Mise en situation pratique I PH40801V

Cette UE a pour but d’évaluer la capacité de l’étudiant à relever, analyser et résoudre les difficultés liées à un cas, une situation de soin, sur les plans médical, juridique,éthique et philosophique. Cette évaluation sera assurée par les responsables des trois pôles.

Le temps total d’oral sera d’environ 25 minutes : 15 minutes pour votre présentation et 10 minutes la discussion. 

Votre présentation doit montrer clairement l’importance de chacune des trois disciplines : la médecine, le droit, la philosophie. 

Nous vous conseillons vivement d’être attentifs aux références notamment pour le droit. En effet cette discipline réclame toute votre rigueur et il importe de se référer aux bons textes et de les analyser avec les outils qui vous ont été transmis dans vos cours et dans vos lectures. 

Concernant la philosophie, quelques apports conceptuels seront importants, et surtout montrer une réflexion sur le fond, et notamment un questionnement éthique à partir d’éléments théoriques : montrez un regard conceptuel sur la situation (en exposant des notions et en les problématisant).

Pour la médecine, il faut garder à l’esprit que la compréhension de la dimension médicale du cas (déroulement, procédure, prescription, etc) est bien ce qui fonde les analyses légale et philosophique. Le cas doit donc être exploré de manière minutieuse et l’exposé doit bien rendre compte de ce travail. 

Sur la forme : vous pouvez choisir de traiter chaque discipline séparément (comme trois regards sur la situation) ou de tout traiter selon la chronologie de la situation clinique. Pensez à faire une introduction thématique (de quoi va-t-on parler dans votre présentation ?) dans laquelle vous annoncerez le plan de votre présentation. Ensuite il est possible de faire une lecture à haute voix du texte relatant la situation clinique ou bien un résumé soulignant les étapes majeures de la situation. 

Sachez que vous pouvez bien entendu avoir le texte que vous avez rédigé sous les yeux. Cependant il est apprécié que la présentation ne soit pas une simple lecture, et que vous montriez une maitrise de votre propos. Il importe également que chaque membre du groupe ne se contente pas de s’investir dans la discipline dont il est spécialiste. La répartition dans la prise de parole ainsi que la discussion qui suit l’exposé permettent au jury d’apprécier l’investissement de chacun. Il arrive qu’en fonction de cette appréciation la note ne soit pas identique pour l’ensemble du groupe. 

En conclusion de l’exposé, vous devez montrer la décision que vous privilégiez concernant la situation. Bien sûr vous pouvez, selon le cas montrer plusieurs possibilités de décision, cependant il y a concrètement une décision à prendre donc le jury attend de connaître votre position (argumentée grâce à l’ensemble de la présentation). 

Pour les 10 minutes d’échange, la discussion peut être préparée en imaginant les questions qui peuvent vous être posées. Essayez de vous mettre à la place de vos interlocuteurs et d’imaginer quels points pourraient susciter leur intérêt selon leurs disciplines. En médecine, des précisions peuvent vous être demandées par exemple sur le déroulement du parcours de soin dans le type de situation présenté par le cas ou encore sur la déontologie du praticien. Pour le droit, renseignez-vous sur les textes, n’hésitez pas à vous faire un mémento avec les références des textes légaux qui concernent votre cas (on peut vous demander par exemple, dans cette situation, s’il y a un recours de la part du patient, quel tribunal pourrait être saisi ? pourquoi ce tribunal ? sur quel motif ? quelle décision pourrait en ressortir ?). En philosophie, les questions porteront plutôt sur l’usage et la compréhension des concepts (quand vous parlez de ça, quelle référence pourriez-vous donner ? quel est le concept majeur selon vous dans l’analyse de cette situation ? et pourquoi ?).