Participer à l’enquête par questionnaire en cliquant sur le logo PRIOR ci-dessous

À l’invitation, saisissez votre numéro personnel.

Objectifs de l’Etude PRIOR

Depuis plus de vingt ans, les pollutions des anciens sites miniers de la vallée de l’Orbiel génèrent des interrogations environnementales et sanitaires. Alors que l’inquiétude des citoyens s’est accentuée depuis les inondations de 2018, des scientifiques de l’Université de Toulouse – Jean Jaurès et du CNRS* (Centre national de la recherche scientifique), en partenariat avec Santé publique France, souhaitent donner la parole à la population. L’objectif est que la population s’exprime sur ses attentes, la manière dont elle vit les pollutions du territoire et ressent les risques qui y sont liés (sanitaires, environnementaux, socio-économiques, etc.).

L’étude PRIOR « Pratiques et perceptions des risques par les habitants riverains de la vallée de l’Orbiel » vise ainsi à mieux connaître les personnes vivant dans la vallée, leurs conditions de vie, leurs pratiques et activités ordinaires (consommer, se promener, se baigner, etc.), leur santé telle qu’elle est perçue (et son évolution), … en d’autres termes les problèmes –tels qu’ils sont identifiés par la population–, le sentiment d’inégalité que les pollutions et leurs impacts génèrent et les attentes qui en découlent.

La participation des habitant·es de la vallée, à l’étude PRIOR, doit permettre d’améliorer les connaissances du contexte local et des attentes de la population. L’Université de Toulouse – Jean Jaurès et le CNRS assurent la sécurité et la confidentialité des données de l’enquête (certificat d’enregistrement n°220078/USR 3414, CNIL – Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés).

* Maison des Sciences de l’Homme et de la Société de Toulouse (MSHS T USR 3414), Centre d’étude et de recherche Travail – Organisation – Pouvoir (CERTOP UMR 5044) et Laboratoire Interdisciplinaire Solidarités, Sociétés, Territoires (LISST-Cers UMR 5193).