tabart, Mise en scène.
Résumé de la pièce
Éraste, un jeune gentilhomme amoureux d’Orphise, voit ses projets de mariage contrariés par le tuteur de celle-ci. Il doit se rendre à un rendez-vous amoureux avec elle, mais une dizaine d’importuns retardent à des titres divers et sous les prétextes les plus variés l’exécution de son projet : le malheureux doit tour à tour écouter les propos d’un musicien amateur qui vient de composer une courante (Lysandre), d’un vicomte qui lui demande d’être son témoin pour un duel (Alcandre), d’un joueur de cartes dépité de sa malchance (Alcippe), de deux amants qui s’interrogent sur un point de casuistique amoureuse (Orante et Clymène), d’un chasseur intarissable (Dorante, dont le portrait est suggéré à Molière par Louis XIV lui-même), d’un savant pédant souhaitant présenter un placet au roi, d’un homme voulant proposer au souverain le moyen de multiplier la fortune de l’État (Caritidès), d’un autre qui propose de transformer toutes les côtes en ports de mer (Ormin), d’un ami qui prétend ne plus le quitter pour le protéger de ses ennemis (Filinte). Enfin survient le tuteur (Damis), qui entend faire assassiner le jeune homme, mais qui est lui-même attaqué par les valets d’Éraste. Le généreux jeune homme le tire de ce mauvais pas et obtient ainsi la permission d’épouser Orphise.

Fiche technique

Auteur(s) : Collectif d’étudiants comédiens, danseurs, musiciens et chanteurs de l’UT2J

Producteur : Université Toulouse – Jean Jaurès / Service communication

Réalisateur(s) : Daniel Lacoste et Jessica Teso

Editeur : Université Toulouse – Jean Jaurès

Date de réalisation : 8 avril 2022

Durée du programme : 106 min

Langue : Français

Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés à Université Toulouse – Jean Jaurès et aux auteurs.

DOC / Exposition virtuelle Clic Clac la photographie dans la littérature jeunesse

VOIR LA RESSOURCE

Résumé

En 2021, le Service de documentation Inspé Toulouse Occitanie-Pyrénées a été sollicité par la Médiathèque José-Cabanis pour exposer des ouvrages jeunesse patrimoniaux dans le cadre de l’exposition Clic clac la photographie dans la littérature jeunesse, et surtout pour participer au pendant virtuel de l’exposition : il s’agissait d’offrir à un étudiant de l’Inspé la possibilité de concevoir et réaliser le dossier pédagogique de l’exposition virtuelle.

Le Service de documentation Inspé Toulouse Occitanie-Pyrénées a encadré le stage de 420 heures d’Ingrid Graslin, étudiante du master Conception de ressources numériques pédagogiques, qui a travaillé avec la Bibliothèque d’Etudes et du Patrimoine et différents services de la bibliothèque José-Cabanis.

Elle a proposé un espace pédagogique permettant à des enseignants d’école élémentaire de s’approprier l’exposition avant de la visiter physiquement, ou de se familiariser avec la photographie dans la littérature pour la jeunesse et de proposer des activités à des élèves qui n’auraient pas eu l’occasion de visiter l’exposition physique.

LIEN VERS LA RESSOURCE

Fiche technique

Auteur(s) :

Ingrid Graslin, étudiante du master Conception de Ressources Numériques pédagogiques / Bibliothèque d’Etudes et du Patrimoine – Médiathèque José-Cabanis – Service de Documentation de l’Inspé Toulouse Occitanie-Pyrénées – master Conception de Ressources Numériques pédagogiques

Producteurs : Bibliothèque d’Etudes et du Patrimoine – Médiathèque José-Cabanis – Service de Documentation de l’Inspé Toulouse Occitanie-Pyrénées

Niveau : enseignants d’école élémentaire (cycles 1, 2, 3), médiateurs culturels, bibliothécaires

Disciplines : arts plastiques, littérature, sciences de l’éducation

Editeur : INSPE /  Université Toulouse – Jean Jaurès

Date de réalisation :  2021

Langue : Français

Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés à Université Toulouse – Jean Jaurès et aux auteurs.

DOC / Joanna Concejo, illustratrice

LIEN VERS LA RESSOURCE

Résumé

Depuis 2012, chaque année en janvier, le Service de documentation Inspé Toulouse Occitanie-Pyrénées participe au Festival du Livre Jeunesse Occitanie. Nous invitons un artiste à travailler avec des étudiants et formateurs et à rencontrer le public du festival lors d’une soirée à la bibliothèque, et depuis 2019, nous exposons des originaux de l’invité.

En 2021, c’est l’illustratrice et plasticienne mondialement reconnue Joanna Concejo qui a travaillé avec des étudiants du master MEEF Documentation, du master MEEF Arts plastiques, et du master Conception de ressources numériques pédagogiques.

Une ressource numérique a été conçue et réalisée par trois étudiantes du master Conception de ressources numériques pédagogiques, dans le cadre d’un projet tutoré, avec la bibliothèque et le Festival, comme outil de médiation présentant :

– une mise en regard des originaux et des pages des albums Sénégal et Quand les groseilles seront mûres

– la rencontre tout public avec Joanna Concejo

– les masterclasses menées par Joanna Concejo auprès des étudiants du master MEEF Documentation et du master MEEF Arts plastiques

– une interview de l’éditeur de Joanna Concejo, Olivier Belhomme, de L’Atelier du Poisson soluble

– des jeux imaginés par les étudiantes.

LIEN VERS LA RESSOURCE

Fiche technique

Auteur(s) : Clémence Polle, Mélanie Gratréaux, Sandie Campominosi, étudiantes du master Conception de Ressources Numériques pédagogiques / Festival du Livre Jeunesse Occitanie – Service de Documentation de l’Inspé Toulouse Occitanie-Pyrénées – master MEEF Documentation – master MEEF Arts plastiques – master Conception de Ressources Numériques pédagogiques

Producteurs : Festival du Livre Jeunesse Occitanie – Service de Documentation de l’Inspé Toulouse Occitanie-Pyrénées

Niveau : Grand public à partir de 12 ans. Cette ressource est à destination des adolescents et des adultes. Elle vise un public large, pas forcément spécialisé dans ce domaine.

Disciplines : arts plastiques, littérature, sciences de l’éducation

Editeur : INSPE /  Université Toulouse – Jean Jaurès

Date de réalisation :  2021

Langue : Français

Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés à Université Toulouse – Jean Jaurès et aux auteurs.

CONF / PHILIPPE FOREST, politique du deuil, poétique du deuil

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Résumé

Voir la vidéo sur CanalU

conférence présentée lors du séminaire  Deuil et littérature organisé par Nathalie Cochoy (laboratoire Cultures Anglo-Saxonnes, axe « Poéthiques ») et Jean-Yves Laurichesse (laboratoire Patrimoine, Littérature, Histoire) dans le cadre des « Savoirs Partagés », Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail, 13 mars 2015.

Dans cette conférence, Philippe Forest, professeur et chercheur spécialiste de littérature comtemporaine à l’Université de Nantes, propose une analyse sur le roman Requiem pour une nonne de William Faulkner qu’il fait dialoguer avec la transposition pour le théâtre écrite en 1956 par Albert Camus. Cette oeuvre de Faulkner dont la construction est propice à l’adaptation théâtrale, « soulève la question métaphysique du mal à laquelle la mort d’un enfant sert de symbole scandaleux », mêlant la fresque épique et la tragédie de l’infanticide et du deuil. Pour cette étude sur le roman de Faulkner et sa réécriture par Camus, Philippe Forest convoque l’oeuvre de l’écrivain russe Fiodor Dostoievski, de Crime et châtiment aux Frères Karamazov, ainsi que la tragédie grecque classique.

* Illustration : Photographie de Alan Trachtenberg (avec son autorisation).

Fiche technique

Auteur(s) : FOREST Philippe, LAURICHESSE Jean-Yves

Réalisateur(s) : Samir BOUHARAOUA

Producteur : Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail

Date de réalisation : 13 mars 2015

Durée du programme : 72 min

Niveau : niveau Licence (LMD), niveau Master (LMD)

Disciplines :  Littérature moderne et contemporaine, Littérature française et de langue française

Editeur : SCPAM / Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail

Langue : Français

Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés à l’Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail et aux auteurs.